NC-18
 
AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ven 24 Avr - 16:12


Rhydian Hamilton
Identité
  • Surnom : Rhyd
  • Date de naissance: 07 juillet
  • Age: 116 ans mais a une apparence de 24 ans
  • Origine: Américaine
  • Orientation sexuelle: Hétérosexuel
  • Etat civil: Marié
  • Etudes: Menuiserie
  • Profession: Restaurateur de biens
  • Allégeance : Coven de NY
  • Poste : Lambda
  • Situation familiale: Mère décédée - Père inconnu
  • Goûts:Menuiserie - sa famille - la chasse -
    la cuisine - lire
  • Dégoûts: Les Dissidents - le mensonge - les dommages collatéraux - la violence verbale - le racisme
  • Don: Transformation animale
  • Camp : Vu par Ethan
  • Avatar: Luka Crosszeria de "Uragiri wa boku no namae wo shitteiru"
Caractère & Physionomie
† Caractère et Personnalité †

Rhydian est un jeune homme secret, il ne laisse pas grand chose de ses émotions filtrer ni ne parle beaucoup de lui. Il n'est pas forcément ce qu'on peut appeler timide mais il ne voit pas de raison de parler de lui tout simplement. C'est quelqu'un de plutôt solitaire qui a du mal à travailler en équipe mais qui s'en accommode quand c'est nécessaire. Il accorde difficilement sa confiance mais quand il le fait c'est de manière indéfectible. C'est un homme qui parle avec franchise quand il a quelque chose à dire et qui sait jouer de séduction quand il ne peut pas faire autrement. Il est passionné tant dans son travail que dans ses relations avec les rares amantes qu'il peut avoir, ce n'est certainement pas elles qui vont se plaindre mais il faut avouer qu'elles restent cependant rarement dans sa vie. Il cumule les relations sans avenir, n'y voyant qu'un moyen de soulager certains instincts. Ce n'est pas par manque de confiance en lui qu'il préfère la solitude mais bien par choix. Lui mettre le grappin dessus est de l'ordre du parcours d'endurance ; soit on s'accroche jusqu'à gagner le gros lot, soit on abandonne en cours de route mais ne compter pas sur Rhyd pour vous donner un coup de main, du moins pas consciemment. S'il vous aide, c'est parce que vous lui offrez un travail de restauration ou parce que vous faites partie de l'équipe de travail mais en aucun cas sur le plan émotionnel. Comme tout le monde, il a son propre côté sombre et il ne se limite pas à la présence de crocs aiguisés. Sa colère est souvent violente, sa rage ou sa haine, complètement dévastatrice. Il se montre généralement froid ou tout du moins indifférent, distant. C'est quelqu'un de brutal mais pas dans le sens violent, à moins bien entendu qu'il soit en colère. Il ne cherche pas à ménager les sentiments des personnes qui l'entourent. Il ne se laisse pas approcher facilement sans compter que c'est une bête de travail, passant des heures sur un meuble ou à s'entraîner quand il en ressent le besoin. Il semble avoir un contrôle quasi total sur lui-même mais si on regarde à la loupe, on se rend compte de ce qu'il en est réellement et cela, c'est à vous de le voir...

† Physionomie et Habitudes vestimentaires †

Rhyd est un grand homme, bien battit, musclé par les entraînements et par son travail manuel, la taille fine, les hanches formant un charmant "V" disparaissant sous la ceinture. Les jambes fuselées et solides au même titre que ses bras. Il a les cheveux noirs, mi-long, descendants sur la nuque et quelques mèches dans le visage. Ses yeux argentés sont attentifs, observateurs et perçants. Des lèvres pleines, plus douces qu'elles n'en ont l'air. Séduisant en diable, il ne joue pourtant pas de son physique, se moquant des regards qui peuvent se retourner sur son passage. Il dégage un certain charisme qui vire à l'animalité lorsqu'il se met en colère ou qu'il désire fortement quelque chose. Il est difficile à déchiffrer, son visage ni ses yeux ne marquant la moindre émotion tant qu'il ne le désire pas, restant impénétrable à tout, même aux provocations. Son langage corporel n'offre aucune indication sur ce qu'il pense ou ressent à moins qu'il se laisse aller à lâcher prise, ce qui est plutôt rare.
D'un point de vue vestimentaire, Rhyd ne donne pas dans la haute couture, tant que c'est mettable et pratique, tout est bon. Lorsqu'il travail à la restauration d'un objet ou d'un bâtiment, il préfère le débardeur et le jeans pour plus de facilité. Il doit avoir tout au plus un seul costume digne de ce nom dans sa penderie mais aucune cravate ne s'y trouve. Il porte bien souvent une ou deux chaînes, en acier, au bout desquelles on peut y trouver un pendentif sous forme de plaquette gravée ou d'une croix. Un tatouage représentant un corbeau a trouvé sa place dans son dos.
Histoire
Extraits du journal de Regan Hamilton :

Antietham, Maryland, 7 juillet 1994 - 23h26
Ca y est, il est né... Mon petit garçon vient de naître. J'ai décidé de lui donné le nom de mon défunt frère, Rhydian, en sa mémoire. Brandon, le père de mon bébé, n'est pas là et il ne le sera sans doute jamais. Cet idiot, pour être correcte, a pris la tangente quand il a su que j'étais enceinte.
Rhydian est magnifique et il est en pleine santé. Ses petits cheveux noirs lui donnent l'air d'un petit ange déchu mais ses yeux gris sont si lumineux. Je suis heureuse de lui avoir donné la vie même si je suis seule à présent pour l'élever. Je veux tout lui donner, tout lui apprendre... Je suis certaine qu'il sera un bon garçon, c'est ce que ses beaux yeux me disent dans une promesse silencieuse.

Antietham - 30 novembre 2004 - 10h00
Mon petit garçon,
J'aimerais te dire que tout va bien se passer pour toi, que tu seras toujours heureux et que je serai toujours là pour veiller sur toi mais je ne peux pas. Ma vie me quitte mais la tienne continue et je veux que tu restes le petit garçon merveilleux que j'ai eu le bonheur d'élever et d'aimer durant ces dix dernières années. Tu seras probablement confié à une famille qui prendra soin de toi, qui t'aimera et te chérira comme le trésor que tu es, mon trésor.. Je te demande juste de leur laisser une chance de te rendre heureux, de ne pas te braquer contre ces gens parce qu'ils ne seront pas moi. Je sais que je peux compter sur toi pour faire de ton mieux.
Continue à bien travailler à l'école, prend le temps de trouver le métier que tu veux faire, tu as tout le temps, ne te laisse pas presser par ton futur conseiller d'orientation ou par quiconque.
Si tu rencontres un jour une personne que tu aimes de tout ton coeur et si elle t'aime en retour, ne perd pas de temps et dis-lui ce que tu ressens, aime-la, chéri-la. La vie est si courte... Profites-en au plus possible mais sans te faire du mal à toi-même ou aux personnes qui t'entoure.
Quoi qu'il arrive, quand viendra l'heure pour toi de me rejoindre, je serai là mais je t'averti tout de suite, je n'espère pas te voir avant fort longtemps, je veux que tu aies l'air d'un vieillard chenu quand tu viendras là où je me trouve.
Sache que je t'aime, Rhydian, mon petit garçon, mon trésor, je t'aimais déjà quand tu étais encore dans mon ventre, je t'ai aimé tout le temps que nous avons passé ensemble et je t'aimerai même après ma mort.

Prends soin de toi, des personnes que tu aimes et surtout, aime ta vie,
Ta maman qui t'aimera toujours.

Extraits du journal de Rhydian
Antietham, Maryland, 9 décembre 2004 - 20h00
Les Emerson ont l'air d'être des gens gentils. Ils ne sont pas maman mais ils ont l'air de gens biens. La dame, Lisa, a les cheveux bruns et des yeux bleus mais ses yeux ne sont pas comme le bleu des yeux de maman. Le monsieur, Jackson, il est blond comme les grains de maïs. Il dit qu'il est menuisier, qu'il travaille à faire des meubles, à en réparer... Ca doit être ennuyeux d'être plein de poussières et de sciures de bois sauf si il est comme les hamsters et qu'il aime ça. Lisa, elle, elle travaille dans le petit restaurant où maman et moi, on allait manger de temps en temps. Je n'ai jamais fais attention aux serveuses alors je n'ai jamais remarqué Lisa.

Antietham, Maryland, 19 janvier 2014 - 05h00
Il est bientôt l'heure de me lever, Jackson doit sans doute être sous la douche, se préparant pour se rendre à l'atelier. C'est 4 dernières années n'ont pas été simple à gérer. La découverte de ce que je suis a surpris tout le monde, moi le premier. Moi qui me croyais humain, je suis en fait un vampire. Je suppose qu'on peut remercier le médecin de famille qui soignait ma mère avant ma naissance pour avoir garder le secret et m'avoir appris tout ce que j'avais à savoir. Apparemment, mon père était un vampire et ma mère aurait choisit d'oublier son existence à sa mort pour ne plus souffrir de sa perte. J'aurais quand même préféré qu'elle me laisse quelque chose qui puisse m'avertir avant que ma transformation n'arrive. Les Emerson ont gardé le secret, apparemment, il y a des gens qui n'aiment pas les être comme moi... Vu mon régime alimentaire, on peut difficilement leur en vouloir mais... C'est pas comme si j'avais choisi d'être ce que je suis, je suis né comme ça, c'est tout... Finit l'école pour moi, j'ai continué mes études à la maison, on a dû prétexter une maladie sévère qui m'empêchait de sortir au soleil... Ca ne m'a pas empêcher de sortir une fois le soir tombé. Et maintenant, me voilà à attendre que Jackson sorte de la douche pour pouvoir prendre la mienne... Je sais qu'il espère que je reprenne l'affaire familiale mais j'en ai assez de rester dans cette ville, j'ai envie de voir du pays, j'ai besoin de me trouver parce que depuis quelques temps, je me rends compte que je suis loin de tout, je ne me sens pas chez moi même si Jackson et Lisa ont tout fait pour m'intégrer à leur famille depuis que j'ai été placé chez eux. Si je réfléchis bien, cette impression ne m'a jamais quitté depuis le décès de ma mère. C'est peut-être pour ça que je n'ai jamais voulu que les Emerson m'adoptent. Hamilton était le nom de ma mère, ça et ce qu'elle m'a laissé en héritage, c'est tout ce qu'il me reste d'elle et je veux les garder.
Aujourd'hui, j'ai pris ma décision, dès que j'aurai vingt ans, je pense partir d'ici pour trouver un endroit où je me sentirai enfin chez moi. Je sais que Jackson et Lisa seront tristes quand je le leur dirai ce soir au dîner mais c'est mieux ainsi. Au moins ils auront le temps de se faire à l'idée de mon départ.
Il est temps que je me lève, je crois que Jackson a terminé dans la salle de bain et on part ensemble à l'atelier...

Saint Christopher, Maryland, 21 septembre 2024 - 11h00
Me voilà sur la route, j'ai fait mes adieux aux Emerson il y a une semaine. Lisa a pleuré et Jackson s'est montré un peu bourru mais je sais que c'est pour cacher sa peine de me voir partir. Je suis soulagé d'être parti mais en même temps, le temps que j'ai passé chez eux était sans doute les meilleures années depuis le décès de ma mère. J'ai promis de les appeler régulièrement, de leur donner de mes nouvelles. Ils vont me manquer, ils me manquent mais je ne pouvais plus rester. Antietham est un endroit où j'ai connu beaucoup de bonheur mais aussi la tristesse et je ne pouvais plus voir cette ville sans penser à ma mère. Il fallait que je parte et je crois qu'ils l'ont compris même s'ils auraient voulu que je reste. J'ai beaucoup appris avec Jackson, finalement, il n'avait rien de l'hamster à travailler dans la sciure de bois. C'est un artisan et il m'a donné le goût de faire les choses moi-même, je lui en suis reconnaissant pour ça. Lisa m'a aussi beaucoup apporté, je me souviens de ses petits gâteaux qu'elle me faisait le week-end. Je n'ai jamais aimé les choses sucrées mais ses gâteaux... Je pense que leur affection et l'éducation que j'ai reçue avec ma mère et chez eux ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui.

Manhattan, New York, 25 avril 2029 - 15h34
Ca fait maintenant 2 ans que je suis à mon compte en tant que restaurateur. J'ai enfin réussi à atteindre mon but. Jackson m'a aidé au début en me recommandant auprès de quelques uns de ses clients. A présent, mon affaire tourne bien, j'ai ma propre clientèle et le travail ne manque pas. La restauration, c'est tout un art... C'est rendre son âme à un objet, à une bâtisse... J'ai encore besoin d'aide pour la comptabilité mais pour ce qui est du reste, je m'en sors bien, maintenant, j'ai ma propre équipe d'ouvriers. Avec un peu de chance, je pourrai prendre quelques jours de vacances dans peu de temps, j'en profiterai pour aller rendre visite à Jackson et Lisa. Je remplirai le restant un peu plus tard, là il faut que j'y aille, un client veut me rencontré et j'ai du chemin à faire...

Extrait du Times - 26 avril 2029
"UN ACCIDENT DE LA ROUTE COÛTE LA VIE À 10 PERSONNES
Hier soir, sur l'avenue Madison a eu lieu un terrible carambolage incluant un semi-remorque chargé de matériel de construction et un 4X4. Si le chauffeur du camion n'a que quelques blessures sans gravité, celui du 4X4 ainsi que six piétons, sont décédées ou dans un état grave. L'accident serait survenu à cause d'un manque de vigilance de la part du conducteur du camion. Parmi les personnes qui sont décédées, on compte un agent de police, un restaurateur de biens et sa femme, un comptable et un enfant de 13 ans...

Extrait du journal de Rhydian - 28 avril 2029 - 00h00
Je me suis réveillé il y a deux heures. Je n'ai pas compris ce qu'il s'est passé. Je pensais aller voir Jackson et Lisa mais finalement, ce sont eux qui sont venu me voir... Sauf qu'ils ne sont jamais arrivé. Ils sont mort dans cet accident... Ils sont morts... Je pensais qu'après la perte de ma mère, j'aurais encore bien le temps avant d'avoir à porter un autre deuil et pourtant... Cette fois, je suis réellement seul, je n'ai plus de famille... J'ai passé les trois derniers jours complètement amorphe n'agissant plus que comme un automate et c'est même dans cet état que j'ai fini par m'inscrire à l'école de police... Ou plutôt l'école de la C.I.E. vu qu'apparemment, même si notre existence est encore dissimulée au commun des mortels mais apparemment, les autorités sont au courant de notre présence ainsi que les pontes du gouvernement. Je n'ai plus rien à perdre alors autant servir à quelque chose même si ça signifie prendre le risque de mourir au cours d'une enquête...

Manhattan, New York, 28 avril 2033 - 05h00
Cela fait 1 ans aujourd'hui que je suis devenu un agent de la C.I.E. Après l'école de police,
j'ai directement intégré le service du bureau et mon supérieur est pas des plus sympathique,
carrément austère même... Le pire, c'est que je dois me le farcir comme coéquipier. On dirait un de ces vieux flic qu'on voit dans les séries, antipathique, à cheval sur les règles... Même si je ne l'aime pas beaucoup, je peux au moins apprendre de son expérience, je ne suis encore considéré que comme un bleu. Un an de boîte, c'est pas beaucoup dans une vie de vampire...

Manhattan, New York, 14 août 2099 - 01h00
Sebastian est mort... J'avais juré de ne plus m'attacher à personne mais finalement, cette crapule a réussi à se faire apprécier et à devenir mon ami. Lui et sa compagne, Senbi, ainsi que toute la bande avec laquelle on traînait... J'aurais voulu les tenir éloigné mais rien à faire...
Il se sont insinué dans mon coeur sans que je ne le vois venir et maintenant, ça recommence,
la perte, le deuil, cette impression de perdre une autre partie de soi... J'en ai assez... Qu'on me fiche la paix, je ne veux plus perdre qui que ce soit...

Manhattan, New York, 16 septembre 2101 - 04h00
J'ai repris ma vie en prenant bien soin de ne plus m'attacher à qui que ce soit, fini les sortie avec les amis, je me concentre uniquement sur mon boulot et sur mon atelier de rénovation. J'ai laissé tout le monde tomber à la mort de Sebastian et je me suis retranché dans ma solitude mais encore une fois, ça n'a pas durer. Il a fallut qu'elle apparaisse... Je n'avais aucune intention de me lier mais difficile de résister à l'attraction d'une chanteuse. Je n'ai jamais comment Chase avait fait toutes ces années pour attendre Yuki en refusant tous les chanteurs qui sont passé à sa portée. Je savais que je n'aavais aucune chance de garder la distance avec elle... Aëlys... Aujourd'hui, elle est ma calice et la mère de mes futurs enfants qui grandissent dans son ventre... Seigneur ! Donnez-moi la force de survivre à tout ça...

Manhattan, New York, 17 février 2102 - 08h45
Ca y est... Je suis père... Père de deux adorables enfants, une petite fille et un petit garçon.
Ils sont parfait, magnifique comme leur mère... Et j'ai encore plus peur de ce qui pourrait arriver à l'avenir. Je me mets souvent à penser à ma mère ces temps-ci, me demandant comment elle aurait fait, comment aurait-elle réagit si elle avait vécu assez longtemps pour connaître ses petits enfants... Je pense aux Emerson aussi, eux qui m'ont élevé après le décès de ma mère... Mais ils ne sont plus là et ne le sauront jamais... Ma famille, c'est à Aëlys que je la dois, elle m'a offert tout ce qui m'a manqué sans que j'en ai conscience ou plus précisément,
ce que je ne voulais pas voir comme un manque... Elle est mon tout...

Manhattan, New York, 17 février 2110 - 01h00
La révélation de l'existence des Surnats au monde a fait un sacré barouf, les émeutes, les problèmes engendré par la crainte, le racisme, l'incompréhension... Tout ça m'a fait peur et craindre pour mes enfants et Aëlys mais heureusement, tout est revenu au calme, enfin...
Plus ou moins, les Hunters sont de plus en plus actifs aux États-Unis, ils ne se contentent plus de l'Europe à présent. Pour l'instant, cela dit, j'ai d'autre choses plus joyeuses à penser, aujourd'hui, c'est l'anniversaire des jumeaux... Ils ont 8 ans...

Par P'tit Loup inspiré par Ariemm - Pour Epicode
Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Once Upon a Time :: Gestion du Personnage :: Carte d'Identité :: Identités masculines validées-