NC-18
 
AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Quand on voit double en plus de l'entendre...

 :: Zone HRP :: Archives Rp's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 15 Juin - 20:00





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Hôpital Blackwood ─ Service radiologie

Je ne pense pas qu'il soit possible d'être plus nerveux que je l'étais au moment où nous nous rendions à l'hôpital pour la seconde échographie d'Aëlys. C'est une chose de savoir qu'elle attend des jumeaux, s'en est une autre de le voir de ses yeux. Il y avait tout un tas de paramètres qui pouvait rendre les choses difficiles pour Aëlys au moment de l'accouchement. Je stressais depuis le début de cette grossesse même si je faisais de mon mieux pour ne rien montrer et pour éviter le sixième sens d'Aëlys qui devinait très facilement mes humeurs comme si j'étais incapable de lui cacher quoi que ce soit. Je n'ai rien à lui caché, si ce n'est mes propres inquiétudes. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète à son tour à chaque fois que je fronce les sourcils. Et puis c'est la première fois que je suis père ou du moins que je vais l'être, il est donc normal d'être nerveux, non ? D'ailleurs en parlant de père, il faudrait peut-être que je me décide à prévenir John, mon Sire, mon père vampire... Cela faisait une bonne année qu'il avait décidé de faire un tour du monde, il ne savait toujours pas que j'avais trouvé mon calice ni que j'allais avoir des enfants, il faut dire qu'il donne rarement de ses nouvelles.

Nous entrions dans l'hôpital et nous nous dirigions directement au service de radiologie pour le rendez-vous d'Aëlys avec Train. C'était une sacrée fleur qu'il nous faisait, je ne doutais pas qu'il avait autre chose à faire que de s'assurer que la grossesse de ma femme se passait bien. Cependant, je n'allais pas me plaindre, je passais rarement à l'hôpital déjà en temps normal et chaque fois, j'étais passé par Train parce que je le connaissais, pour ce qui était des autres médecins, même si je leur faisais confiance pour s'occuper des autres, je ne leur aurais jamais demander de s'occuper de moi ou d'Aëlys. Je ne suis pas paranoïaque, j'ai juste beaucoup de difficulté à accorder ma confiance, c'est tout.
Installés dans la salle d'attente devant la salle d'examen, je pris la main d'Aëlys dans le mienne, embrassant ses doigts...

♦ Tout va bien, tu n'as pas froid ?

Je n'ai jamais compris pourquoi dans les hôpitaux, il fait toujours soit trop frais, soit trop chaud et dans les services d'examens, c'est souvent le frais qui l'emporte. Je ne voulais pas qu'elle prenne froid, à vrai dire, j'avais parfois l'impression de l'agacer à force de la couver, même si je fais tout mon possible pour lui laisser son indépendance. Il n'y avait qu'une chose dont j'étais certain dans tout ce qui pourrait se passer ce soir, c'était que je ressortirais avec la première photo de mes enfants dans mon portefeuille.


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 1:54
Ou est la personne qui à inventer le proverbe : le travail c'est la santé ? Histoire que je lui fasse bien comprendre le contraire ? Non mais parce que là je travaillais non stop de jour et de nuit. Heureusement je n'avais pas d'ordinaire besoin de beaucoup d'heure de sommeil, mais même moi je commençais à fatiguer sous l'imposant travail demander. Hors si je n'assumais pas ms responsabilités qui le ferait ? Ce n'était pas donner à tout le monde d'être à la fois directeur d'un hôpital vampire / calice, encore moins de faire partie des Rules out . Dans mes deux obligations des vies était en jeux. En 80 et quelques années d'expérience vampirique j’eus à loisir d'apprendre tout les corps du métier médicaux, même à la poursuite de mon ennemi juré. J'en avais aussi profité durant ce laps de temps pour apprendre l'art du combat et ainsi l'enseigner aux tout jeunes vampires.

Tout ce vécu m'avais beaucoup appris : stratégie, patience adaptation analyse, tactique, force, tel était les mots en globalité qui me venait à l'esprit lorsque je jetais un œil sur le passé. D ailleurs à part mon père et peu être même aussi Chase, personne ne savais rien de mon passé, je n'étais pas très loquace sur le sujet et ne le serait sans nul doute jamais. De toute façon toutes les personnes que je connaissait Julian et Chase y compris, ne m’appelais que pour me demander ou ordonner si c'est Julian, de faire des choses et de rendre service pour Chase c'était surtout  «  peut tu veiller sur Yuki ? » Pour mon père c'était surtout  « tu sera de garde cette nuit , va faire ci, va faire ça ». Pas que j'en était lasser mais… Aurais je une seule fois un peu le droit au repos, du genre ...Quelques jours ? Il en était de même pour Rhydian, mais lui il était naturellement comme cela j'étais l'un des seul que mon camarade daignais appeler en cas de pépin grâce à sa confiance en mes compétences.
Mais bon là il exagérais un peu aussi, il aurait très bien put demander à un autre médecin vampire de s'occuper de son calice. Mais bon connaissant cette tête de mule c'était moi ou rien et cette éventualité m'effrayais beaucoup, je devais penser à la vie du calice dans l'histoire !

C'est pourquoi affalé dans mon fauteuil de directeur, les pieds croisée sur mon bureau téléphone dans ma main droite calé contre mon oreille j'avais proposé un rendez-vous à Rhydian le jour même mais à 18 h.

Je n'avais pas d'autres créneaux horaires , le reste étant des interventions plutôt lourdes à effectué.
C'est d’ailleurs pour cela que je m'était rendu dans la salle d'attente du service obstétrique vêtu cette fois d'une longue blouse d'un blanc immaculé, les mains dans les poches rentrant dans la salle d'attente en me frottant quelques secondes les yeux un peu fatigué. Puis mon regard croisa celui de Rhydian, qui lui semblais aussi calme qu'une mer avant la tempête et d'Aëlys qui semblais confiante, courageuse et remontée à bloc, en clair tout le contraire de la dernière fois, ce qui me fit beaucoup sourire et oublier ma fatigue momentané.

-Mademoiselle Stendon, , Rhydian, je vous prie de me suivre tout les deux s'il vous plaît c'est par là.

Dit- je simplement avant de me tourner et d'avancer tranquillement dans les couloirs les mains dans les poches, l'air tranquille sachant parfaitement qu'ils me suivraient bien avant de leur ouvrir la porte et de fermer derrière eux. Nous nous retrouvions désormais dans la salle d’examen qui permettrais de savoir si tout se passait bien avec certitude dans le ventre de ma patiente. D'un geste nonchalant de la main j’indiquais à Aëlys l'endroit ou elle devrais s'allonger.

- Mais avant retire ton tee-shirt ce sera mieux.

Dit je sur un ton naturel avant de prendre la crème et l’appareil nécessaire dans le placard et de sortir ce qui ressemblais à une ancienne télé, sauf que c'était loin d'être ça et de l'instaler au pied du lit de manière à ce que les deux puisse voir ce qui se passerais

vous voyez l'espèce de grosse bille que j'ai dans les mains ? Considérez cela comme un appareil photo ou un caméscope avec pour stars vos deux enfants en direct dans le ventre de leur mère. Cette appareil prendra quelques petites photos et reproduira en direct sur ce petit écran ce qui se passera quand je commencerais… Bon.

Après avoir passé la crème nécessaire et connecter les électrodes à l’écran, je me mis à passer le dit appareil sur le ventre de plus en plus volumineux de ma patiente. Après quelques secondes, les premières images en noir et blanc apparurent sur l’écran montrant deux formes bien distincte de bébé en train de grandir dans le même utérus. J'imaginais bien la maman heureuse de pouvoir entendre ses deux battements de cœurs énergiques battre très forts mais dans un rythme régulier.. Mais ma distraction s'arrêtait là car il fallait que je trouve le sexe des deux bébés, il me fallut pour cela déplacer l'appareil un peu partout sur le ventre. Puis finalement au bout d'un petit moment, je stoppa mon geste tout sourire aux lèvres.

-Aëlys, Rhydian, je vous présente vos deux jumelles en parfaites santé.
P'tit Nouveau
avatar
P'tit Nouveau

Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 2:26
Ces derniers temps j'étais confrontée à plusieurs choses, la première, la peur de perdre Rhydian lors de ses parties de chasse, la deuxième, ma grossesse qui se déroulais trop vite à mon goût, pour tout dire j'avais l'impression d'être tombée enceinte il y à 6 mois alors que non c'était seulement depuis deux mois. La troisième c’était la peur pour mes petits bébé qui grandissait dans mon ventre. Oui j'avais fait très attention à mon alimentation enfin, pas d’alcool ni de cigarette, d’ailleurs cela n'a jamais été le cas. La quatrième chose c'était l'inquiétude de Rhydian, ainsi que ma fatigue et mon mal de dos de plus en plus ressenti. Mais je devais me montrer forte, pour mon vampire, pour lui qui s'inquiétait pour moi constamment. Je détestais être une source d'inquiétude pour lui, c'était pour cela qu'au lieu de rester cloîtré dans mon lit il fallait que je bouge malgré mes douleurs hebdomadaires au dos sinon j'avais le pressentiment que de me voir allonger au lit constamment lui ruinerais le moral. Il y avais aussi autre chose que j'avais failli oublié : le sang. Oui car malgré notre pacte, je le sentais bien que Rhydian non seulement me donnait de plus en plus fréquemment de son sang à lui, mais qu'en plus il m'en prenais de moins en moins. J'avais la certitude en plongeant mon regard dans le sien, qu'il avait soif, je le sentais aussi tendu. Comme s'il se retenais. C'était pourquoi je tachais de paraître heureuse, de lui faire des câlins, des bisous et encore des câlins autant que je le pouvais car il adorais cela .

En plus venais le fait que...J'allais savoir enfin le sexe de mes bébés et j’étais toute éxité mes jambes en tremblais d’ailleurs en plus il faisait bien bon dans la salle d'attente comparé à dehors ou j'avais du mal à respirer sous la chaleur ! Mon attention se porta sur mon compagnon qui ayant besoin de s'exprimer m'avait fait comme un baise main et au ton de sa voix je put clairement voir qu'il était inquiet. Un petit sourire parcourut mes lèvres attendries, ma main se resserra sur les siennes tandis que je lui déposais un tendre petit baiser sur les lèvres avant de me retirer.

- Ne t'en fais pas, il fait bien mieux ici que dedans, j'ai moins de mal à respirer que dehors et moins mal à la tête grâce à la fraîcheur des lieux.


Puis Train était arrivé en mode médecin avec sa tenue blanche qui lui donnait n certain style il ne lui manquait plus que des lunettes ! D'ailleurs il se frottais les yeux comme s'il avait l'air fatigué, un regard dans ma direction et il se mit à sourire, pourquoi ? Toujours est'il qu'il nous invita à le suivre, ce que nous fîmes donc tout les deux main dans la mains, rentrant dans la salle tandis que train fermais derrière nous.

Train nous expliqua la suite des événements tandis que je retirais mon haut et m'installait sur le lit Rhydian prit place à mes côtés sur une chaise en me prenant une nouvelle fois la main que je me mit à serrer très très fort cette fois , de plus en plus anxieuse alors que Train me mettais ce liquide froid sur le ventre. Une minute après, nous pouvions voir tout les deux nos bébé sur l'écran , moi je pouvais désormais entendre les battements de cœurs, c'était juste génial ! Train nous expliqua qu'en faite les bébés était recroquevillés sur eux même d’où la difficulté de voir le sexe des bébé puis des larmes de joies se mirent à couler de mes joues tandis que je serrais fort la main de Rhydian dans la mienne mon regard quitta l'écran pour se porter sur celui de Rhydian.

-Tu te rend compte ? Tu te rend compte mon amour ? J’attends des jumelles !

J'étais quasiment sure que Rhydian pouvais entendre mon cœur battre follement sous l'émotion intense de joie qui me submergeais à l'instant.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 16:55





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Hôpital Blackwood ─ Service radiologie

Voilà Train qui arrive et nous demande de la suivre. Si Aëlys se sentait mieux dans l'hôpital, je craignais tout de même que l'immobilité finisse par lui faire prendre froid, après tout, c'est bien connu, quand on bouge peu, le corps se refroidit et il est alors facile de prendre froid. Une fois dans la salle d'examen, il me fallut tout mon contrôle pour ne pas grogner quand Train demanda à ma femme de retirer son haut. Je sais qu'il est médecin mais tout de même, ça n'empêche pas le vampire en moi de crisser des dents, c'est purement instinctif et absolument pas volontaire. Il est des choses qu'on ne contrôle pas parfois... J'aide Aëlys à monter sur la table, lui prenant ensuite la main, anxieux, sans doute autant qu'elle si pas plus. Je ne cesse de me dire que trop de bonheur ça ne peut pas durer et je m'attends à tout instant à ce que quelque chose arrive.
Encore une fois, on ne se refait pas...

Train installe son matériel et je trouve déjà qu'il prend bien trop son temps mais je ne dis rien, je me contente de tenir la main d'Aëlys tout en observant Train du coin de l'oeil. Je sais qu'il doit ête fatiguer et s'occuper des extras ne doit pas lui simplifier la vie mais je ne me vois pas confier Aëlys à n'importe qui sous prétexte qu'il serait doué en tant que médecin. Train est plus qu'un médecin, c'est bien connu ! Tout le monde fait appel à lui, quoi que Chase le sollicite sans doute un peu moins que les autres.
Il enduit le vendre d'Aëlys de gel et passe la palette... Je ne sais pas vraiment ce que je regarde, l'image est un peu curieuse et je ne suis pas médecin, je ne sais pas trop ce que je dois chercher, ce qui est normal ou pas dans ces images en noir et blanc qui s'affichent. Je sais juste que rien que par cet appareil, je ne suis plus le seul dans notre couple à entendre le rythme cardiaque des enfants, Aëlys peut l'entendre également. Tien, je me demande s'il existe pas quelque chose qui lui permettrait de l'entendre aussi quand on est à la maison...

Note à moi-même : Se renseigner sur les monitorings portables pour femme enceinte.

À l'écran, Train nous montre deux taches noires avant d'affiner l'image et miracle, j'arrive à discerner de quoi il s'agit. Dans ces deux taches noires, deux ombres plus claires se profilent, on voit une tête, deux petits bras, un tronc et deux petites jambes, tout à l'air si grand et minuscule à la fois... Train change l'angle de la palette et voilà que nous avons deux filles... Des jumelles... Ce sera donc Regan et Éolia... Un sourire se dessine sur mes lèvres, difficile d'imaginer que je puisse être déçu en voyant ma tête je pense, même moi, j'ai l'impression de flotter sur un petit nuage de bonheur. Le sexe des enfants n'a jamais eu beaucoup d'importance pour moi parce que c'était nos enfants à Aëlys et moi mais deux filles, c'était l'hommage à nos mères disparues trop tôt et qui nous manquaient cruellement. Nos premières petites filles... Il n'était pas impossible que je me transforme en ours des cavernes comme Julian à mesure qu'elles grandiraient... Je regardais Aëlys quand elle tourna la tête vers moi, toute émue et le coeur battant la chamade...

♦ Oui, mon coeur, des jumelles... Éolia et Regan, maintenant je sais de quelle couleur peindre la chambre des enfants...

Petite plaisanterie, techniquement, on n'avait pas de chambre pour les filles, pas encore mais ça ne saurait tarder. Il ne me faudrait pas longtemps pour trouver l'endroit idéal pour mes trois trésors et le chien qu'Aëlys voulait tant.


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 17:36
La bonne nouvelle était tombée, les jumelles étaient en parfaite santé, cela allait de soi. Mais qu’en était-il de la mère ? Non, je ne doutais pas des soins de Rhydian, mais plutôt des effets de la grossesse sur Aëlys. Déjà une grossesse vampirique était risqué, mais elle est doublement plus dangereuse avec la venue des jumelles.  C’est silencieux qu’au bout d’un temps, je me mis à lui retirer les électrodes puis munies d’un petit gant humide, je me suis mis à rincer délicatement son ventre pour retirer le produit  avant de me lever et de me sécher les mains avec une serviette. Dos aux deux tourtereaux.

-C’est bon, tu peux te rhabiller, Rhydian aide là à se lever s’il te plaît, vu son tremblement de tout à l’heure elle a vraiment mal au dos alors ne la laisse pas s’assoir ou se lever seul. Je l’aurais bien fait moi-même mais vue que tu es trop proche… Il ne vaut mieux pas.

J’inspirais un long moment avant de me frotter l’arrière de la tête d’une main.

-Installez-vous devant mon bureau, je vais vous parler de ce qui va et de ce qui ne va pas.

Sur ses mots, moi je m’installais derrière mon bureau, feuille en main avec un stylo Bic regardant le jeune couple de futur parent s’installer.

-Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Contrairement  à la dernière fois, je sens plus l’odeur de Rhydian sur toi Aëlys, ce qui est un très bon point. Pour commencer, désormais tu devras boire au minimum un litre de son sang en deux semaines. C’est là que cela se corse pour toi Rhydian, tu devras lui donner de ton sang, mais dans un mois, tu ne devras plus en prendre car aux vues l’avancement de la grossesse… Aëlys accouchera dans 3 mois, d’où l’utilisation des poches de sang qui deviendra nécessaire. De plus, la grossesse sera très dure pour toi Aëlys, la fatigue, la fragilité, les nausées seront de plus en plus fréquentes, le mal de dos aussi, il va sans doute falloir que tu termines ta grossesse en fauteuil roulant, voire dans le lit selon l’état de ton utérus d’ailleurs… Peux-tu me dire à quel moment tu t’es bloqué le dos ?

J’avais dit cela tranquillement tout en écrivant une liste de médicaments sur l’ordonnance avec les précautions d’emploi, d’ailleurs cela m’étonnait grandement que Rhydian n’ait pas esquissé le moindre geste préventif vers elle quand elle avait tremblé.
P'tit Nouveau
avatar
P'tit Nouveau

Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 18:17
Je devais dire que j’étais sous l’émotion, j’allais être la mère de deux petites filles qui se portait pour l’instant en très bonne santé, quoi de mieu pour être heureuse ? Rhydian semblais aussi aux anges, l’espace d’un instant, nous avions oublié nos petits soucis quotidiens. Puis finalement Train retira le liquide sur mon ventre un peu plus tard avec un gant de toilette avant de partir s’essuyer les mains. Ses mots m’interppellère comment avait ’il sut ? Certes, j’avais eu mal, mais cela allait, ce n’était pas atroce non plus.
Sans un mot, je me redresse un peu aider par mon amoureux. Oui, la douleur était bien présente et ce depuis que je m’étais levé ce matin en fait. Je profite de ce que Rhydian m’aide à me rhabiller pour l’embrasser une nouvelle fois alors que train avait le dos tourné. Une fois lever, je m’étais installé sur les genoux de Rhydian qui s’était assis sur une chaise. Oui, c’était plus sûr et au moins je pouvais parfois ressentir son souffle frais parcourir ma nuque tandis qu’il me serrait contre lui. Les paroles de Train étaient inquiétantes mais justes, très justes et… J’en ressentais déjà les effets.

-Je crois que… C’est en me levant du lit ce matin pour accueillir Rhydian à la porte. Mais ce n’est pas une douleur insurmontable, j’ai connu pire, mais je fais tout de même très attention. J’imagine que tu es en train de me prescrire des médicaments contre la douleur du coup ? J’espère au moins que j’aurais fait assez de réserve pour Rhydian… Ces derniers temps, j’étais trop fatigué pour me rendre à l’hôpital… C’est plutôt loin.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Juin - 19:23





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Hôpital Blackwood ─ Service radiologie

Je sais que je dois sans doute avoir parfois l'air d'un crétin mais tout de même, Train exagère. J'aide Aëlys autant que je le peux et aussi quand elle me laisse faire. À entendre Train, je me tourne les pouces mais je connais ma femme, si je la couve trop, elle va me faire la tête et je préfère nettement la voir sourire.
Si je m'écoutais, elle passerait tout le reste de sa grossesse au lit, tranquillement, ne bougeant que pour se rendre dans la salle de bain ou dans la cuisine quand elle a faim et que je ne suis pas là mais ce n'est pas ce qu'elle a prévu, elle, elle préfère bouger autant que possible et qu'est-ce que je suis censé faire, moi ? Je vais pas l'attacher au lit tout de même...

Quand il libéra Aëlys et l'autorisa à se redresser et se rhabiller, je levais les yeux au plafond quand il me donna le conseil inutile d'aider Aëlys. Heureusement d'ailleurs qu'elle est là et me calme d'un baiser. Pas que je sois particulièrement énervé mais même si je peux être maladroit, je ne suis pas inactif. On s'installa devant le bureau de la salle d'examen, Aëlys sur mes genoux et mes bras l'entourant autant pour le plaisir de la tenir que pour la protéger.

♦ Ca ne devrait pas poser de problème pour mon sang, je lui en donne régulièrement et plusieurs fois par jour, je pense qu'on peut dire que le litre n'est pas loin sur une semaine, donc s'il faut le répartir sur deux semaine, ce serait plutôt un ralentissement... Quand aux poches, si tu me montres comment faire, je pourrais prélever un peu de sang à Aëlys chaque jour pendant le mois pour lui éviter de devoir venir ici chaque fois, ça lui permettrait de se reposer un peu plus, non ?

Ma mère avait l'habitude de dire qu'il n'y avait pas de problèmes mais que des solutions qui n'avaient pas encore été trouvées. Là, je venais d'en trouver une qui pourrait peut-être permettre à mon petit mystère de ne plus devoir faire la navette entre l'appartement et l'hôpital. Si Train marquait son accord, bien entendu. Gardant une main autour de la taille d'Aëlys, l'autre se glissa dans son dos, la massant doucement pour la soulager un peu.

♦ Par contre, je te souhaite bonne chance pour la convaincre de passer le reste de sa grossesse dans une chaise roulante ou au lit, j'ai déjà essayé de la garder au lit et ça n'a pas marché...

Je tournais la tête vers Aëlys, l'air légèrement sévère parce que cette fois, je ne la laisserais plus continuer à se rendre à la boutique, je ne me laisserais pas amadouer une fois de plus, surtout que là, j'étais quasiment certain d'avoir l'appui de Train...

♦ Quand à toi, tu n'iras plus à la boutique, je sais que tu veux bien faire mais maintenant, tu dois penser aux filles et à te reposer. Manipuler la ponceuse et la platine, c'est terminé pour un moment, Madame Hamilton...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Juin - 1:09
hum à tout bien y réfléchir, la proposition de Rhydian tenait la route. IL pourrait contrôler la dose de sang. Il aurait ainsi la possibilité de faire une plus grande réserve de sang. Et Aëlys n’aurais pas à dépenser son énergie pour venir ici pour rien. Cependant, une prise de sang, ce n’était pas rien, il fallait veiller à l’hygiène et à la propreté du matériel, connaître les protocoles savoir comment réagir face aux imprévus et surtout… Contrôler sa soif de sang. Sans nul doute que Rhydian ne tiendrais pas parfois, il aurait besoin de mordre franchement la chair de son calice. Mais un vampire ne faisait jamais de ma à son calice, c’était impossible, c’est pourquoi je savais que Rhydian ne faiblirais pas le moins du monde et qu’il relâcherait son calice avant que cela ne devienne trop dangereux.

-Bon, c’est d’accord, j’accepte, seulement ce n’est pas moi qui te montrerais comment faire et il va falloir qu’Aëlys face sa prise de sang demain, c’est un rendez-vous où il est trop tard pour annuler, je demanderais également aux infirmières de te montrer en même temps et en détails, ce qu’elle feront et elles te passeront le matériel nécessaire… Ho et j’allais oublier, essaye de mordre Aëlys le plus souvent possible, les morsures ont un effet apaisant chez eux.
Mon regard se porta sur Aëlys.

-Je ne doute pas sur le fait qu’elle m’écoutera, car mine de rien la vie de vos enfants est en jeu et bafouer les conseils d’un médecin… Ce n’est pas très conseillé, mais après vous faites comme vous voulez, j’aurais rempli mon job. Je ne peux qu’appuyer Rhydian, inhaler et toucher des produits toxiques sont dangereux.

Un petit sourire parcourut mes lèvres.

-C’est pourquoi Rhydian devra endosser le rôle d’homme de ménage dans la maison et dans sa boutique, e tout supervisé par la patronne enceinte assise bien sûr ! Pour la boutique, elle peut y aller du moment qu’elle ne touche pas aux meubles ni aux produits et à la poussière, je ne vois aucun risque, bien sûr, il faudra garder un œil sur elle.
P'tit Nouveau
avatar
P'tit Nouveau

Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Juin - 1:30
Ah… IL n’y avait pas à dire le petit massage de Rhydian bien placé me faisait un bien fou ! je ressentais un grand soulagement à où sa main touchait mon dos en appuyant comme il le fallait sur les zones sensibles. Quand j’y repensais, je n’aimais pas boire e sang de mon compagnon ho pas que je le détestais ! non c’était bizarre, mais cela avait du goût. Non, ce que je n’aimais pas c’était le fait qu’il devait se mordre pour en quelque sorte me nourrir je n’aimais pas l’idée même qu’il souffre. Mais bon pour le bien des enfants et de moi-même j’avais accepté de jouer le jeu pendant la grossesse. Mais là l’interdiction sur la boutique me fit tiquer, car dans la boutique en cachette j’avais commencé à fabriquer un cadeau avec les planches de bois inutilisées et je n’avais pas terminé… Vraiment pas, il me manquait à y ajouter quelque chose avant de le lui donner ! C’est pourquoi je me retournai vers lui le regard suppliant.

-S’il te plaît Ryry ! Laisse-moi y retourner encore ! Promis, tu pourras venir avec-moi si tu veux, promis je ne toucherais pas à ce qui est dangereux ! Mais je dois récupérer quelque chose moi-même là-bas et c’est important que ce soit moi qui le fasse ! S’il te plaît !

Puis je me tu en entendant le nom de famille.

-Si seulement je portais réellement ce nom… Je serai la file la plus heureuse du monde…


Dit-je simplement, puis Train me donna une très bonne idée sur le ménage et Rhydian et le fait que ce soit elle aux commandes, lui plaisait beaucoup.

-Pour le ménage, je veux bien, cela me va parfaitement et j’aurais pu de temps pour préparer de bons petits plats à Rhydian. Par contre, je suis contre les prises de sang tous les jours ! Sinon Rhydian ne voudra plus me mordre… Et j’ai besoin de réaffirmer notre lien par la morsure.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Juin - 16:44





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Hôpital Blackwood ─ Service radiologie

Ce n'est pas Train qui va m'apprendre à faire des prises de sang, soit mais ça ne m'empêche pas de grogner discrètement. Il me faut du temps pour faire confiance et pour l'instant, en ce qui concerne les médecins, je n'ai confiance qu'en lui. Je ne pense pas que ses employés soient incompétents mais c'est juste une question de confiance, rien de plus. Quand à ce qui est de mordre Aëlys, ça ne me pose pas de problème, après tout, nous avons déjà trouvé le moyen de le faire sans que je ne la boive les jours où elle se fait prélever du sang, de ce fait, je hoche la tête simplement pour marquer mon accord. La suite par contre, est plus difficile, Aëlys me supplie presque de la laisser revenir à la boutique, ce qui ne m'enchante pas vraiment. La poussière, la sciure de bois, les éclats de métaux sans parler des produits décapants ou les patines... Je n'ai pas vraiment envie qu'elle se retrouve là-dedans et Train ne m'aide pas en lui accordant le fait d'y retourner en tant que "superviseuse".

♦ Très bien, tu y retournes mais tu restes dans le bureau et la porte fermée. Je ne veux pas que tu te voir dans l'atelier et il n'y a que dans le bureau où tu peux t'asseoir de toute façon ou te coucher si tu te sens fatiguée. Pas question de mettre là main à la pâte sauf pour prendre les commandes ou pour gérer nos clients. Je me suis bien fait comprendre ? Je serai intraitable là-dessus, Aëlys...

Loin de moi l'idée de jouer les mâles supérieurs et machos mais je ne veux prendre aucun risque, pas avec elle et encore moins avec les enfants qui grandissent peu à peu dans son ventre. Je sais qu'elle risque de râler mais c'est pour son bien, comme je le disais, je me montrerai intraitable sur ce sujet. J'avais déjà commencé à travailler sur la table à dessin qu'elle m'avait offert et je savais qu'elle aimait m'observer quand je travaillais dessus mais après tout, je pourrais toujours me placer de manière à me trouver devant les vitres du bureau pour qu'elle me voit.
Je savais aussi qu'elle préparait quelque chose, Flynn m'avait prévenu que certaines planches disparaissaient dans le stock que nous n'utilisions pas pour le garder en cas d'urgence mais elle devrait attendre une fois de plus pour me faire la surprise, parce que si elle ne m'en avait pas parlé, c'était forcément qu'elle me réservait quelque chose. Pour une fois, je ne ruinerais pas sa surprise mais elle allait devoir accepter de reporter la date de sa révélation.

Je l'entendis soupirer, comme à chaque fois que je l'appelais "Madame Hamilton", pour moi, ça coulait de source, elle était ma femme mais ça ne représentait que la partie vampirique de notre couple. Humainement, on y était pas encore et elle ne semblait pas encore en droit d'utiliser mon nom... Il n'y avait rien que je ne ferais pour elle, aussi si elle voulait faire ça de la manière officielle humaine, je n'y voyais pas d'inconvénient...

♦ Dès que ce sera possible, je te promets de faire en sorte que tu puisses porter mon nom, mon coeur. On pourrait peut-être organiser ça après ton accouchement...

Tournant la tête vers Train, je lui posais la question qui me brûlait les lèvres depuis un moment sans que je l'aie encore posée...

♦ Tu as calculé son accouchement pour dans trois mois mais que devrait-elle faire si elle perdait les eau si je ne suis pas là. Avec les gardes chez les Rules Out, on ne sait jamais. Je peux m'arranger pour la boutique mais pour ce qui est des traques, tu sais que ça ne dépend pas de moi... Est-ce que je dois faire en sorte qu'il y ai toujours quelqu'un avec elle quand je dois chasser ou est-ce qu'elle peut t'appeler directement ?


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Juin - 2:02
Alors là je ne put m'empêcher de rire un peu de bon cœur, voir Rhydian plier sous les volonté d'une jeune humaine était distrayant. Lui qui d'ordinaire état plutôt très très têtu et aussi froid qu'un mur avec les autres femmes… D'ailleurs je ne l'avais jamais vue accorder une réelle attention aux désir d'une jeune humaine, même lorsqu'il devait les séduire pour se nourrir. Donc là la jeune Aëlys qui menait Rhydian par le bout du nez facilement, oui c'était vraiment drôle pour ceux qui comme moi connaissait Rhydian depuis des années…

- Excusez moi… L'accumulation du stress et de la fatigue je suppose…

Puis vint la fameuse grade question qui semblait brûler les lèvres de mon ami depuis le début, ce qui en même temps était compréhensible. En une seconde je repris mon sérieux, croisant les mains devant moi.

-J’entends déjà tes grognements … Mais non il ne vaut mieux pas qu'elle m'appelle la nuit. Pas que je ne veuille pas mais… Il se peu que moi aussi je soit de garde, ou que je fasse une intervention d'urgence ici… La nuit je suis souvent trop occuper, penser à avoir du temps libres est un luxe que je ne peu m'offrir, alors les rendez vous en plus… Déjà là en ce moment je vous prend sur mon temps libre car nous sommes amis Rhydian, sinon tu aurais du voir un autre médecin. Quand à ce qu'elle devra faire... Soit se sera supportable et elle devra appeler l’hôpital en restant bien allongée, soit le travail aura déménager, elle appelle, mais alors elle devra essayer de se rendre dans un bain remplit d'eau tiède pour commencer à accoucher... Dans tout les cas l’hôpital te préviendra ok?.

Lui dis je en le regardant intensément.

-Quand à l'accouchement je n'ai aucune preuve mais… Il ne vaut mieux pas faire une césarienne, je suis contre, du moment qu'Aëlys et les bébés vont bien, il ne faut pas pensée à la faire car… Je pense que le produit est dangereux pour les bébé demi vampires.
P'tit Nouveau
avatar
P'tit Nouveau

Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Juin - 2:15
J'étais heureuse, non pas heureuse ! Mais aux anges, les paroles de Rhydian avait gonfler mon cœur de fierté et de joie, si j'aurais put être seule, là avec lui tout de suite je l'aurais embrasser avec ferveur. Mais nous n'étions pas seuls, non il y avait Train, qui visiblement semblait apprécier ce qu'il voyait. Donc je fit simplement à mon amoureux, un baiser à la commissure de ses lèvres pour le remercier chaleureusement.

-Je te remercie mon chérie,promis je n'irais pas dans l'atelier, si tu savais comme je suis heureuse de pouvoir rester travailler avec toi la journée, comme je suis heureuse de savoir qu'un jour je pourrais me marier avec l'homme, non le vampire que j'aime !

Seulement les explications de Train me firent frémir, car cela me faisait penser à la douleur que je ressentirais à cet instant là, de plus je ne savais du tout comment géré un accouchement, comment est ce qu'un accouchement se passait d'ailleurs ? Une question qui bientôt envahit mon esprit tandis que je répondais d'une petite voix.

-Je… Je… Moi non plus… Je ne veux pas de césarienne et puis même… La douleur ne me fais pas peur si j'ai plus de chance de garder mes bébés en pleine santé si sa arrive… Je préviendrait autant de monde que possible… Car j'ai peur de me retrouver toute seule pour accoucher, sans ma famille… Sans mes amis, cette épreuve sera plus difficile moralement.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Juin - 19:27





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Hôpital Blackwood ─ Service radiologie

Tournant la tête vers Train, je le regarde rire... Il me prend pour un con, c'est pas possible autrement ! S'il croit que je ne sais pas ce qu'il est en train de se dire, il se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Je sais très bien que ça l'amuse de me voir ainsi plier à chaque exigence d'Aëlys alors qu'en tant que Rules Out, je suis plutôt rigide.
Cela dit, je dois admettre que ma relation avec mon petit mystère m'aide un peu à mieux m'intégrer auprès de mon équipe... Je ne commente pas cependant le rire soit disant "nerveux" de Train, préférant me concentrer sur ce qu'il a à dire.

♦ D'accord alors pas d'appel sur ton portable et un bain tiède... C'est noté. Je ferai en sorte qu'elle ne soit pas seule cependant quand je dois m'absenter, on sait jamais et puis ça me rassurerait même si l'hôpital appelle pour me prévenir.

L'enthousiasme d'Aëlys me fit sourire, oubliant la moquerie à peine dissimulée de Train un peu plus tôt. Ca me plaisait beaucoup qu'elle m'appelle "son homme" mais je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle devait chaque fois se corriger ensuite. Après tout, j'ai beau être un vampire, je suis aussi un homme, et je dirais même, un homme avant d'être un vampire. Enfin bref... Là n'était pas le plus important. Ce qui l'était, c'était pour l'instant la grossesse d'Aëlys. Pas de césarienne, très bien, je n'étais pas pour non plus. Pas que je sois particulièrement impressionné par le fait qu'on puisse lui ouvrir le ventre, non c'était plutôt le fait que je ne pourrais pas être là pour la soutenir contrairement à un accouchement traditionnel.

♦ Si tu crois que je vais te laisser accoucher toute seule, tu te trompes lourdement, mon coeur. Même si je devais arriver en retard je t'assure que je serai là avant que la première tête ne sorte...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Juin - 10:37
Rhydian l'avait dit avec une telle assurance que je ne pouvais que le croire, il était doué, très doué pour me rassurer avec de simples mots. Autant le dire tout de suite, j'avais beaucoup de chance que ce soit mon homme ! Mon homme rien que pour moi.Et puis ses paroles sur le mariage me laissait la perspective de jours heureux. Malheureusement les jours qui avait suivi ce n'était pas des jours vraiment heureux. J’avais repris les cours tout à fait normalement car je m'en sentait capable. Seulement il fallait prendre en compte certaines personnes de ma classe ? Qui lançait pleins de rumeurs sur moi et pas des bonnes si vous voyez ce que je veux dire. Tout ça à cause du fait que j'étais enceinte. Bien sur cela ruinait un peu mon moral mais je ne voulais pas que Rhydian s'inquiète pour moi pour une chose aussi futile que des racontars ! Non ! J'étais bien plus forte que ça non mais ! Mais un soir à la sortie des cours tandis que je sortais de la cour du lycée trois mecs de ma classe , bruns un peu plus grands que moi me barrèrent le chemin. Mon regard s'attarda une seconde sur eux. Grossière erreur celui du milieu m'enlaça vivement et déposa ses lèvres sur les miennes.

Grand choc mental. Il me fallut plusieurs secondes pour me dire que quelqu'un d'autre m'avais embrasser que Rhydian. Une Grande tristesse ainsi qu'une intense colère m'anima tandis que je serrais les points. Seulement ma mains animé par la volonté de gifler l'importun fut bloquer par l'un de ses camarades tandis que l'autre contemplais le spectacle tout sourire aux lèvres alors que celui qui restait continuait de m'embrasser tandis que je me débattait pour échapper à son étreinte.

???:- Tu vois ? Il ne faut pas être si difficile ! Allez laisse toi donc aller ma belle tu y ressentira beaucoups de plaisir on te le promet !

Là ce fut les paroles de trop, J’étais tellement furax que je ne me rendit pas compte qu'instinctivement mon genoux avait violemment toucher les bijoux de familles du mec qui avait osé profiter de ma condition de femme enceinte pour m'agresser. L'instant d'après il gisait à terre tremblant de douleur ses mains sur son entre jambes. Il ne m'en fallut pas plus pour me dégager et m'enfuir en courant et en pleurant de cette endroit maudit. Il était d'une certitude que les deux autres me poursuivrais et me fairais du mal sauf que sortir mon portable et appeler Rhydian me ralentirais et… Je n'osais pas y penser c'était trop horrible ! Je n'avais plus qu'une chose à espéré : Que Rhydian sente que quelque chose ne va pas avec le lien qu'il arrive pour me sauver, me consoler. S'il savait comme je suis honteuse de ce qu'il m'est arrivé ! Je me sentais mal très mal, à moitié en larmes je me réfugiait non loin dans une crêperie ? Une fois installer ne pouvant pas parler convenablement je sortis mon portable et envoya un texto à Rhydian lui indiquant juste ou je me trouvais.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Juin - 16:47





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



École d'Aëlys

Tout s'était bien passé à l'hôpital mais je sentais, les jours suivant que quelque chose n'allait pas. Aëlys s'efforçait d'être aussi souriante que d'habitude mais il y avait quelque chose qui la perturbait. Je pouvais le sentir et plus d'une fois je faillis lui demander ce qui n'allait pas pour finalement me retenir en supposant qu'elle m'en parlerait quand elle serait prête. Je ne voulais pas la bousculer et je savais qu'elle avait besoin d'une certaine indépendance aussi je me taisais mais je ne cessais de vérifier son état par le biais de notre lien. Ce qui la minait m'inquiétait mais puisqu'elle ne voulait pas m'en parler je l'imitais et faisais semblant que tout allait bien. Jusqu'à ce qu'un soir, je la sente stressée, en colère, choquée... Il ne m'en fallut pas plus pour foncer jusqu'à son école pour voir ce qui se passait. Elle avait déjà été agressée une fois, je ne voulais pas que ça se reproduise... Il ne me fallut pas plus de quelques minutes pour arriver sur les lieux et uniquement parce que je n'avais pas pris la voiture, en passant par les endroits les moins fréquentés, voire pas du tout, je m'étais contenté d'user de ma vitesse vampirique pour être là au plus vite. Quelle ne fut pas ma "surprise" de la voir entourée de trois petits crétins humains qui tentaient de la molester. Je fut toutefois assez fier d'elle en la voyant se débarrasser du plus entreprenant d'un simple, mais ô combien efficace, coup de genou bien placé avant de prendre la tangente... Une fois qu'elle ne fut plus en vue, je m'approchais des trois gaillards et leur remis les idées en place à ma façon. L'un d'eux failli tout de même se retrouver étranglé de ma main après tout. Jamais plus ils ne poseraient la main sur elle, c'était certain et avec un peu de chance, ils feraient ce que je leur avait demandé, à savoir faire passer le mot qu'Aëlys Stendon était intouchable sous peine de représailles de ma part.

Je reçu le texto de mon petit mystère à peine avais-je terminé avec les trois gugusses et me rendis directement à l'adresse où elle se trouvait. Avant d'entrer dans la crêperie, j'inspirais profondément pour me calmer puis poussais la porte, allant droit vers elle...

♦ Est-ce que tu vas bien ?

Je m'étais promis de ne pas la bousculer mais ce qui venait de se passer m'en empêcha aussi à peine eus-je sa réponse et l'odeur de ses larmes me piquant le nez, je sautais sur l'occasion pour l'interroger... Il fallait que je sache ce qui se passait depuis quelques jours, que je sache à qui m'en prendre pour avoir oser faire de ma femme une petite chose triste...

♦ Quand comptes-tu me dire ce qui ne va pas Aëlys ? Ne me dis pas que tout va bien, je peux le sentir par notre lien, ça fait des jours que quelque chose te perturbe mais tu ne me dis rien. Est-ce que d'autres personnes t'ont agressée comme ses trois crétins tout à l'heure ? Quelqu'un t'a fait mal ? Dis-moi, Aëlys, si tu ne me dis rien, j'imagine le pire qui puisse t'arriver...

Je ne voulais pas la culpabiliser pour l'inquiétude qu'elle avait provoquée chez moi mais j'avais besoin de savoir. Elle avait beau être mon calice, elle n'en était pas moins humaine et donc plus fragile que moi, sans parler de sa grossesse. J'avais une conscience aigüe de cette fragilité et c'était sans doute pour cette raison que si je n'écoutais que moi, je l'aurais enrobée dans un cocon bien à l'abri de tout, protégée et bien au chaud...

© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Juin - 17:22
Cela faisait quelques minutes que j'étais assisse prêt d'une petite table pour deux. M'efforçant de me calmer et de me rendre plus présentable. Je ne voulais pas que l'on me voit trop longtemps dans cet état et en plus je commençais à avoir mal à la tête à force de pleurer. Puis enfin je le vis passer la porte, malgré ma situation délicate, à sa vue je me sentis tout de suite mieux, même si le flot de question raviva un très grand sentiment honteux . J'en avais la nausée rien que d'y penser...D'ailleurs j'avais souvent la nausée ses derniers temps…

-Je...Tu étais là ? Qu'à tu vue là-bas ?

Demandais je d'une voix anxieuse et honteuse. Oui j'avais honte de m'être fait embrasser par un autre que Rhydian et j'en avais encore la nausée rien que de me rappeler de ses souvenirs!j’inspirai un grand coup joignant les mains devant moi sur la table.

- A vrai dire Rhydian… Cela fait quelques jours que l'ambiance au lycée n'est pas très bonne pour moi, des rumeurs et des messes bases sont continuelles là bas sur moi… Mais là n'est pas le problème. Car pour ce genre de chose j'ai des amies qui m'aident énormément… Non… Le problème c'est que...Je sais pas pourquoi mais je me sens...Plus sensible...Un peu plus fatigué, mon moral baisse un peu...Mais non, personne ne s'en est pris à moi physiquement à part ses trois...Ses trois abrutis ! Mais le truc c'est que je sais pas d’où sa vient justement ! C'est arrivé comme ça d'un coup...Et j'ai peur de cela !

Ce qui est tout à fait normal, car chaque femmes enceintes à sa période ou son humeur baisse, ou elle se sent un peu déprimé, un peu maussade.

- Et en plus...J'ai souvent mal au cœur la journée donc je ne mange pas beaucoup à la cantine ...Mais les infirmiers de l’établissement m'ont dit que c'était normal… Que je n'avais pas à embêter mon entourage avec mes petits problèmes….
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Juin - 11:11





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Crêperie

De toute évidence elle avait honte de quelque chose mais je me demandais bien de quoi, après tout elle n'avait pas demandé à être embrassée de force. Certes je n'avais pas assisté à cette partie là de la confrontation entre Aëlys et les trois moins que rien mais il ne leur avait pas fallut longtemps pour me dire ce qu'ils avaient fait et ce qu'ils comptaient lui faire quand je leur étais tombé sur le dos. Je savais donc ce qui s'était passé, ce que j'ignorais, c'était pourquoi ils en étaient arrivé là...

♦ Je t'ai vue te défendre bec et ongle avant de planter là ces trois terreurs des bacs à sable. Cela ne m'a pas empêcher de leur tomber sur le dos ensuite et d'apprendre ce qui s'était passé, ce que je ne sais pas, c'est pourquoi...

J'avais donc insisté tout en lui faisant remarquer qu'elle ne pouvait pas me cacher grand chose. Grâce à notre lien je pouvais sentir exactement ses émotions et ce même si elle s'efforçait de sourire comme si tout allait bien, ce qui de toute évidence n'était pas le cas. Ce qu'elle m'apprit me fit serrer les poings au point que mes jointures en devinrent blanches, si j'avais eu quelque chose dans les mains, nulle doute qu'il aurait fini en pièces détachées ou en miette. Certes elle avait peut-être des amies qui l'aidaient à tenir le coup mais tout de même... Et le pire, c'était que je me sentais responsable pour ce qui lui arrivait. Si j'avais fait plus attention au moment de notre union, elle ne serait pas tombée enceinte et n'aurait pas eu à supporter ces quolibets. Il me faudrait donc intervenir au plus vite et prendre un rendez-vous avec le directeur de l'école pour une mise au point parce que je ne pouvais pas tolérer qu'on malmène ma femme de cette façon. Quand au reste, ce n'était pas bien compliqué de savoir pourquoi elle se sentait nauséeuse et à fleur de peau... Train l'avait prévenue que cela arriverait...

♦ Aëlys, tu te souviens de ce que Train t'a dit quand on a été le voir pour l'échographie ? Les nausées, la fatigue, les nerfs à fleur de peau... Ce ne sont que les effets de ta grossesse, mon coeur, il n'y a rien d'alarmant à ça mais je crois qu'il serait plus simple pour toi de terminer ta grossesse loin d'un environnement aussi stressant que l'école. On peut s'arranger pour tes amies passent à la maison pour déposer les cours que tu louperais ou même demander à l'école de nous les envoyer directement et je déposerais chaque nuit les devoirs que tu aurais à faire...

Je voulais juste qu'elle se sente mieux et surtout qu'elle n'ai plus à supporter la pression que toutes ces rumeurs et moqueries pouvaient faire peser sur elle à l'école. Je ne l'empêcherais pas de sortir pour autant mais si je pouvais faire en sorte que ce soit dans un environnement plus sûr et relaxant pour elle, je ne reculerais devant rien, pas même si je devais payer de ma personne pour y parvenir.

© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Juin - 12:43
Je ne sais pas si j'aurais dut mais mon cœur se gonfla de réconfort en entendant le fait que Rhydian était intervenu auprès de ses trois idiots et goujats. Au moins j'étais sûre de ne plus avoir de problèmes avec eux, enfin c'est ce que j'espérais mais oui pourquoi s'en être pris à moi ? Moi même je ne saurais répondre à cette question.

- Bonne question moi même je ne le sais pas, certains se prenne pour de grands séducteurs, ça plus le fait qu'il m'ont dit que j'avais la réputation d'être une fille facile...ça m'a mis hors de moi… Enfin en dehors du fait qu'ils ont essayer de me faire des choses horribles…

Oui qu'avais je fait pour mériter cela étais ce de ma faute ? Cette question se posais dans ma tête sans réponses. Mais écouter le reste des paroles de Rhydian me rassura énormément. Certes je n'aimais pas l'idée de rester à la maison, mais au moins se serait moins stressant de comptée sur la présence de Rhydian même endormie. Et puis je pense que j'aurais le droit de me promener au parc tout ça…

-Je suis d'accord avec toi on devrais faire ainsi. Je crois aussi que le fait que parfois je ne te vois pas beaucoups en 24 h joue trop sur mes émotions… Quand à ce qu'à dit Train c'est vrai je m'en souviens, mais c'est plus stressant à le vivre qu'à l'entendre et pas très agréable non plus...Parfois ça me fait un peu peur mais j'espère que ça ira mieux maintenant que je serais plus souvent à la maison et à l'atelier deux environnements ou je me sens extrêmement bien…


J’inspirais un grand coup en faisant un petit sourire.

-D'ailleurs en parlant de ça est-ce que avant de rentrer on pourrais pas aller à la boutique ? Juste le temps d'aller cherche la surprise venant de moi Fynn et Gabe ! On a pas oublier qu'aujourd'hui c’était un jour très important !

Oui c'était un petit changement de sujet, mais c'était un sujet important , très important pour moi qui brûlait d'impatience de le lui offrir donc à ne surtout pas oublier !
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Juin - 19:55





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Crêperie

La réputation d'une fille facile ? Oui, décidément il me faudrait intervenir auprès du directeur de l'école. Rien que l'entendre me dire qu'on puisse lui faire une telle réputation me donnait envie de retourner à l'école et d'arracher la tête des trois abrutis qui avaient osé s'en prendre à Aëlys. Si je mettais la main sur celui ou celle qui répandait de telles rumeurs, je me ferais un plaisir de lui faire comprendre le fond de ma pensée... Cependant, je laissais couler pour l'instant. Qui a dit que je ne faisais pas des efforts, hm ?
J'étais plutôt satisfait qu'elle accepte ma proposition de quitter l'école le temps de terminer sa grossesse. Le stress était mauvais pour elle et les filles, Train l'avait assez répété aussi, je préférais lui éviter l'anxiété qu'elle pouvait rencontrer à l'école surtout au vu de la situation.

♦ Bien, si ça te convient alors je te laisse décider de ce que tu préfères, soit tes amies viennent t'apporter tes cours, soit je demanderai au directeur de te les envoyer par courrier ainsi que les devoirs. Dis-moi juste ce que tu préfères, d'accord ?

Personnellement, j'aurais préféré que le directeur envoie ses cours et devoirs par la poste mais je ne voulais pas la priver du plaisir de voir ses amies, celles qu'elle avait mentionné et qu'elle affirmait l'aider à supporter les ragots qui se propageaient sur elle à l'école. Après tout, ce n'est pas parce que j'aimais ma solitude que je dois lui imposer la même chose et, même si je n'ai pas été très bon dans ce rôle là, les amis sont importants. Je ne voulais pas qu'elle les perde.
Je dus tiré de mes pensées par sa demande... presque attendue bien que légèrement surprenante vu qu'apparemment, elle me réservait encore une surprise avec la coopération de Flynn et Gabe... Je la regardais un instant en essayant de deviner ce qu'elle me réservait mais ce fut peine perdue, aussi, comme à mon habitude, je cédais...

♦ Bien sûr. Tu veux qu'on y aille tout de suite ou tu préfères manger un bout avant ?



© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Juin - 14:50
Hum oui… Il me fallait grandement réfléchir pour le moyen de récupéré mes affaires. Si je demandais à mes amies de venir, cela inclurait qu'elles viennent dans la journée donc qu'elles viennent réveillé Rhydian sans le savoir. Il me fallait donc un compromis.

- Eh bien je prendrais l'option courrier. Si je veux voir mes amis je leur donnerait rendez-vous dans un parc pas loin de chez nous le soir. Cela évitera qu'elles me voit si je suis fatiguée quand à mon appétit…

Il fallait dire déjà que je ne me sentais pas très bien mais en plus de cela j'avais eu très peur et j'avais courut à en perdre haleine. Mon estomac était noué. Je secoua donc négativement la tête un peu navrée.

- Je n'ai pas un très grand appétit ce soir, par contre je boirais un peu en arrivant à la maison mais en attendant…

Sur ses mots je me suis levée de ma chaise en regardant Rhydian droit dans les yeux. Puis détourna la table pour m'installer sur les genoux de mon adorable vampire pour lui murmurer à l'oreille :

- Je veux que tu sache que tu est mon vampire comme je suis ton calice et que...Je sais que tu as pris de gros risques aujourd'hui sous le soleil rien que pour moi, de plus c'est à toi de me faire la prise de sang le soir, et puis...j'ai surtout envie de te combler mon amour d'homme… Mon amour de vampire.

L'instant d'après je m'étais bien blottie contre son torse ma tête enfouie dans son cou, la pointe de ma langue parcourant sa nuque quelques instant avant que quelques mordillements se fasse sentir.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Juil - 16:00





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Crêperie

Je notais donc qu'elle préférait l'option courrier. Je n'allais pas faire traîner les choses, je comptais bien passer le soir même pour rencontrer le directeur et mettre tout en ordre pour qu'Aëlys puisse rester à la maison dès le lendemain. Je supposais qu'elle avait le numéro de ses amies si elle voulait les prévenir de sa décision. Cela dit, je ne voulais pas qu'elle se sente obligée de sortir si elle voulait les voir...

♦ Tu n'es pas obligé de sortir de l'appartement si tu veux voir tes amies, tu pourrais les inviter à la maison, ça ne me gêne pas tu sais...

Si elle voulait être seule avec elles, je pourrais toujours m'arranger pour me rendre à l'atelier ou même rester au QG des Rules... La force des choses avait fait qu'elle avait rencontré toutes les personnes qui m'étaient plus ou moins proches mais je ne pouvais pas exiger la même chose d'elle. Pas que je ne voulais pas rencontrer ses amies, loin de là mais en ce qui me concernait, je n'avais pas vraiment eu le choix dans la présentation de mes amis mais si je l'avais eu, elle ne les aurait jamais rencontré, peut-être juste à l'exception de Julian... Dans ces circonstances, je ne pouvais pas l'obliger à me présenter ses amies. Mais mon attention revint sur son appétit... Pas faim ? Dans son état ?

♦ Dois-je m'inquiéter de ton manque d'appétit ?

Cela dit, le reste me toucha mais en même temps, que n'aurais-je pas fait pour elle... Je l'enlaçais comme elle se blottissait contre moi, lui caressant le dos et déposant un baiser sur son épaule avant de commenter...

♦ Il n'y a rien que je ne ferais pour toi, même m'exposer au soleil... Et le fait que je ne puisse me nourrir que de toi n'enter même pas en ligne de compte, c'est juste que je t'aime et que si je le pouvais, je décrocherais la lune si tu la voulais... Tu veux qu'on y aille ? Si on doit passer par l'atelier avant de rentrer, je pense qu'on ne devrait pas trop traîner, comme ça tu pourras te reposer un peux en rentrant.



© Jawilsia sur Never Utopia


Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Aoû - 18:10
-Je n'ai jamais dit que ta présence me dérangerait quand j'inviterais mes amies à la maison ryry tes aller chercher ça ou encore ? Et puis elles ont plutôt hâte de voir l'homme qui comble ma vie, tu sais ! En plus, je sais déjà qu'une amie à moi va venir m'apporter les devoirs même si je recevais les cours. Tu verras, elle est très gentille avec moi surtout depuis que les garçons font en sorte de m'embêter, c'est la première à me défendre ! Je suis contente de l'avoir comme amie ! Je tiens vraiment à ce que tu la rencontres ! Disons que comme je sais que tu aimes bien qu'on soit tous les deux et qu'en ce moment, on n'arrête pas à cause des rendez-vous et de tes travails, plus les visites imprévues... J'ai plutôt peur que ça te dérange toi à vrai dire...

J'inspirais profondément et déposai ma tête contre son torse en fermant les yeux, j'étais fatiguée, légèrement nauséeuse, cela n'était pas fait pour me donner beaucoup d'appétit. Pourtant, j'avais faim, mais je me sentais tellement malade que l'idée de manger m'était risible. de plus rester ainsi contre Rhydian me faisait un bien fou.

-Moi aussi, Radian, je t'aime tellement si tu savais, même si je sais que je n'en ai pas besoin, j'aime te faire des surprises et te combler même si mes petites douceurs au cou, elles disparaissent... La prochaine fois, je mordillerait plus fort... J'aimerais tellement te montrer comme ça me fait du bien quand toi, tu me mords... Mais je n'y arriverais jamais, quant à mon appétit... Disons que j'ai faim mais qu'avaoir de grosses nausées ne m'aide pas du tout... Je n'ai pas vraiment mangé à midi non plus... Peut-être devrions-nous appeler Train pour qu'il me donne des anti vomitifs...


Beaucoup de personnes au courant du secret des vampires et des calices enviaient le lien, mais tant qu'elles ne seront pas liées, elles ne pourront jamais mesurer la compensation morale de ce lien, du tribu à payer... Moi, il m'arrivait de détester le lien quand j'étais triste. Parce qu'à cause de lui, Rhydian ressentais ma tristesse et j'aurais beau me dire que c'est pour qu'il puisse ainsi mieux me consoler, le résultat restera le même. Rhydian ressentira forcément ma tristesse et sera inquiet alors que moi au contraire, je veux qu'il soit heureux, car la perspective même de le voir sourire me rendait heureuse, le voir triste me rendait triste et le rendait encore plus triste.

- Dit Chéri... Tu ne crois pas parfois que bien que le lien soit positif, il soit un peu lourd à porter ? Surtout quand je suis triste ? Car moi, il m'arrive de regretter que tu sache que je sois triste, car même si c'est pour mieux me consoler et me protéger, je n'aime pas te savoir inquiet ou triste à cause de moi.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 169
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Sep - 11:33





Quand on voit doubleen plus de l'entendre



Crêperie

Que ça me dérange ? Je fronçais des sourcils à mon tour... Si je lui en faisais la proposition c'était précisément parce que ça ne me dérangeait pas. Et puis je préférais la savoir à la maison qu'en balade, là où il pourrait s'avérer difficile pour moi de la suivre par exemple en cas de pépin. Certains vampires comme Chase par exemple sont capable de masquer leur inquiétude ou simplement d'en faire abstraction quand leur calice n'est pas dans leur champ de vision, moi, j'en étais encore au stade où je pensais à tout ce qui pouvait arriver à Aëlys pendant que je ne serais pas là pour la protéger. Et puis il y avait aussi le fait que je n'étais pas un vampire si vieux que ça, moins de dix ans... Chase était vampire depuis trois fois plus longtemps que moi, il avait donc de l'entraînement même s'il n'avait trouvé son calice que récemment.

♦ Si je te le propose, c'est que ça ne me dérange pas, à vrai dire, je me sentirais plus rassurer si tu recevais tes amies à la maison mais en même temps, je ne veux pas que tu te sentes cloitrée...

Quand à son manque d'appétit, je pouvais effectivement comprendre qu'être prise de nausée ne devait pas beaucoup contribuer à lui donner faim et je ne manquerais pas d'appeler Train une fois qu'on serait à la maison, aussi, j'acquiesçais lorsqu'elle en fit la proposition avant d'enchaîner sur le lien qu'on partageait. Elle le trouvait lourd à porter alors que je le trouvais plutôt rassurant parce qu'il me permettait de prendre soin d'elle au mieux mais visiblement elle n'avait pas la même vision des choses. J'avais conscience que parfois elle ne voulait pas que je sache qu'elle n'allait pas bien, il suffisait de voir la façon qu'elle avait de me sourire dans ces moments là, le geste avait beau être le même, je remarquais toujours quand il était forcé et je n'insistais pas mais le fait de ne pas savoir la raison de son état était précisément ce qui m'inquiétait le plus et m'attristait quand elle tentait de me tenir à distance...

♦ En fait, je le trouve plutôt rassurant... Au moins je sais comment tu vas. Ce qui m'inquiète le plus c'est justement quand tu essaies de me tenir à distance. Je préfère mille fois m'inquiéter et savoir pourquoi tu ne vas pas bien que m'inquiéter sans rien savoir parce que ça m'inquiète encore plus...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Zone HRP :: Archives Rp's-