NC-18
 
AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum est en pause indéterminé pour un remaniement en vue d'une V3. Inscriptions fermées, partenariats ouverts.

Une soirée inatendue (pv Julian)

 :: Zone HRP :: Archives Rp's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 22 Juil - 2:17
Point de vue de Kuroko :

Cela fait maintenant quelques jours que je vie ici. En effet le temps que je puisse correctement m'installer dans l'appartement de ma sœur, Rhydian et cette dernière m'avait gentillement proposée de dormir ici. Je me voyait mal refuser aussi ma réponse, bien que dite sous la surprise fut oui. Comble de l'ironie, j'étais arriver une journée avant les vacances. Au moins je pouvais m'occuper de ma sœur en l'absence de Rhydian. Car à cause de son travail il n'était pas souvent là. De ce que je savais Rhydian travaillais de nuit et dormais donc le jour, ce qui était l'inverse d'Aëlys… En plus ma sœur semblais parfois vivre une grossesse difficile… Surtout dans la salle de bain… Ajoutons à cela de la fatigue et ses sautes d'humeurs. Un coup elle était joyeuse, un coup elle était d'humeur massacrante, ou bien en ce que je nommerais une dépression.

Dans ses cas là bien que ce n'était pas clairement dans mes habitudes, je la prenais dans mes bras quand son compagnon n'était pas là pour le faire. Mais malgré tout ça ma petite sœur ne tenais pas en place, impossible de la laisser allonger sur le lit en journée tenant à faire le ménage ou la cuisine… Mais cette fois non elle n'avais fait qu'un peu de ménage, moi je m'était occuper de cuisiner à midi tout comme je commençais à cuisiner en ce moment. D'ailleurs ce soir ce serais des Perles du Japon au saumon fumé et guacamole et uniquement ça. Oui je sais c'est peu, mais je savais très bien que ma sœur ne supportais que le poisson quand elle était malade et qu'elle aurait un aussi petit appétit que moi.

Ainsi l'on pouvais me voir aux fourneaux, pentalon noir tee shirt à manche courtes blanc en train de cuisiner avec précaution.

Point de vue de d'Aëlys :

Une heure...Une simple petite heure que Rhydian était partis, je commençais déjà à trouver le temps très mais alors très longs. Cela faisait deux semaines que d'un commun accord avec mon amour je n'allais plus au lycée. Mes amis passait me voir une fois de temps en temps, m'apportant des devoirs et des nouvelles de mes autres camarades de classe. Mais en dehors de ses temps là je m'ennuyais un peu, je restais dans l'appartement car j'avais peur de sortir et de me sentir malade. Je ne veux pas avoir à géré ça en pleine rue !

Il y a des jours ou je me sens bien, comme d'autres ou je me sens… Malade, lessivée, sous tension et ces jours là je ne mange pas je n'ai pas faim, et puis en plis Rhydian me fais boire régulièrement de son sang dans ses moments là bien que l'idée de boire du sang me répugne un peu, je pouvais goûter à un goût pour moi bon, mais indescriptible. Je me sentais remplie d'énergie pour le reste de la journée !

J'étais vêtue ce soir là d'un haut blanc et d'une salopette. Certes c'était rudimentaire mais au moins je me sentais à l'aise dedans ! J'étais assise devant la télé regardant un peu les informations m'apprêtant à ouvrir un paquet de chips dans mes mains quand j'entendis quelqu'un toquer à la porte.

Le paquet de chips encore fermé dans mes mains je me lève et fini par ouvrir la porte de ma main libre. A la vue de mon visiteur inattendu je lui fit signe d'entrée.

-...Bon… Bonjour monsieur Conteria ! Je vous en prie ne restez pas là entrez !
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 178
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Fév - 19:52
Julian, dans son bureau à la mairie, consulte tranquillement les dossiers en cours, pour les trier en fonction de leur importance, une pile pour les demandes de protections, d'autres des informations concernant des brokens. C'est en les feuilletant qu'il remarque que Rhydian ne lui a toujours pas déposé le sien concernant les broken qui ont attaqué sa femme. Se tapant distraitement le menton, il se demande ce qu'il doit faire, après tout, le jeune vampire est parti en mission avec d'autres de ses compères, peut être qu'il doit rendre visite à l'humaine et voir comment elle va, ainsi que de prendre sa version des faits pour la consigner dans un rapport qui sera en annexe à celui que Rhydian doit lui fournir.

Si les rumeurs sont exactes et, elles le sont toujours, grâce à Radio Potin, alias Eleanor, il se trouve que la jeune calice est enceinte. Julian s'est que les petits soldats d'un vampire sont efficaces, mais là, là, c'est le pompon, réussir à mettre enceinte sa calice du premier coup est le travail d'un sniper. C'est en soupirant, qu'il se lève et prend sa veste, avec en tête d'aller chez Rhydian. Alors qu'il se trouve au milieu de la rue, il se rend compte qu'il sera mal venu de s'incruster les mains vides dans une tanière d'un autre vampire. Il regarde autour de lui et choisi la valeur sûre, le fleuriste. En y parcourant le magasin, sans idée, il souhaite un bouquet pour la femme d'un ami qui est enceinte, mais il ne sait pas si elle a des allergies. Du coup, maladroitement, il achète un arbre fruitier, un citronnier, cela pourra servir à la cuisine.

Une fois le cadeau trouvé, il se met en route vers le complexe d'appartement où habiter Rhydian et la jeune... comment s'appelle-t-elle déjà ? Maëlys ? Maïs ? Non ! Aëlys, le voilà qu'il devient sénile. Il rit dans sa barbe à cette blague auto-infligée. Grâce à leur tardive de la journée, dans les environs de vingt heures, il n'y a pas de bouchon dans les rues, c'est pourquoi il met à peine un quart d'heure pour faire le trajet.

Garé au bas de l'immeuble, il sort avec précaution le présent et rentre dans le hall pour se diriger droit vers les ascenseurs, il s'est où habite le vampire. Devant la porte, il essuie sa main sur son pantalon, légèrement nerveux, après tout, il a été quand de rare occasion en présence de femmes enceintes, et encore moins près de calices enceintes. Après tout, il évite cette espèce mammifère avec le plus grand soin, ne sachant pas à quelle sauce il risque d'être mangé s'il fait un faux pas. Prenant sur lui, il frappe sur la porte, qui ne met pas longtemps à s'ouvrir, sur la calice en question. Il cache sa nervosité derrière, ce qu'il espère un sourire rassurant.

Il a la preuve devant lui que la race des vampires ne risquent pas de s'éteindre du jour au lendemain. La salopette met en avant les courbes de la femme, qui s'il ne se trompe pas, était en pleine séance de grignotage, s'il se réfère au paquet de chips non entamé dans sa main.

Cette dernière semble mal à l'aise en sa présence, il ne le veut pas. Il sait qu'il est intimidant et il s'en sert dans son travail, mais là, c'est plus un défaut.

"- Bonsoir Miss. Désolé de déranger aussi tard, merci de me laisser entrer."

Rentre après s'être essuyé les pieds sur le tapis. Regarde distraitement, notant les changements dans l'appartement, qui montre la présence féminine. Se tourne vers la femme et lui montre le citronnier.

"- Tenez, un cadeau. Pour m'excuser de mon intrusion et comme cadeau de crémaillère."

La pose sur la table près de lui, croise les bras dans son dos pour essayer de paraître moins imposant.

"- Je suis ici pour savoir si Rhydian n'a rien laissé pour moi, j'attend toujours un rapport qu'il me doit."
Il ne sait pas si elle sait de quel rapport il parle.
Fonda aux dents longues
avatar
Fonda aux dents longues

Messages : 204
Voir le profil de l'utilisateur http://gene-v.forumactif.fr
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Zone HRP :: Archives Rp's-