NC-18
 
AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Crise de sommeil (pv Rhydian)[TERMINÉ]

 :: Zone HRP :: Archives Rp's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 26 Juil - 19:43
Il y a  bien des moments ou j'aimerais pouvoir disposer d'un guide, pour m'indiquer ce que devais faire une calice enceinte dans certaines situations. Parce-que là même si je m'habituais aux départs de Rhydian la nuit je le supportais de moins en moins, surtout les jours ou l’échange de sang dans les deux sens n'était pas fait.

Qu'on soit bien clair, je buvais de son sang en quantité suffisante avant qu'il ne parte tout les soirs que ce soit à sont atelier ou au travail. C'étais pas vraiment mauvais mais épais avec un goût me faisant penser au cassis... Mais bon j'étais humaine, l'idée de boire du sang c'était... Étrange.

De mon côté rien n'avais changer, Rhydian ayant appris à me faire des prélèvements de sang, il tenais désormais à le faire lui même. Après tout c'était mon vampire et lui seul décidais de ce qu'il devait faire de mon sang pour se nourrir. Il continuait comme nous avions convenu de me mordre sans boire de mon sang assez souvent. Cependant un mystère était apparu, tetsuya était parti, Rhydian lui n'avais pas vraiment le temps de cuisiner, et moi je me souvenais parfaitement de ce que je faisait... Alors pourquoi un matin sur deux je trouvais un plat préparer à la main ? Genre, une quiche faîte maison ? Cela faisait un moment que le grand mystère planait sur l'appartement. Même Rhydian ne trouvais pas.

C'est en pensant à cela que j'étais installée au salon. Je ne savais pas si Rhydian savait que je ne dormais presque pas en son absence... Nous n'avions jamais aborder le sujet, j'étais bien trop préocupée  surtout en ce moment ! Il était désormais 7 h du matin Ryry devraient déjà être rentrer depuis longtemps non ? Le soleil était déjà presque entièrement là... Dieu faite qu'il ne soit pas blesser ou pire...Ma peur était puissante mais ma fatigue plus encore, c'est assise sur la chaise à bascule du salon, placer tout prêt de la fenêtre que je m'étais servis pour guetter la venue de mon vampire. Les mains jointes devant moi sur mon ventre prédominant, portant une simple chemise de nuit blanche un peu serrer, j’avais fermer les yeux. Quelques minute plus tard j'avais la tête légèrement pencher en avant les yeux clos la respiration plus calme.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Aoû - 11:18





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Si un jour on m'avait dit que j'aurais peur de quitter mon domicile, je crois que je ne l'aurais pas cru et pourtant ça commençait à être le cas. Chaque fois que j'étais d'astreinte avec l'équipe des Rules Out à laquelle j'appartenais, Aëlys semblait avoir eu de la visite pendant mon absence. Le plus inquiétant étant qu'à mon retour, hormis les preuves physiques de ces visites, je ne détectais rien, ni odeur étrangère ni trace d'aucune sorte. Je ne savais pas ce qui se passait mais je détestais être à ce point réduit à l'impuissance. Je faisais pourtant tout ce qu'il fallait pour assurer le plus de sécurité possible à Aëlys... Les soirs de patrouilles j'avais pu m'arranger pour que quelqu'un reste devant l'immeuble afin de s'assurer que personne en dehors des habitants de l'immeubles et leurs proches ne passe la porte.

J'avais même fourni tout un dossier sur chacun de mes voisins et les fréquentations qu'ils pouvaient avoir et j'avais aussi renseigner les personnes autorisées à approcher Aëlys mais l'homme qui restait à surveiller n'avait jamais vu qui que ce soit étranger à la liste pénétrer l'immeuble... Cela voulait-il dire que c'était un de mes voisins qui rendait visite à Aëlys en mon absence ? Dans ce cas, comment faisait-il pour ne pas laisser d'odeur sur son passage ? Il fallait que j'en aie le coeur net, aussi pour une fois, je pris un soir de congé sans en parler à Aëlys et je le passais à surveiller l'immeuble. J'avais placé une discrète caméra devant la porte de l'appartement et pendant toute la nuit, j'avais attendu en vain le visiteur d'Aëlys... Le soleil allait très bientôt faire son apparition, il fallait que je rentre... Je sortis du seul appartement vide de l'immeuble, le fermant à clé pour revenir plus tard rechercher le matériel de surveillance et remontais l'escalier jusqu'à la maison où j'entrais aussi fatigué que si j'avais réellement été en patrouille...

Il faut dire que j'avais passé la nuit sur le qui vive, prêt à intervenir à la moindre intrusion dans l'appartement même si rien ne s'était passé... Je passais la porte et d'un coup d'oeil embrassait la pièce du regard pour trouver Aëlys dans son rocking chair près de la fenêtre, endormie. J'avais beau soupirer en pensant que ce n'était pas l'endroit le plus confortable pour dormir, je ne pus m'empêcher de ressentir une bouffée de tendresse... Ma femme était là dans une chaise à bascule, endormie à force de m'attendre, qui resterait insensible à ça ?
Je décidais de ne pas la réveiller et me contentais de la soulever délicatement pour la conduire au lit et la border. Une caresse sur sa joue, un baiser sur ses lèvres et une caresse sur son ventre rond et me voilà en route pour la salle de bain pour prendre une douche...



© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Aoû - 18:02
Normalement, une personne aussi endormie que notre chère Aëlys ne devrait pas se lever peu de temps après s'être allongée dans le lit n'est-ce pas ? Mais alors comment pouvait-elle s'être assise alors qu'elle dormait encore à poings fermés ? Désormais, elle se tenait pourtant debout, sauf que sa respiration n'avait pas changé, qu'elle était aussi calme que lorsqu'elle était paisiblement endormie et que ses yeux étaient clos. À cet instant précis, notre belle endormie nous faisait une belle crise de somnambulisme. Là, elle s'était levée et tenait parfaitement debout. À ce moment précis, l'estomac de la jeune femme gargouilla, elle se mit à marcher dans une allure lente. En fait, c'était comme si elle rêvait qu'elle était éveillée et quelle avait faim. Dans son rêve, elle sortait de la chambre tranquillement, il faisait jour, elle était déjà lavée et habillée. Elle passait devant la porte entrebâiller de la salle de bain vide dans son rêve alors que Rhydian y était sans s'arrêter. Elle descendit une à une les marches d'escalier et enfin parvint à la cuisine. Sauf que quand elle ouvrit le frigo, son rêve se transforma en cauchemar, car bien que dans la réalité ce dernier était bien remplie, dans le rêve d'Aëlys c'était le contraire. Il était vide, trop vide. Physiquement parlant, elle était restée dix secondes devant le frigo ouvert avant de partir de la cuisine en le laissant ouvert. Pour elle qui se croyait réveiller, c'était simple, il fallait aller faire les courses ! D'ordinaires Rhydian l'accompagnait de peur qu'il ne lui arrive quelque chose et c'était normal. D'ailleurs ou était'il ? Elle ne l'avait pas vue encore ! Son rêve se teinta d'une grande inquiètude, elle avait assez attendu il falait qu'elle le chercher et qu'elle aille faire des courses ! De toute urgence ! Dans ce qu'elle pensait être réelle, elle marchait vite, mais dans la réalité, elle marchait lentement dans le salon et en chemise de nuit, vers l'entrée, une fois qu'elle fut devant la porte, elle actionna la poignée et ouvrit la porte pour commencer à faire un pas sur le seuil de l'appartement.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Aoû - 18:44





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Il aurait pu prendre le temps de la regarder dormir un moment comme il lui arrivait souvent de le faire mais pas cette fois, il n'avait qu'une envie, profiter de quelques heures de sommeil et si il pouvait profiter au plus vite de la présence d'Aëlys dans le lit avant qu'elle ne se réveille, c'était encore mieux, donc il ne traîna pas vraiment pour se dévêtir et passer sous la douche mais, gardant tout de même l'oreille tendue, il s'attendit à voir arriver Aëlys quand il l'entendit se lever sortir du lit. Ce qui n'arriva pas... Qu'y avait-il ? Un problème ? Lui faisait-elle la tête ? Le bruit de l'eau brouillait un peu le rythme cardiaque de la jeune femme aussi il n'en tint pas compte mais se hâta de se rincer, de sortir de la douche en enroulant une serviette autour de sa taille et de sortir de la salle de bain en appelant sa compagne...

♦ Aëlys ?...

Chose encore plus curieuse, aucune réponse ne lui parvint alors que, se penchant au-dessus des escaliers, il l'entendait se rendre dans la cuisine... Peut-être avait-elle soif mais pourquoi donc ne lui répondait-elle pas ? Pourquoi s'entêtait-elle dans son mutisme ? Au lieu de la poursuivre, s'attendant une fois de plus à ce qu'elle remonte dans la chambre, il attendit, assis sur le lit, bras et jambes croisés, se préparant à exiger une explication à son comportement. Il essaya de deviner s'il avait pu faire quelque chose qui aurait pu mettre en colère la jeune femme mais ne trouva rien... Malheureusement cette réflexion l'accapara assez pour qu'il ne réagisse que lorsqu'il entendit la porte de l'appartement s'ouvrir. Il ne fallut qu'un battement de cil pour la rejoindre et l'empêcher de faire un pas de plus dans le couloir, la soulevant pour la faire rentrer sans qu'elle puisse lui échapper. Il verrouilla rapidement la porte d'une main avant de poser Aëlys par terre avec délicatesse... Alors seulement il remarqua l'expression hagarde de celle-ci, le regard dans le vague, comme si elle ne le voyait pas, le visage dépouillé de toute expression, un soupire plus tard, il comprenait enfin ce qui se passait dans l'appartement qui l'avait tant inquiété... Pour une raison ou une autre, Aëlys semblait être sujette au somnambulisme...

♦ Je vois... Ceci explique cela je suppose...

Pas la peine d'être un génie pour savoir que malgré ses yeux ouverts, Aëlys dormait encore, tout dans son comportement "mécanique" l'indiquait mais il fallait au moins être médecin pour savoir ce qui pouvait provoquer ce somnambulisme alors que jusqu'ici, elle n'en avait jamais fait. Il était toutefois hors de question d'attendre qu'elle se réveille et prendre le risque qu'elle se blesse en la laissant déambuler dans l'appartement en étant endormie. Doucement, comme il lui arrivait parfois de la réveiller quand il rentrait plus tôt de l'atelier et qu'il avait envie de lui faire l'amour, il lui caressa la joue, la collant contre lui alors qu'il s'adossait à la porte, lui embrassant le cou tout en murmurant son nom, l'enlaçant de ses bras...

♦ Aëlys... Réveille-toi mon coeur... Je suis rentré...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Aoû - 4:26
C'était fou comme de simples sensations sur le corps pouvait faire du bien ! Personnellement, je commençais à croire que mon corps n'avait plus aucun secret pour mon vampire ! Il pouvait tout obtenir de moi en exerçant les bonnes pressions sur les parties de mon corps visées. Il était trop fort pour moi à ce petit jeu ! Surtout que là... Sentir la pression de ses lèvres sur ma nuque et ses douces paroles... Je savais ce qui m'attendait et j'en mourrais d'impatience ! Mais chose étrange, dès que je me suis réveillé, j'ai eu la sensation que, j'étais en train de tomber. Mais comment pouvait-je tomber alors que j'étais sencer être allongée ? Heureusement pour moi ryry eu tôt fait d'intervenir à temps et c'est là que je remarquais que j'étais debout dans les bras de Rhydian qui lui était adossé contre la porte d'entrée. Pleins de questions se bousculèrent dans ma tête, mais quand je vis mon vampire qui m'avait tant manqué, je me suis mise à pleurer de joie en me jetant à son cou ;

- Je suis tellement heureuse ! J'ai eu si peur pour toi Rhydian! Il faisait jour et tu n'étais pas rentré !

J'avais passé un petit moment ainsi dans ses bras, fallait dire que je ne voulais pas le lâcher, j'étais dans ses rares moments ou j'avais un besoin intense d'affection là tout mon être criait mon impatience surtout que Rhydian m'avait bien réveillée maintenant, je me sentais d'humeur aguicheuse. Aussi, j'avais essayé de faire comme lui de lécher sa nuque, et de la mordiller de plus en plus fortement pour lui faire un beau suçon qui dura quelques secondes. Puis le même cycle recommença une bonne dizaine de fois par ce que j'éprouvais le besoin de me coller à Rhydian et de lui donner autant d'amour que possible.


-Sincèrement... Rhydian j'ai peur la nuit toute seule sans toi... Je n'aime pas quand tu pars dans des endroits inconnus pendant des heures, j'ai peur que tu sois blessé moi ! Je sais que c'est peut-être égoïste de demander ça, mais... Quand tu pars loin de moi, j'ai cette sensation d'avoir encore plus envie d'une morsure ! Je sais pas à quoi, c'est dû, mais... C'est comme ça et pitier dit moi que cette nuit, tu n'est pas de service !
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Aoû - 17:25





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Certes, il avait le fin mot de toute l'histoire quand à ce qui se passait dans l'appartement, ces étranges événements qui les avaient inquiétés tous les deux, mais il restait encore à déterminer la cause de ces brusques crises de somnambulisme. Toutefois, en se réveillant, Aëlys eut le don de le distraire aisément.
Si au début, quand l'hypersensibilité de sa compagne s'était manifestée, il avait paniqué en voyant des larmes rouler sur les joues de la jeune femme, à présent il avait appris à reconnaître une vraie crise de larme à celles provoquées par les hormones et c'était clairement le cas dans le cas présent, aussi il ne s'en fit pas outre mesure...

♦ Non, je ne suis pas de service et j'ai prévenu Flynn que je ne passerais pas à l'atelier non plus, ce soir, je suis tout à toi... Cela dit, tu sais que je suis prudent, j'ai une excellente raison de vouloir rentrer à la maison, tu sais... Alors ne t'inquiète pas, je rentrerai toujours...

Quelle meilleure raison que celle de retrouver sa calice portant ses enfants dans le cocon de leur appartement ? Il lui était arrivé de ne pas comprendre ce que ressentaient certains de ses collègues quand ils se dépêchaient de rentrer après une patrouille quand ceux-ci avaient une famille, à présent, il partageait leur même empressement et ce même si pour cette nuit, il était resté non loin à surveiller une visite éventuelle qui expliquerait les événements étranges qui se déroulaient dans l'appartement. Il avait attendu jusqu'à la dernière minute pour être certain de ne rien manqué parce que même s'il était pressé de rentrer, il en allait de la sécurité d'Aëlys et ne voulait rien négliger...
Et en parlant de ne rien négliger, il était à présent remarquablement distrait de sa découverte par les efforts de la future mère à tenter de le séduire. Dire qu'il avait simplement voulu la réveiller, le voilà qui se retrouvait pris d'assaut par la jeune femme, ce qui était loin de le déranger sauf que...

♦ J'ai fini par résoudre l'énigme de ce qui se passe dans l'appartement...

Il décrocha les bras d'Aëlys de son cou avec douceur avant de glisser les siens dans son dos et sous ses genoux pour la soulever et l'emmener jusqu'au canapé où il s'assit et la posa sur ses genoux, gardant ses bras autour d'elle avant de reprendre la parole...

♦ Aëlys, tu es somnambule...

Pourquoi faire compliqué quand on pouvait faire simple ? Il avait opté pour l'annonce franche et sans détour, attendant simplement sa réaction mais déjà prêt à lui proposer d'appeler Train, que ce soit pour un rendez-vous, un examen ou n'importe quoi d'autre qui pourrait rassurer la jeune femme car après tout, certains somnambules connaissaient des crises tellement profondes qu'ils se blessaient ou agissait de manière... au minimum suspecte...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Aoû - 17:58
Quel soulagement cela a été de retrouver Rhydian et de le bourrer de bonnes intentions remplies d'amour et de tendresse ! Cela ne me lassait jamais de jouer à ce petit jeu avec lui quand l'envie me prenait ! Surtout que là, j'étais en sacré manque de sa compagnie donc j'exprimais ça comme je le pouvais, avec les moyens du bord. Mais mon vampire semblait étrangement perturbé, il n'était pas comme d'habitude, il semblait, accaparé.

Aussi quand il me dit qu'il avait enfin résolu le mystère de l'intrus qui rentrait chaque nuit dans ma maison, j'en fus tellement surprise que je n'en avais pas eu le temps de répondre. Non, car mon homme m'avait déjà pris dans ses bras en mode princesse pour aller s'assoir sur le canapé du salon . Quant à moi, j'avais une nouvelle fois enlacée son cou de mes bras, car j'en avais plus qu'envie là.

Puis la réponse tomba, au début, je n'avais même pas réagi puis mon petit cœur s'était affolé sous la panique. Il y avait de quoi avoir peur quand on apprenait qu'on était somnambule ! Cette idée était terrifiante ! Car quand on est somnambule, on fait des choses qu'on ne contrôle pas.

-Je... Ce n'est pas possible ! Ho mon dieu Ryry qu'est-ce que je peux faire !? J'ai déjà été somnambule une fois quand j'étais petite, mais je ne veux pas que ça recommence ! C'est affreux !

Dit- je en commençant à paniquer sérieusement. Oui, je l'avais été une fois.


-Ma mère... M'avait raconter que quand j'avais 5 ans, elle m'avait retrouvé en train de... Prendre à manger dans le frigo alors que je dormais encore !


Elle s'interrompit brusquement et tressaillis, quelque chose à avai toucher l'intérieur de son ventre. Surprise, elle souleva sa chemise de nuit et mit une main sur le sommet de son ventre-là où elle avait ressenti le coup.


-Ryry ! Je sens des petits coups dans mon ventre !
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Aoû - 17:48





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Jetant un oeil en direction de la cuisine, il vit la porte du frigo ouverte... S'il en croyait ce que disait Aëlys, ce n'était pas sa première expérience avec le somnambulisme et visiblement, elle allait toujours dans la même direction, à savoir le frigo... D'ailleurs, il attrapait un coussin dans le canapé et visant, le lança avec assez de force pour qu'il referme la porte du frigo avant de tomber au sol. Un lancé humain, même précis, n'aurait pas suffit à faire en sorte que la porte se ferme mais l'avantage d'être un vampire, c'était non seulement la vitesse mais aussi la force, combiner les deux n'avait pas été très difficile pour que ce simple coussin soit assez "lourd" pour fermer la porte du frigo.

♦ Visiblement, tu es toujours attirée par le fri...

Il cligna des yeux comme elle l'interrompit dans sa phrase tout en s'agitant pour relever sa nuisette... Cela faisait un moment qu'il sentait les petits coups des bébés à l'intérieur de son ventre, même quand ils étaient tellement discrets qu'elle ne les percevait pas, encore une fois, sens vampiriques oblige... Mais là, elle pouvait à présent les sentir et bien qu'il avait envie de poser également sa main sur son ventre ou de descendre les yeux vers ce dernier, il préféra les fixer sur son visage, observant sa réaction face à ce "premier contact" avec les jumelles... Surprise, émerveillement, joie, il avait droit à une sacrée palette d'émotion aussi fascinantes les unes que les autres mais toutes aussi plaisantes à observer.

♦ Elles ont peut-être faim, après tout, il semblerait que tu aies visiter le frigo...

Ca paraissait tellement logique qu'il ne put s'empêcher de le dire, de le faire remarquer et intérieurement, de penser que ça pouvait être une raison à son somnambulisme...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Aoû - 15:24
Le frigo ? Je m'étais interrompue dans mon geste pour me redresser légèrement. Posant mes deux mains sur les épaules de Rhydian pour mieux me redresser et regarder la cuisine. Me retrouvant de ce fait à genou sur les gens de mon vampire. Ma chemise de nuit étant relâché était donc retomber normalement. Je put voir le frigot fermer avec le coussin noir part terre... Attendez, j'étais sûre qu'il n'y était pas avant qu'on s'installe sur le canapé ! Mon regard se porta à ma droite et à ma gauche. En effet, il manquait un oreiller ! Hors Ryry ne s'était pas lever pour aller fermer le frigo... C'était donc d'une oreille un peu distraite que j'écoutais ce qu'il me disait.

- Hum... Je ne sais pas, c'est étrange que je n'aie rien mangé alors si j'ai ouvert le frigo et puis... Ryry tu voudras bien m'apprendre à lancer des oreillers aussi bien ?

Je me mis à réfléchir quelques secondes, des flashs de mon rêve me revenait en tête.

-Ha vrai dire mon homme... Je me souviens avoir rêvé qu'effectivement, j'avais faim, mais que le frigo, il était vide ! En plus dans mon rêve, tu n'étais encore pas là. J'étais très très inquiète et je voulais sortir te chercher... La suite, tu la connais mieux que moi, je le pense... Quand je suis très inquiète pour toi, j'ai la fâcheuse habitude de vouloir une morsure en fait... Je pense que c'est ce qui me rassurer le mieux en dehors de te sentir là contre moi.

Sur ses mots, j'avais déposé mes lèvres sur son front puis sur les siennes l'espace de quelques seconde tout simplement, car j'en avais envie et que cela me comblait.

-J'espère vraiment qu'on trouvera une solution à mes crises de sommeil parce que là... J'ai peur moi de me ballader la nuit en étant inconsciente!
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Aoû - 15:10





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Difficile de ne pas rire quand il l'entendit lui demander de lui apprendre à lancer les coussins comme lui, d'ailleurs il ne s'en priva pas, riant joyeusement avant de lui répondre sur un ton amusé où pointait tout de même la tendresse et l'amour qu'il lui vouait...

♦ Pour que tu puisses lancer comme moi, il faudrait pour cela que tu change complètement de nature, j'en ai peur, Aëlys...

Entendez par là qu'il aurait fallut qu'elle devienne vampire, hors, même si c'était possible en théorie, ça ne le serait pas dans la pratique puisque le sang d'Aëlys perdrait toute capacité nutritive pour Rhydian qui dépérirait finalement... Bref, tout ça pour dire que même en tant que calice, Aëlys ne pourrait jamais l'égalé en terme de vitesse et de force. Cela dit, le reste du discours de la jeune femme ramena son attention et son sérieux au galop...

♦ Je sais que tu aimes que je te morde et que ça te rassure mais parfois, j'ai du mal à ne pas te boire... C'est comme te donner un morceau de chocolat et te demander de ne pas le manger, de juste le garder entre tes dents...

Il espérait que l'exemple porterait. Il était toujours capable de la mordre, le plus étant de ne pas la boire. Parfois, la tentation était tellement forte qu'il en avait mal aux crocs ou dans son corps. Dans ces moments là, quand l'envie de la boire se faisait trop forte, il préférait s'abstenir. Une fois au QG des Rules Out ou à l'atelier, il se jetait alors sur une poche de sang contenant celui d'Aëlys qu'il avait prélevé au fil du temps. Il voyait sa réserve diminuer et se doutait déjà qu'il y aurait un moment où il tomberait à court mais il n'en parlait pas, s'étant déjà arrangé pour qu'une cellule d'isolement soit libérée à son attention quand viendrait le moment où il ne pourrait plus supporter la privation. Il espérait seulement que ce moment arriverait après l'accouchement d'Aëlys et pas avant, tenant absolument à être présent pour assister à la naissance de ses filles qu'il caressait par-dessus le ventre de leur mère.

♦ Je pense que le mieux serait d'appeler Train, après tout il te suit depuis le début de ta grossesse, il pourra peut-être nous dire ce qui provoque tes crises... En attendant, je resterai à la maison quand je ne suis pas de garde, avec Flynn et Gabe, ça devrait aller à l'atelier et au pire, je pourrais toujours embaucher un intérim s'ils ont besoin d'aide...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Sep - 13:40
Bon, je me devais de l'avouer, parfois, j'avais des envies et des désirs assez bizarres, j'en conviens. Mais il faut dire que c'était vachement impressionnant de voir la force de Rhydian quand par exemple, il portait des meubles très lourd qui nécessiterais l'intervention de plusieurs personnes, mais que lui, il portait tout seul avec aisance ! Ou alors que des fois quand il ne prêtait pas attention à sa vitesse qu'il allait tellement vite d'un endroit à l'autre de la pièce que je ne pouvais le voir à l'œil nu, un peu comme s'il se télé portais ! Franchement au lieu d'être effrayée part tout ça, j'en étais... Émerveillée de le voir faire mon homme. Il m'arrivait parfois de l'envier un peu de ce côté-là même si je savais qu'il avait dû payer un lourd tribu pour toutes ses capacités.

Aussi, je fus très très rassurée quand mon vampire me dit qu'il resterait avec moi jusqu'à nouvel ordre et qu'il contacterait Train. Mais bon revenons à nos moutons, j'avais quand même autre chose de bien plus important à géré dans l'immédiat, j'en étais au stade ou j'avais peur de m'endormir de peur de faire des bêtises dans mon sommeil. Aussi, je fus très très rassurée quand mon vampire me dit qu'il resterait avec moi jusqu'à nouvel ordre et qu'il contacterait Train.

-Je me demandais Ryry... Si ce n'était pas dû à mes instincts de calice... Je veux dire qu'un calice ça mange beaucoup, des fois, j'ai un peu faim la nuit, mais je suis tellement fatiguée que...Mais hors de question que je passe de calice à vampire, car mon homme en mourrait de faim, cependant, je ne pouvais m'empêcher de lui dire que je voulais être aussi forte et rapide que lui. J'ai eu très peur cette nuit parceque tu ne revenais pas... Hors je me souviens que dans mon rêve, je suis sortie pour deux raisons... La première pour te chercher, la deuxième pour aller faire des courses...

Le même jour vers 10h du soir d'un point de vue extérieur :

Cela faisait 20 petites minutes que notre chère Aëlys s'était couchées, car elle se sentait un peu fatiguée, et elle dormait toujours, sauf que cette fois, elle était debout franchissant le pas de la porte de sa chambre en chemise de nuit, les yeux fermés. Moins de 10 minutes plus tards, elle se retrouvait à la cuisine fouillant dans une allure plutôt lente dans les placards pour sortir des légumes et un mixeur et un gros récipient, ainsi qu'un épluche-légumes. Il semblerait que son côté calice ai envie de soupe de légume frais. Aussi, elle avait réussi bien que plus lentement à bien éplucher certains légumes, mais au moment, il convint d'éplucher les patates. La jeune femme fit un faux mouvement et une petite coupure à son index se fit voir tandis qu'un peu de sang coula au goutte-à-goutte part terre. Elle interrompit son geste les ustensiles toujours en mains et resta ainsi.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Sep - 15:21





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Il n'avait pas fallut longtemps pour contacter Train. Il savait qu'il allait certainement le déranger et sans doute devoir essuyer quelques remontrances mais puisqu'il en allait du bien d'Aëlys, il s'en moquait bien. Train en avait de bonnes... La mordre plus souvent sans la boire... Il venait d'expliquer à Aëlys que c'était la chose la plus difficile qu'il avait à faire et qu'il n'était pas certain de pouvoir le faire sans être tenter de boire quelques gorgées, surtout après avoir pu lécher les deux petites gouttes qui glissaient sur sa peau au moment où il plantait ses crocs dans son cou... Même la nourriture n'avait plus autant d'attrait comme s'il n'était plus obnubilé que par le sang dont il était privé. Il ferait bien entendu tous les efforts nécessaires mais à ce rythme là, il y avait fort à parié qu'il tomberait à court de pochette de sang avant la fin de la grossesse de sa compagne. Il était prêt à parier qu'il n'était pas encore au bout de ses peines...

Après le coup de téléphone, il expliqua à Aëlys tout ce que lui avait dit Train sur les possibles raisons de ses crises de somnambulisme ainsi que sur les meilleurs moyens de les prévenir, du moins dans une certaine mesure parce que les supprimer relevait sans doute de l'impossible.
Le reste de la journée se passa bien, comme d'habitude en fait. Rhydian se fit un plaisir de s'occuper de sa calice, de la couver, de la choyer. Ce n'était pas le genre à considérer sa femme enceinte comme un fardeau malgré les embûches qu'ils rencontraient depuis le début de sa grossesse. Même s'il ne dormirait pas de la nuit, il monta avec elle quand elle alla se coucher, la gardant dans ses bras jusqu'à ce qu'elle s'endorme avant de sortir un livre de sa table de chevet et de se mettre à lire. L'avantage d'être un vampire étant qu'il n'avait pas besoin de sa lampe de chevet pour voir dans le noir. Malheureusement, il fallut qu'il se rende dans la salle de bain pour qu'Aëlys, toujours endormie en profite pour se sauver dans la cuisine, à croire que même inconsciente elle ressentait la moindre de ses absences aussi brève soit-elle et surtout aussi peu éloignée. Du coup quand il sorti de la salle de bain pour se rendre compte qu'elle n'était plus au lit, il soupira et le rejoignit dans la cuisine juste au moment où elle se coupait et s'immobilisait.

Il ne lui en fallut pas plus pour que ses crocs ne montrent leur pointes blanches et que ses yeux deviennent d'un rouge incandescent. Il s'approcha tout en douceur, se remémorant encore les conseils de Train sur le fait de ne surtout pas réveiller ni surprendre Aëlys si elle faisait une crise et doucement, prit sa main pour lécher le doigt blessé, refermant du coup la petite plaie en se délectant de son sang bien que regrettant de ne plus pouvoir la boire. Il essaya ensuite de lui parler en espérant la faire reprendre lentement conscience...

♦ Hey, mon p'tit mystère, qu'est-ce que tu fais là ? Il fait encore nuit tu sais, c'est pas prudent de ce balader comme ça... Si tu as faim, il te suffit de te réveiller et de me le dire, tu sais...

Peine perdue, il n'obtint aucune réponse ni aucune réaction à part celle de vouloir reprendre son activité nocturne comme si c'était la chose la plus normale du monde alors qu'elle dormait encore. Décidé à ne pas la brusquer, il la laissa donc faire, lui signalant qu'il restait là, près d'elle alors qu'il s'installait sur sa chaise haute qu'il utilisait pour dessiner pour l'observer et rester à proximité, ne serait-ce que pour s'assurer qu'elle ne se blesse pas.

Malgré le fait qu'elle soit toujours endormie, elle avait toujours cet air aussi charmant que le jour de leur rencontre, quand il y pensait, les choses s'étaient passée assez vite. Elle n'aurait pas dû lui faire confiance aussi rapidement mais le fait était que ça s'était produit et finalement ils en étaient là à préparer la venue de deux bébés, qu'il rénovait, où du moins avait-il commencé, une maison où il y aurait assez de place pour tout le monde... Il aimait son appartement mais si on regardait les choses en face, il n'était pas fait pour accueillir une famille... C'était l'appartement d'un célibataire ou au mieux d'un couple sans enfants ce qui ne serait bientôt plus leur cas. Et puis il voulait que ses filles puissent grandir en courant dans un jardin... Mais à présent, ça allait être à Flynn et Gabe de s'occuper des rénovations avec les hommes du chantiers... Il ne pouvait pas laisser Aëlys seule. Il comptait faire la surprise de la maison une fois qu'elle aurait accouché mais vu au train où ça allait, il n'était pas certain de pouvoir le faire. De un à cause du manque de sang qui allait commencer à devenir inquiétant et de deux parce qu'il prenait du retard dans les travaux...

♦ On va être un peu à l'étroit pendant un moment mais ce sera juste le temps de terminer les travaux...

Le commentaire avait glisser de ses lèvres alors qu'il continuait d'observer Aëlys, intervenant en douceur à chaque fois que c'était nécessaire. Il s'estimait déjà heureux qu'elle n'ai pas encore trouvé les plans de la maison alors qu'ils étaient simplement caché sous la table de dessin dans un double fond discret qu'il avait ajouté lors de sa rénovation.


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Oct - 13:51
Il semblait que la jeune Aëlys contrairement à ce que l'on pourrait penser était plus habile de ses dix doigts endormie que réveillée. Contrairement autres fois, il fallait aussi dire que cette fois Rhydian son homme était là pour l'aider de manière bien plus attentive. Bien qu'elle ait elle-même lavé, épluché la plupart les légumes puis les découper, elle n'eut aussi aucun mal à mixer les légumes dans un gros récipient en plastique. Quelques minutes plus tard, la soupe était tiède, Aëlys prit une grosse cuillère et se mit à goûter la soupe, qui n'était visiblement pas à son goût, car elle y mit quelques giclées de poivres avant de remuer avec une louche.

Elle resta debout sans rien faire pendant près de dix petites minutes, pour que la soupe refroidisse un petit peu. Ensuite, elle laissa sa préparation en plan, pour aller à l'autre bout de la cuisine ouvrir le placard qui contenait les bols et les grosses cuillères, elle en prit un de chaque avant, de retourner devant sa soupe de prendre une louche et d'y verser dans son bol avant d'y mettre la grosse cuillère.


Une fois ceci fait, la jeune femme tendit le bol rempli de soupe à son vampire. Eh oui dans son rêve la jeune calice voulait tout simplement préparer quelque chose de bon à son homme ! Une fois que ce dernier eu prit le bol de soupe, elle n'attendit pas que ce dernier goûte la soupe, elle se retourna une nouvelle fois, mais pour ouvrir un placard du bas ou était ranger les assiettes. Elle tendit une main et en ressortie une tablette de chocolat au lait que son vampire d'homme avait sans doute du cacher de la petite calice enceinte vraiment très gourmande en chocolat ses derniers temps. Elle retira les papiers à moitié de la tablette et croqua franchement dedans tout en retournant près de son vampire.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Nov - 15:20





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Il n'était pas difficile de la surveiller, mais franchement, quelle idée d'avoir envie de préparer une soupe à cette heure ? Cependant, quand cette dernière fut prête, il ne se fit pas prier pour la boire, oubliant la cuillère, après l'avoir léchée, sur le plan de travail pour boire le liquide directement à même le bol. Aussi curieux que ça puisse paraître, elle était délicieuse, comme il l'avait dit plus tôt, elle était plutôt douée en cuisine quand elle dormait. Était-ce parce qu'elle ne ressentait pas de stress à préparer quelque chose pour lui ? À moins que tout simplement elle ne fut plus attentive en dormant, tout était possible avec Aëlys...

Toutefois, s'il était plutôt content de la soupe, il était surtout heureux qu'elle ne se soit pas réveillée lorsqu'il avait parlé des travaux, si elle était venue à l'interroger, il lui aurait été difficile de lui mentir en prétextant parler d'un chantier quelconque alors que ledit chantier était leur future maison... Il y passait un temps fou chaque fois qu'il le pouvait, mettant les bouchées doubles, invectivant parfois les ouvriers et quand il ne pouvait pas se rendre sur place comme ça allait être le cas à présent qu'il allait rester à la maison avec sa compagne, il allait souvent passer des heures au téléphone pour savoir comment les travaux avançaient. Ils auraient du retard, c'était indéniable mais il espérait tout de même qu'ils pourraient emménager assez rapidement après la naissance des enfants. Être à l'étroit, c'était une chose mais il fallait aussi prévoir la sécurité et dans un appartement tel que le sien, il n'était pas question d'attendre 2 ans avant de pouvoir déménager. Il voulait que toute sa petite famille puisse être installée en toute sécurité et sans que la moindre inquiétude vienne ternir les si jolis traits d'Aëlys. Terminant son bol, il le reposa et même s'il doutait qu'elle puisse l'entendre, il la complimenta...

♦ C'était délicieux, je ne comprends toujours pas pourquoi mais c'était vraiment très bon...

Il ne comprenait pas non plus pourquoi elle était devenue accroc au chocolat, il devait passer son temps à planquer toutes les tablettes qu'elle ramenait quand ils allaient faire quelques courses. Un peu de sucre, il n'avait rien contre mais là, c'était toute une tablette qu'elle s'enfilait et ça, c'était largement trop... Il avait donc pris cette habitude de les cacher, ce qui diminuait la quantité qu'elle en avalait mais visiblement il allait devoir trouver une autre cachette...
Délicatement, il passa derrière le comptoir et vint enlacer Aëlys par derrière, glissant son nez dans son cou avant d'y déposer ses lèvres et de lui suggérer de retourner se coucher, en sa compagnie bien sûr, histoire de se reposer. Il en profita également pour lui subtiliser le restant de la tablette de chocolat qu'elle venait d'entamer, le posant hors de sa portée tout en se moquant bien des taches que ça pourrait faire. S'il fallait choisir entre les meubles et la santé d'Aëlys, son choix était tout fait... Hors de question qu'elle développe un diabète ! Le somnambulisme d'Aëlys pouvait être contraignant mais il n'était pas question de s'en plaindre. Avec toute la délicatesse du monde, il la reconduisit dans la chambre, la guidant sans la contraindre, s'ingéniant juste à lui barrer le passage quand elle faisait mine de vouloir s'écarter du chemin ou si elle bifurquait vers un endroit où elle aurait pu se blesser... D'ailleurs dans les escaliers, il resta parfaitement derrière elle, presque collé à son dos pour s'assurer qu'elle ne tombe pas à la renverse et il était assez sur ses gardes pour l'empêcher de tomber en avant... Bref, il voulait la voir au lit, là où il lui était plus facile de la gérer, quitte à l'y clouer en lui donnant du plaisir, ce qui avait généralement l'effet de l'épuiser assez pour qu'elle ne puisse plus bouger. Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on... Quand les grands remèdes sont aussi plaisants, il est difficile de résister à l'idée de les employer.


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 18:50
Pas vraiment facile de l'emmener dans a chambre hein? Elle avait vraiment l'envie d'y retourner. Mais bon comme elle n'y arrivait pas du tout elle avait fini par emprunter les escaliers pour arriver dans la chambre comme Rhydian le voulais. Mais une fois rentrée dans cette chambre, la jeune calice se dirigea ver le lit. Pas pour s'allongée dessus mais pour le contourné. Là elle se mit très doucement à quatre pattes, elle semblait chercher quelque chose en dessous, elle mit bien une minute ou deux à tâtonner tout au plus pour en ressortir une boite en carton moyenne. C'était étrange non? Cela sentait le parfum de Aëlys, celui qui sentait la rose! Elle se remit debout pour s'asseoir sur le rebord du lit ce carton entre les mains. elle en retira le socle qu'elle déposa à côté d'elle puis un flacon rose de son parfum. Mais ce n'était pas tout. Elle ressortis un emballage sous forme de bouteille, un emballage rouge avec des étoiles blanches dessus.

Il y avait un mot dessus ou l’on pouvait y lire "Rhydian"  De prêt bien que le parfum était présent on pouvait y sentir du chocolat de plus la bouteille était vraiment très légère. quand ont la secouait on sentait qu'il y avec quelque chose à l'intérieur.Elle mit la bouteille sous l'oreiller de Rhydian avant de prendre la boîte en carton, de se lever et de se diriger vers la sortie de la chambre. Sans doute pour aller jeter tout ça dans la poubelle en carton dehors en bas de l'immeuble... Histoire que Rhydian ne se doute de rien .

Ingénieux non? le parfum avait vraisemblablement camouflé le cadeau chocolaté qu'elle avait voulu faire à Rhydian. Après tout c'était Noël et... Elle ne savait pas ce qui aurait put faire plaisir à Rhydian. La seule réponse qu'il lui donnait c'était qu'il était déjà heureux... Pas facile à trouver! Voilà pourquoi elle s'était rapatrié sur les chocolats. Et elle avait acheter ses derniers en cachette histoire qu'ils ne disparaissent pas comme les autres le temps qu'elle les dissimules pour lui en faire la surprise.
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Déc - 10:33





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Il avait fallut plus d'une tentative pour l'orienter dans la bonne direction parce que chaque fois elle semblait vouloir prendre son propre chemin qui la conduisait soit vers la porte de l'appartement, soit dans le salon. En fin de compte, il y était parvenu et dans l'escalier qui menait tout droit à la chambre, il s'imaginait déjà pouvoir l'y clouer de la meilleure des façon qui soit mais encore une fois, elle n'avait pas la même idée en tête. Bien qu'endormie, elle semblait avoir sa propre idée sur ce qu'il fallait faire et donc au lieu d'aller se coucher directement, il l'observa faire le tour du lit, se demandant pourquoi elle allait de son côté du lit. Il l'observa se mettre à quatre pattes et là, c'était franchement des plus étranges, jusqu'à ce qu'il la voit sortir une boîte de dessous le lit... Faisant le tour pour lui faire face et voir ce qu'elle manigançait, il croisa les bras et l'observa... L'odeur du chocolat vint lui chatouiller le nez et il était déjà prêt à venir lui prendre la sucrerie quand il remarqua que ce dernier était emballé avec son nom dessus. Le voilà intrigué, surtout quand elle le glissa sous son oreiller... Elle devait pourtant savoir qu'il n'était pas vraiment fan de nourriture sucrée, même s'il ne rechignait pas à en manger un peu en de rares occasions. La seule réelle chose sucrée qu'il se plaisait à consommer était le sang de la jeune femme, elle consommait tellement de chocolat qu'il lui arrivait de se demander comment du chocolat ne lui coulait pas encore dans les veines à la place de son sang... Cela dit, cela donnait à ce dernier une texture et un goût particulier auquel il était complètement accro.

Oh ! Voilà qu'elle tentait encore de filer... Pas le temps de s'appesantir plus sur l'intrigante bouteille en chocolat qu'elle avait glisser sous son oreiller, il fallait l'empêcher de s'éclipser. Il ne lui fallut pas une seconde pour venir se planter devant elle et lui prendre la boîte des mains pour la poser sur le premier meuble qui était à sa portée tout en lui barrant la route. Aussi solide qu'un poteau électrique, il l'empêcha de passer avant de se pencher vers son oreille, chuchotant d'une voix pleines de promesses...

♦ Et si tu venais te recoucher avec moi, mon coeur ?

Il fallait espérer quand dans son esprit embrumé par le sommeil, elle l'entende. Encore une fois et avec pleins de précautions, il la mena jusqu'au lit où un bref regard vers son oreiller lui rappela l'intrigante chose qui s'y cachait. Il pourrait s'y intéressé une fois qu'elle serait au lit et qu'elle n'ai plus la force d'en bouger. Il la coucha en travers du lit, bien décidé à l'épuiser pour qu'elle ne puisse plus sortir de cet amas confortable de draps et de plumes. Quelque part, ça l'ennuyait qu'elle ne soit pas consciente mais il ne connaissait pas d'autres manières d'épuiser son corps pour la forcer à rester couchée pour qu'elle puisse être réellement reposée. Toutes ses allées et venues ne devaient pas vraiment être reposantes même si elle dormait tout en s'agitant...
Avec mille précautions, il l'embrassa tendrement, faisant courir sa langue sur ses lèvres pour lui demander l'accès à sa bouche alors que ses mains s'activaient à la caresser doucement au travers du tissus de sa chemise de nuit, érigeant peu à peu la pointe de ses seins à travers l'étoffe.


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Jan - 10:29
Quelle douce et tendre manière de se faire réveiller! Oui, elle commençait à émergée tout doucement en sentant d'agréables sensations sur ses lèvres ? Tel une douce pression. Quelque chose de doux et humide qui demandait à entrer entre ses lèvres qu'elle n’hésita pas à ouvrir une seule seconde.

Elle ne tarda pas à ouvrir les yeux tout en enlaçant la nuque de son vampire alors que ce dernier parcourait faisait en sorte que ces mains parcourent son torse et sa poitrine le contact avec sa peau seulement séparé par du tissus... En plus, il savait très bien qu'elle adorait ce genre de réveil procuré dans la tendresse et l'amour. C'était plus fort qu'elle en plus ça faisait un moment qu'elle se retenait. Alors autant dire que son cœur était gonflé par la joie et que maintenant qu'elle tenait son amour en enlaçant sa nuque de ses deux mains.

Mon réveil s'était fait avec tellement de douceur. Dieu comme je me sentais bien ainsi dans ses bras allongés au travers du lit. Mais... Pourquoi étais-je dans cette position ? Je me rappelais juste de m'être endormie normalement de mon côté... Au diable les questions ! J'avais un besoin pressens de faire l'amour avec lui ici et maintenant ! Déjà que d'ordinaire, je me sentais très frustrée ! Mais malheureusement, je dût reprendre mon souffle peu après mon baiser que je dût rompre en étant un petit peu essoufflé avant de murmurer.

-Désolée, mon amour... Mais je crois que je vais avoir besoin de ton aide. Je crois que j'ai le besoin vital de te faire l'amour... Cela fait tellement longtemps pour moi qu'on ne la pas fait que je me sent vraiment frustrée et je n'aime pas être frustrée.


En disant ses mots, j'avais baissé mon regard un peu comme si j'étais honteuse. Mais il fallait que je soit vraiment sincère avec lui. Car lui aussi, il avait dû ressentir à travers le lien ce que je ressentais et puis... La manière dont'il avait fait pour me réveiller...

-Ces moments où tu rentres de ton travail et que tu me réveilles pour me faire l'amour me manquent...
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Jan - 15:47





Crise de sommeilJe commence à avoir peur de quitter l'appartement...



Il sut à quel instant elle commençait à se réveiller, la tension dans son petit corps se modifia, sa respiration également et elle répondait à ses demandes silencieuses jusqu'à l'enlacer tendrement pendant qu'il profitait de la permission qu'il avait reçue d'explorer sa bouche, grondant sourdement son contentement alors que ses mains continuaient leur parcours sur le corps de la jeune femme. Il ne s'interrompit que lorsqu'elle s'écarta pour respirer et lui demander l'une des choses pour lesquelles il était tout disposé à subvenir. Picorant ses lèvres de baisers chastes, il ne lui fallut pas longtemps pour que les siennes s'étirent en un sourire ravi , laissant dépasser la pointe de ses crocs et faisant rougeoyer ses prunelles d'argent.

♦ Ca me manque aussi mais j'ai peur de te faire mal... Cela dit si tu es sûre de toi... Tu crois que tu serais capable de me chevaucher ?

Sa voix rauque ne lui semblait plus aussi étrange qu'au début. Bien sûr il avait désiré les quelques jeunes femmes qu'il avait fréquenté quand il était encore humain mais jamais avec une telle intensité au point que sa voix s'alourdissent et devienne rauque. Il n'y avait encore qu'Aëlys pour le mettre dans cet état et ce n'était pas fait pour lui déplaire.
Lui proposer de le chevaucher n'était qu'une façon de la laisser prendre le contrôle. Il ne voulait pas lui faire mal, pas plus qu'il ne voulait peser sur son ventre rond et se retrouver sous elle était ce qui lui semblait la meilleure solution pour qu'elle puisse contrôler son corps, la douleur éventuelle, tout en s'assurant de ne pas écraser les enfants à naître. Cela lui permettrait également d'avoir les mains libres pour la caresser comme bon lui semblait, ce qui n'était pas négligeable... N'était-ce pas déjà sa main qui s'égarait plus au sud du corps de sa compagne ?, caressant tendrement le ventre rond sous le fin tissus avant de continuer son chemin, toujours descendant, ses doigts relevant lentement la chemise de nuit une fois arrivé sur sa hanche.

Bien sûr il aurait pu se contenter de lui faire l'amour avec sa bouche mais cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas retrouver en elle, dans son écrin de chaleur et comme il l'avait dit, cela lui manquait tout autant qu'à elle. Jouer les moines n'avaient été bon que pour son travail de tracker où l'abstinence éveillait son agressivité alors qu'entre les murs de l'appartement, il était on ne peut plus serein et calme. Si Aëlys voulait de lui maintenant, il n'était pas homme à refuser le moindre témoignage d'affection, la moindre étreinte à sa compagne...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Jan - 17:50
Mon cœur fit plusieurs bons dans ma poitrine en voyant les crocs et le regard rougeoyant de mon vampire. J'avais sur le moment l'impression de faire un très beau rêve ou j'atteindrais le paradis. J'avais très envie d'accepter, mais une part de moi. Celle raccrocher à la réalité, qui se battait très souvent avec mes envies et mes désirs se faisait sourdement bien entendre. En fait quand j'y réfléchissait il n'y avait qu'une seule occasion ou Rhydian laissait sa nature de vampire prendre le dessus et c'était quand il avait soif. Hors la morsure et faire l'amour n'allait pas l'un sans l'autre dans notre cas. Aussi j'avais émise l'hypothèse que m donner du plaisir devait donner soif à Rhydian. S'il me faisait l'amour là maintenant il aurait encore plus soif non? En plus il buvait de moins en moins de mon sang pour me donner de plus en plus du sien. Et je le trouvais plus pâle que d'habitude. Mais peu être étais ce un effet de mon imagination? C'était la nuit après tout. Je n'avais pas une super vue au rayon x comme mon amour. Amour qui devait sans doute voir le doute sur mes traits à cet instant. Et puis je n'avais pas songer que faire l'amour à ce stade de la grossesse pouvait être très dangereux et peu être provoquer l'accouchement... Aussi alors qu'il était toujours au dessu de moi j’inspirai un grand cou avec un air un peu triste.

-Je... Je ne sais pas je... Ou plutôt je ne sais plus... Pardon de douter je ne suis qu'une stupide égoïste... Je n'ai pas pensée que cela pouvait être dangereux pour la grossesse de le faire et puis... Je viens de me rappeler que lorsque tu me fait l'amour tu... Tu as vraiment envie de me mordre... J'ai... J'ai peur que tu e sois gêner ou que ta soif s’agrandisse ... Déjà que tu dois me donner un peu de ton sang tout les jours pour que j'aille mieux ... J'ai juste envie d'être avec toi. De passer le maximum de mon temps à vivre de bons moments avec mon âme sœur et... pouvoir oublier ne serait-ce que quelques minutes tout ces petits tracas mais c'est dur...

J'inspirais une nouvelle fois un grand coup pour reprendre mon souffle après ma longue tirade. dire ces mots n'étaient pas facile pour moi j'avais vraiment peur de le décevoir sur le coup car je savais qu'il était en manque d'amour bien qu'il essayait de me le cacher.

-Tu dois être vraiment déçu de mon changement d'avis... J'en suis vraiment désolée je le désire réelement mais j'ai peur des conséquences que ce la peu entraîner et puis... Il s'est passé quoi pendant que je dormais? T'aurais je séduit alors que j'étais une petite somnambule?
Rhydian's Heart
avatar
Rhydian's Heart

Messages : 172
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Jan - 11:36





Crise de sommeilTant qu'elle reste au lit...



S'il fut déçu, il ne le montra pas, il pouvait comprendre lui-même les craintes que sa compagne exprimait aussi, même s'il rêvait de se retrouver en elle, de ne faire à nouveau plus qu'un avec elle, il refréna son désir. Certes il aurait pouvoir lui faire l'amour mais il fallait se montrer raisonnable et il ne ferait certainement rien qui puisse mettre leurs enfants en danger. Aussi, plutôt que de parler de sa déception, il préféra répondre au reste...

♦ En fait, tu as bien jouer les somnambules mais seulement pour me faire de la soupe, qui était très bonne d'ailleurs. J'ai un peu honte de l'admettre mais l'idée de te faire l'amour, venait de moi. Je pensais que ça te fatiguerait suffisamment pour que tu ne tentes plus de sortir du lit... Cela dit, je préfère quand même que tu sois consciente... Toutefois, je peux toujours te faire l'amour sans venir en toi, mon coeur...

Certes aux yeux de la loi vampire, elle était sa femme et techniquement, il aurait tous les droits sur elle, qu'elle soit consciente ou non mais il avait bien trop de respect pour elle pour ne pas ressentir au minimum un certain malaise à lui faire l'amour alors qu'elle aurait été inconsciente. Il n'avait juste pas trouver d'autre moyen pour qu'elle ne se lève plus de la nuit et qu'elle se repose véritablement. Même s'il en aurait tiré profit également, il n'avait pensé qu'à elle et au repos dont elle avait besoin à cause de sa grossesse. Cependant, même s'il ne la prenait pas, il était toujours possible de lui faire l'amour sans que ça pose le moindre risque pour les enfants. Après tout, ça avait été son idée première... Il lui picora donc encore une fois les lèvres alors que son côté vampire était toujours bien présent. La simple idée de lui faire l'amour, peu importe de quelle manière, suffisait à le faire ressortir. Bien sûr qu'il aurait envie de son sang mais il était certain de pouvoir se retenir de la mordre tant qu'il se focaliserait sur elle et non sur ses propres désirs.

De fait, comme pour confirmer ses dires précédents, il laissa glisser la main qui la caressait juste au dessus de son intimité, la caressant de façon suggestive du bout des doigts, attendant son feu vert. Si elle venait à dire "non", il respecterait son choix et l'aiderait à se réinstaller correctement dans leur lit avant de l'interroger sur la bouteille en chocolat qu'elle avait glisser sous son oreiller.

♦ Je te promets que je ne te mordrai pas, même si l'envie est forte, tu passes avant tout, tu le sais... Je veux juste que tu puisse te reposer réellement. J'ai peur que ton somnambulisme te fatigue et que tu ne te repose pas assez. Et comme je sais que tu n'as plus vraiment la force de bouger après avoir jouit...

Et puis, comme il l'avait dit précédemment, les moments d'intimité avec elle lui manquaient. Bien qu'il eut pu bénéficier de son sang pendant quelques temps, ce n'était pas la même chose que de lui faire l'amour. Hors, ça faisait un long moment qu'il ne l'avait plus senti frémir sous ses mains, qu'il ne l'avait plus goûté, qu'il n'avait plus pu s'emplir les oreilles de ses soupires et de ses gémissements. Ca lui manquait tout autant que le reste. Il ne regrettait pas qu'elle fut enceinte, si ce n'était qu'il aurait probablement préféré attendre encore un peu et qu'il ne se sentait pas prêt à être père mais il était certain d'une chose, une fois qu'elle aurait accouché, il comptait bien rattraper le temps perdu autant que possible et qu'il s'assurerait qu'elle ne retombe pas enceinte avant un moment. L'idée d'avoir des enfants ne le dérangeait pas mais il aurait voulu profiter d'Aëlys un peu plus longtemps avant de devoir la partager avec qui que ce soit d'autre... Il se faisait l'effet d'un égoïste mais après tout, ils avaient eu tellement peu de temps rien qu'à eux...


© Jawilsia sur Never Utopia

Aëlys's willing slave
avatar
Aëlys's willing slave

Messages : 140
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Zone HRP :: Archives Rp's-