Forum qui contient des adultes qui s'aiment derrière un paravent.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est en pause indéterminé pour un remaniement en vue d'une V3. Inscriptions fermées, partenariats ouverts.

Partagez | 
 

 Source thermale (pv Rhydian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 2 Nov - 13:55

Quand ont vie avec un vampire, il faut prendre en compte beaucoup de choses, comme par exemple que les vampires eux ne peuvent pas aller à la mer au soleil, ou qu'en été, ils ne peuvent sortir que le soir ou la nuit à cause des rayons uv. Mais depuis que Rhydian restait à la maison pour veiller que je ne m'échappe pas de l'appartement dans une crise de somnambulisme, je me sentais mieux. Et me reposer à ses côtés tandis qu'il se reposait le jour était loin d'être ennuyeux, je me sentais bien. Mais voilà, je commençais à avoir beaucoup de douleurs au dos, je savais très bien que c'était à cause de ma grossesse. Aller dans une piscine serait l'idéale, mais... Aucune piscine n'était ouverte la nuit. C'était dans ses moments-là que je m'estimais plutôt heureuse d'avoir Train en médecin traitant.

Quand je lui avais dit pour mes douleurs, il était venu dans l'heure même à l'appartement pour m'osculpter sous le regard de mon homme qui semblait comme à son habitude de mauvaise humeur quand Train faisait ses examens en touchant mon corps. Heureusement selon lui ce n'était rien et il nous donna l'adresse d'un établissement pas très loin de chez nous là-bas, c'était un grand bâtiment qui étonnamment possédait un grand terrain de verdure ou y était installé une source thermale artificielle qui ressemblait aux sources thermales naturelles. Rhydian et moi, nous y étions finalement allés un soir avec tout ce qu'il nous fallait. Heureusement selon lui ce n'était rien et il nous donna l'adresse d'un établissement pas très loin de chez nous là-bas, c'était un grand bâtiment qui étonnamment possédait un grand terrain de verdure ou y était installé une source thermale artificielle qui ressemblait aux sources thermales naturelles.

Aussi, du côté des femmes, je m'étais donc changée et je commençais tout doucement à descendre dans cette eau chaude vêtue d'un maillot de bain deux pièces bleues. Mon dieu que ça faisait du bien, un grand soulagement parcourut tout mon corps quand je me suis habitué à la température, je finis par aller vers le fond de la source thermale l'adossant contre un mur l'eau au niveau de mes épaules mais avant de fermer les yeux je put voir la tête d'un mec de visiblement vingt cinq ans...Au dessus du mur. Aussi tôt, je me suis mis à crier en me cachant dans l'eau et en lui tournant le dos. Aussitôt, mon cri fut suivi par celui des autres filles, résultat, j'avais honte et je me sentais angoissé à l'idée qu'on me reluque derrière mon dos et je commençais à ressentir un grand sentiment de détresse. Ma  seconde réaction fut de prendre un savon et d'essayer de le lancer sur la figure des garçons qui semblait de plus en plus nombreux à nous reluquer ainsi et je n'étais pas la seule.

-Rhydian au secourt!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Dim 15 Nov - 19:05






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Je déteste qu'on touche ou même qu'on regarde d'un peu trop près Aëlys, ce n'est pas nouveau et ça ne changera sans doute jamais, cependant, je ne pouvais pas la laisser supporter ses douleurs sans rien tenter ; alors quand Train nous avait parlé d'un établissement proposant des sources thermales, je n'avais pas attendu bien longtemps. À peine fut-il partit que je montais dans la chambre pour préparer un sac de voyage, bien décidé à emmener ma compagne dans cet établissement pour qu'elle puisse se détendre et surtout pour effacer ses douleurs dues à la grossesse.
Une fois arrivé sur place, nous pûmes avoir une chambre mais on ne manqua pas de nous préciser qu'une réservation serait la bienvenue la prochaine fois. Sans doute que la grossesse d'Aëlys avait attendrit l'accueillante, ce qui n'était pas plus mal. Une fois dans la chambre, j'envoyais Aëlys aux sources, préférant qu'elle puisse soulager ses douleurs au plus vite pendant que je rangeais les quelques vêtements que j'avais rassembler pour nous. Ce n'était pas tous les jours que je prenais tout un week-end de congé mais j'avais une excellente raison et même mon supérieur n'aurait pu trouver à y redire. J'avais à peine terminé de ranger nos vêtements pour me diriger aux sources, suivant l'indication des bains pour hommes, que j'entendis Aëlys crier... Dans ces moments là, on regrette franchement d'être un vampire, ne pas pouvoir se rendre auprès d'elle en à peine quelques dixième de secondes et devoir courir comme n'importe quel humain pour préserver les apparences...

Sans compte du fait que j'entrais dans le bain des femmes, je me précipitais vers Aëlys, ne prêtant aucune attention aux autres membres de la gente féminine qui s'y trouvaient. Je l'avais rapidement repérée dans le fond du bassin mais je ne pus faire abstraction des cris des autres femmes et du coup, j'en cherchais la raison... Il ne me fallut pas longtemps pour la trouver... Je m'approchais de la palissade où se trouvaient attroupés toute une bande de jeune voyeur... J'en attrapais au passage et le fit passer par dessus la palissade avant de le cogner contre sans aucun ménagement histoire de lui faire entendre ma façon de penser...

♦ Parmi les femmes que tu espionnes avec tes petits copains, il y a la mienne et crois-moi, tu ne voudrais pas me voir en colère alors je vais te renvoyer de l'autre côté de cette palissade et tu vas être bien gentil de convaincre tes petits camarades d'aller voir ailleurs si tu ne veux pas que je m'amuse à te faire rentrer la leçon d'une autre façon qu'avec des mots, est-ce que c'est bien compris ?

Le ton que j'employais, ainsi que l'attitude intimidante que j'affectais, semblait faire son oeuvre puisqu'il semblait absolument éberlué et tétanisé. Il se contenta donc d'acquiescer d'un hochement de tête et je le fis repasser de l'autre côté de la palissade sans aucune douceur, je n'étais pas d'humeur à me montrer conciliant. Il avait juste la chance d'être un être humain sinon, je me serais fait un plaisir de lui donner une leçon plus physique. Je l'entendis s'écraser de l'autre côté de la palissade et apparemment, ça avait suffit à ce que ses copains déguerpissent avec lui. Ce devait sans doute être assez impressionnant de voir un type comme moi soulever un homme comme s'il ne pesait rien, cela dit, si ça pouvait suffire à faire en sorte qu'ils retiennent la leçon et qu'ils s'abstiennent de jouer les voyeurs, je n'allais pas me priver de cet atout.

Je me tournais ensuite vers Aëlys, n'hésitant même pas à entrer dans l'eau avec mes vêtements pour la rejoindre sans même jeter un oeil aux autres femmes. Une fois près d'elle, je l'enlaçais un moment en lui assurant que c'était terminé, qu'elle pouvait se détendre...

♦ Tout va bien, Aëlys, ils sont parti... Ils ne reviendront sans doute pas, ne t'en fait pas, c'est terminé...

Lui relevant le menton, je me permis de lui déposer un baiser sur ses lèvres avant de me redresser. Je ne regardais pas les autres femmes mais j'avais tout de même conscience de l'endroit où je me trouvais et je ne désirais pas vraiment indisposer les autres baigneuses. Je caressais une dernière fois la joue d'Aëlys avant de sortir de l'eau et de sortir du bain des femmes, continuant à regarder devant moi et non vers le bassin. J'étais trempé... Je retournais jusqu'à la chambre pour me changer et mettre sécher mes vêtements avant de rejoindre les bains des hommes où curieusement, je n'eus pas à chercher une place puisque ces messieurs semblaient s'être regrouper dans un coin opposer à ma position. À peine entrais-je dans l'eau que, comme un raz de marrée, la place entière était vidée de ses occupants à l'exceptions des plus âgés, sans doute les seules personnes qui ne voyaient pas de raison d'être intimidé par ma présence. Tout ça ressemblait à un mauvais film, si bien que je commençais à regretter qu'il n'y ai pas de bains individuels où je pourrais me retrouver seul en tête à tête avec Aëlys... Au moins nous aurions état tranquille...


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Mar 22 Déc - 18:06

Personne, personne n'avait le droit de me voir nue en tant qu'homme sauf le mien! J'étais troublée, horrifiée, choquée. J'étais comme dans une bulle, ou du moins j'essayais d'y être. J'avais envie de m'isoler, de me cacher très loin. J'avais honte et le rouge aux joues. Je ne supportait pas ça. Au fond de moi je maudissait mon impuissance. A chaque fois j'avais l'impression d'être une incapable qui n'attirait que les problèmes. Incapable de nourrir Rhydian, incapable de le combler comme il se doit. Je n'étais même pas capable de cuisiner un plat potable. Mon égoïsme était également trop grand. Chaque fois que je le voyais partir dans sa séduisante tenue de Rule Out, mon petit cœur se serrait dans ma poitrine et je voulais le supplier de toute mes forces de rester avec moi sans penser aux victimes que pouvait sauver l'intervention de mon vampire.

C'est comme ça et pas autrement, c'est ma manière d'être. Je l'aime, j'ai peur qu'il ne revienne plus un jour de ces missions, aucune femme ne devrait se dire que son mari ne reviendra sans doute plus jamais à cause de son travail. Pourtant, c'est le cas, je ne suis pas la seule, prenez les femmes de militaire partis combattre à l'étranger.

Troublée, c'est à ce moment là, que je sentie deux bras puissant m'enlacer avec réconfort... Ses bras, cette voix murmurant ses douces paroles au creux de mon oreille, c'était lui... Mon homme, il venait une nouvelle fois me réconforter. Mais comment faisait'il? Il avait le don à chaque fois de trouver les bonnes paroles, les bons gestes pour apaiser mes maux. Dire qu'il devait encore supporter mes sautes d'humeurs... Vraiment je me demandais comment il faisait parfois pour me géré. Que ce soit de jour ou de nuit avec mon somnambulisme vraiment bizarre.

Quoi qu'il en soi, Ce ne fut que lorsque je me blottis contre ses bras que je remarquais que je tremblait, que des petites larmes parsemais mes joues rougies, que mon souffle était court. Je me mis à le serrer aussi fort que je le pouvais dans mes bras, ne voulant pas le relâcher, ne voulant pas qu'il reparte, qu'il s’éloigne de moi. Mais une fois encore, j'étais bien trop égoïste. Aussi quand je m'en suis rendu compte il commençait déjà à repartir. Hors j'avais réussi à le relâcher. A le regarder partir en m'essuyant le regard d'un revers d'index.

Moi même j'avais du mal à me supporter par moments. J'inspirais un grand coup avant de fermer les yeux, d'essayer de me détendre un peu dans cette eau bienfaitrice pour mon dos. Ce fut au bout de longues minutes que je parvint à me détendre un peu et à profiter du bain, ne prêtant pas vraiment attention à mon entourage. DE toute manière dans ce genre de moment, je n'avais pas très envie de parler aux autres sauf à mon vampire. Lui au moins me comprenait.

Un certain temps passa. Combien? Je n'en savait rien, pas de montre ni de téléphone sur moi pour m'aiguiller. Tout ce que je savais c'est que je me sentais engourdie et vraiment très fatiguée. Il fallait que je sorte avant que je ne m'endorme dans l'eau... Aussi j'étais sortie, vêtue d'une grande serviette blanche sur mes cheveux et d'une serviette blanche aussi entourant bien ma poitrine et descendant bien jusqu'à mes chevilles. Est-ce que Rhydian était déjà sorti lui? De toute manière je le saurais bien assez tôt en franchissant la porte de notre chambre d'une nuit. Aussi je commençais à entrouvrir la porte de quelques centimètres et à jeter un petit coup d'oeil pour voir

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Mer 23 Déc - 13:19






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Je n'étais pas rester à me baigner bien longtemps, juste assez pour me détendre tout en écoutant avec attention ce qui pouvait se passer de l'autre côté du paravent histoire d'être certain qu'Aëlys allait bien. Je regrettais d'avoir dû la laisser mais ça aurait été assez difficile de rester sans incommoder les autres baigneuses et bon... J'avais quand même une certaine éducation, je n'allais pas imposer ma présence aux autres femmes sous prétexte que je voulais rester avec la mienne.
Une fois rassurer sur sa condition, je sorti de l'eau, alla me rhabiller et décidais de passer à l'accueil en espérant trouver la gérante ou tout du moins, la femme qui nous avait si gentiment accueilli. Je voulais savoir s'il y avait des bains mixtes ou si au moins il me serait possible de passer un peu de temps avec ma femme en tête à tête dans un bain sans que rien ni personne ne vienne nous déranger. Une fois sur place, j'eus la chance de retrouver notre accueillante aussi je me renseignais auprès d'elle, lui expliquant la situation et surtout l'inquiétude que j'éprouvais à laisser ma femme seule alors qu'elle pouvait accoucher à tout moment et dont le stress de se savoir susceptible d'être épiée ne pouvait que lui nuire. Pas de bains mixtes dans l'établissement mais elle me remit gentiment les horaires des bains et me proposa de profiter de l'un deux une fois la fermeture officielle établie, nous laissant une heure pour en profiter. Bien sûr ce service n'était pas gratuit mais ce n'était pas un supplément sur la note qui allait me faire reculer. Aussi j'acceptais rapidement son offre.

Ayant obtenu satisfaction, je pris le chemin de retour vers notre chambre mais je fus plus d'une fois arrêté par quelques femmes désireuses de me remercier pour mon intervention dans le bain des femmes et de la discrétion dont j'avais fait preuve en n'en profitant pas pour les observer à mon tour. Selon elles "il est rare de voir un jeune homme faire preuve d'autant de retenue et de dévouement"... De la retenue, certes j'en avais fait preuve en me forçant à sortir et en laissant Aëlys, quand au dévouement, je n'aurais de toute façon pas pu agir autrement, ma vie entière tournant autour de ma compagne et de nos enfants à naître. Aussi je me contentais d'accepter leurs mots sans toutefois accepter les gestes de remerciements qu'elles me proposaient. Une fois dégagé de leur présence, je pus enfin retourner à ma chambre pour voir Aëlys sur le pas de la porte, semblant regarder à l'intérieur comme si elle une discrète voleuse. La voir ainsi me fit sourire, on n'a pas idée d'être aussi intrigante quand on est une femme comme elle... Je l'observais un bref instant avant de m'approcher à pas de loup pour me poster derrière elle et, me penchant à son oreille...

♦ Il n'y a personne dans cette chambre mais si tu voulais bien entrer, elle serait rapidement occupée... Et tu y serait sans doute plus à l'aise avec ce que tu portes...

Voir sa femme en serviette de bain avait de quoi vous donner assez de fantasmes pour au moins un mois. Si je ne me retenais pas et si elle n'était pas enceinte jusque aux yeux, je l'aurais déjà fait entrer dans cette chambre pour faire autre chose qu'une partie de carte... À vrai dire, même enceinte, j'avais toujours autant envie d'elle. Je pouvais remercier mon survêtement assez large pour dissimuler mon embarrassante envie et mon ancienne habitude à dissimuler les émotions que je ne désirais pas montrer pour ne rien laisser paraître des folles idées qui me traversaient la tête.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 28 Déc - 1:05

Bon oui je l'admet! J'avais complètement oubliée de prendre des affaires pour me changer dans le vestiaire des filles et après? Ce genre d'erreurs pouvait arrivée à tout le monde! C'est pourquoi j'étais en train de voir dans la chambre avec deux serviettes une sur mes cheveux l'autre sur mon corps que je tenais fermement dans une poigne. Enfin pas si fermement vue que certaines paroles chuchotées à mon oreilles me firent sursauter et lâcher prise. Juste histoire que je me retrouve toute nue devant mon homme et carrément rouge pivoine. Les secondes passèrent sans que je sache quoi dire tandis que je sentais un peu son souffle frais sur ma nuque. Cet instant fut le plus étrange de tout ma vie. J'étais censée être heureuse mais une bouffée de peur monta en moi. Une peur pas très appréciable qui fit monté mon adrénaline en flèche. J'avais ramassé ma serviette de manière précipitée avant de rentrée en trompe dans la chambre, en une minute top chrono j'étais rentrée dans la chambre et j'avais enfilée ma chemise de nuit. Alors là je m'étais assise sur le lit en essayant de géré cette peur aussi soudaine qu'inutile. J'étais dans un état de stress que je ne saurais expliquée. Mon regard troublée croisa une nouvelle fois celui de Rhydian et des larmes se mirent à couler sur mes joues.

Je... Je sais pas ce qui s'est passé mais... L'espace d'un instant j'ai eu très peur... D'une morsure... Alors que d'habitude j'ai très envie que tu me morde pour te nourrir... Que tes morsures me font un bien fou... Mas là je sais pas pourquoi j'ai soudainement eu très peur que tu me morde alors que je sais très bien que tu ne me ferais que tu bien si tu me mordais... Je... Je dois couver quelque chose c'est forcément ça... Ou alors j'ai les nerfs qui lâchent...Mais je n'aime pas cette soudaine sensation de peur! C'est angoissant!

J'avais dit ses mots avec un souffle court saccadé mes mains jointes et tremblantes devant moi une serviette blanche recouvrant mes longs cheveux encore mouillés

-Nan mais vraiment qu'est ce qu'il ne va pas chez moi encore!? J'en ai marre d'être une source de problèmes... Je suis incapable de te nourrir, je fais des crises de somnambulismes... Sans compter mes sautes d'humeur et maintenant cette peur stupide qui provoque un état de stress pas possible!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 28 Déc - 15:41






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Je ne m'attendais pas à ce qu'elle lâche sa serviette, aussi quand elle le fit, je me collais un peu plus à elle histoire de la cacher un peu plus au cas où il y aurait quelqu'un qui arriverait dans le couloir. Ce que je n'avais pas prévu non plus, c'était qu'elle soit prise de panique... Alors quand l'odeur de sa peur me percuta le nez, j'en restais interdit, figé d'effroi. Qu'elle puisse avoir peur de moi, alors que depuis le moment où on s'était rencontré elle n'avait fait preuve que de confiance à mon égard était un sacré choc qui me fit pâlir alors qu'elle bredouillait des excuses et son incompréhension quand à son propre comportement.
Je n'avais pas bougé de l'entrée, j'y restais planté comme une plante verte au milieu du chemin, la regardant en tentant encore de comprendre ce qui se passait. Il fallut un moment avant qu'une "ampoule" s'allume dans mon esprit...

Qu'avait dit Train ? Que viendrait un moment où elle refuserait la morsure, la considérant comme une agression... Cela signifiait donc qu'elle était donc proche du terme... Mais comment savoir quand il me faudrait la conduire à l'hôpital ? De plus, j'avais un gros problème... Il ne me restait plus aucune réserve de son sang... J'avais avalé la dernière deux jours avant qu'on ne vienne dans cet établissement, j'espérais presque que l'accouchement arrive aussi vite que je souhaitait qu'il n'arrive jamais. L'idée qu'elle puisse être entourée par d'autres mâles me faisait déjà grincer des dents tout autant que l'idée qu'elle puisse souffrir en donnant naissance aux enfants. Pourtant plus longtemps ça prendrait et plus je risquerais de finir assoiffé. Bref, il fallait qu'on en finisse avec cette situation des plus étranges...

♦ Arrête de te fustiger de la sorte, je ne pense pas t'avoir fait le moindre reproche, si ? Et puis il n'y a rien qui cloche chez toi, si je me souviens bien de ce que Train a dit, le fait que tu craignes mes morsures signifie seulement que ta grossesse arrive à son terme...

J'approchais doucement pour ne pas l'effrayer à nouveau et m'accroupi devant elle pour lui caresser la joue sans geste brusque.

♦ Même si je déteste l'idée de te savoir entourée par d'autres hommes, je crois qu'il serait peut-être plus prudent qu'on se rende à l'hôpital quand nous partirons d'ici... Je veux que Train puisse t'ausculter et nous dire si tout va bien, d'accord ?

C'était plus pour la rassurer elle que moi. Je savais déjà que je ne pourrais pas être présent au risque de devenir fou ou enragé, hors elle allait avoir besoin de toute l'aide qu'elle pourrait avoir, ce dont je risquais de la priver si je restais avec elle en salle d'accouchement. J'en avais parlé à mon équipe et on s'était mis d'accord, une cellule m'était réservée au sous-sol du QG pour que je puisse attendre sans devenir un danger public ou pour moi-même... Et puis, je ne voulais pas non plus qu'Aëlys me voit dans cet étant, je risquais de lui faire plus de peur que de bien sans parler de la peine que je pourrais lui causer. J'avais déjà vu des vampires devenir fou à cause du manque de sang mais chacun avait une réaction différente, la seule chose que je savais, c'était que ce ne serait pas facile à supporter et que ce ne serait pas beau à voir...


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 28 Déc - 17:38

Déboussolée? Oui je l'étais peu être un peu voir même énormément je pense après tout je crois que j'avais un peu peur de la suite des évènements et de tout ce qu'il se passais en ce moment. Avoir peur d'une morsure alors que d'habitude j'attendais cela avec impatience. De plus il m'arrivait souvent de broyer du noir ses derniers temps. J'ai bien vue que lui même avait été interdit de ma réaction. Je crois que sur le coup j'avais eu plus peur qu'il m'en tienne rigueur. Mais son regard et sa main était si doux que je m'en voyais réconfortée. Apaisée ou plus calme, ma crise était passé. Plus de peur que de mal finalement. Je respirais un grand cou quand ma main se déposa sur la sienne qui était sur ma joue.


-Il se passe tellement de choses en ce moments... J'ai l'impression de voir les choses différemment et des fois j'ai du mal à gérée ce que je fais et je le sait bien même si tu ne me fais pas de reproches. Ma peur de tout à l’heure est peu être justifiée... Mais j'en ai marre de te causer des frayeurs lors de mes crises de somnambulismes.

Je notais très bien par là ses efforts pour ne pas faire de gestes brusques, comme s'il avait peur de me faire encore peur... Décidément je n'aimais pas du tout cette situation. Mais alors pas du tout!

-Je crois que quand je me serais sécher les cheveux je vais appeler Train oui... je pourrais toujours lui demander conseil et j'en profiterais pour voir un rendez-vous avec lui... Il pourra nous dire s'il faut m'emmener à l’hôpital. Personnellement j'ai hâte que les petites arrivent... Ce sera bien plus simple pour subvenir à tes besoins... Mais j'ai aussi peur de la douleur que je ressentirais à l'accouchement...Devoir passer des jours sans toi à l’hôpital... Je n'aime pas cette idée bien que...Je puisse comprendre parfaitement.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 28 Déc - 19:26






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Comment lui expliquer ?

Elle n'était pas la seule à avoir peur, moi aussi... Peur qu'elle ne sorte pas vivante de la salle d'accouchement, peur de ne pas être à la hauteur en tant que père même si j'avais eu un excellent modèle dans ma famille d'adoption, peur de ne pas me remettre de la crise que je ne manquerais pas de faire pendant notre séparation obligatoire... À côté de l'inquiétude qu'elle pouvait me causer lors de ses crises de somnambulisme, je préférais encore m'inquiéter de ça que de toutes les choses effrayantes qui pouvaient me traverser la tête quand je pensais à son accouchement et la période qui l'entourait. Cependant, j'ignorais comment lui expliquer tout ça pour qu'elle arrête de s'inquiéter de la moindre petite chose à mon égard. Depuis bien longtemps, j'avais arrêté de me confier à qui que ce soit, j'en avais perdu l'habitude depuis le décès de ma mère. Je voulais pourtant qu'elle le sache, ne serait-ce que pour qu'elle arrête de se fustiger de sa maladresse... Je serrais les dents un bref instant avant de me relever et de doucement aller m'installer derrière elle pour m'asseoir et dénouer la serviette qui enserrait ses cheveux... Ils étaient clairement bien plus roux une fois mouillés alors qu'ils étaient tellement pâles à sec qu'on les auraient cru rose... Avec des geste délicats, je commençais à lui sécher les cheveux tout en inspirant profondément. Si elle ne pouvait pas me voir, il me serait plus facile de lui expliquer mon ressenti que je lui cachais honteusement depuis le début de sa grossesse...

♦ Je comprends que tu puisses en avoir marre mais tu sais, je préfère nettement m'inquiéter de ce que tu fais dans tes crises de somnambulisme que penser à tout ce qui me traverse l'esprit à chaque fois que je regarde ton ventre. Ne te méprends pas, j'ai aimé le voir s'arrondir et j'aime savoir que ce sont nos enfants qui poussent dans ton ventre mais il y a tout le reste... Je crève de trouille, littéralement... C'est sans doute commun pour tous les hommes mais ça ne change rien... J'ai peur de tout ce qui peut t'arriver à cause de cette grossesse... Je voudrais être près de toi pendant que tu accouches mais je ne le pourrai pas parce que je risque de devenir un danger pour toi ou les enfants parce que je ne supporterai pas la présence du moindre homme qui t'approcherait, hors tu va avoir besoin d'aide même si les femmes accouchent depuis la nuit des temps. J'ai peur de ne pas me remettre de cette séparation obligatoire que je serai obligé de nous imposé, de devenir fou sans retour possible... Peur de rester un danger pour toi... J'ai peur aussi de ce qu'on pourrait m'annoncer après ton accouchement... Seigneur, Aëlys, tout ce qui t'énerve à ton propos, c'est ce qui me permet de me distraire de toutes ces fichues peurs qui tournent dans ma tête et m'empêchent de respirer... Tu m'obliges à rester fort et j'en ai besoin pour ne pas me laisser écraser sous le poids de tout ce qui me terrifie...

Je ne m'étais pas rendu compte que j'avais à peine respiré pendant que je vidais mon sac, je n'en pris conscience que lorsque je me tus et que j'étais légèrement essoufflé, respirant à grandes goulées l'air pour remplir mes poumons. Parler de tout ça avait un effort plus éprouvant que je ne le pensais, plus éprouvant encore que chasser du Broken toutes les nuits ou presque... Je m'étais simplement focalisé sur mes gestes pour pouvoir parler, exprimer ce qui me comprimait la poitrine, séchant ses cheveux doucement par de légers massage de son cuir chevelu et sans gestes brusques. Je n'avais pas pris en compte que je puisse avoir besoin de respirer pour parler. Et encore, je n'avais pas encore tout à fait terminé... Même si je n'avais jamais vécu une telle situation, je savais au moins une chose, j'allais réagir assez vivement en la voyant pour la première fois après notre séparation... du moins si elle s'en sortait vivante...

♦ Il faut aussi que je te prévienne... Si tout se passe bien, dès que je pourrai te retrouver, il faut que tu saches qu'on aura pas vraiment le temps de parler parce que j'aurai besoin de te refaire mienne... Je ne sais pas pendant combien de jours nous serons séparer mais j'aurai besoin de réaffirmer ma possessivité sur toi... J'ai retourné tout ça dans ma tête des milliers de fois et j'arrive toujours aux même conclusions, je n'arrive pas à imaginer autre chose... Ne t'attends pas à ce que je me montre tendre, je m'en excuse d'ailleurs à l'avance. Je voudrai te prendre sans délais et je ne te demanderai même pas ton avis... Ma priorité, ce sera de te refaire mienne au plus vite parce que tu auras été entourée par d'autres hommes et que je ne le supporterai pas...

Certes, c'était assez direct de ma part mais je ne voulais pas qu'elle pense que j'avais définitivement perdu la raison quand ce moment viendrait... Du moins, encore une fois, si tout se passait bien aussi bien pour elle que pour moi. J'avais imaginé "l'après" tant et tant de fois sans jamais pouvoir imaginer autre chose que de réaffirmer ma propriété sur elle... Chaque fois que j'avais essayé, l'image fleur bleue virait toujours à cet accès de possessivité et de lubricité que je ne semblais jamais capable de maîtriser comme un besoin primitif, sans logique ni raison... Elle était à moi et personne ne m'empêcherait de la posséder, pas même elle. Encore une fois, ça aussi ça faisait partie de mes peurs... Qu'elle ne supporte pas cette situation, qu'elle prenne peur, que j'en vienne à la dégoûter et qu'elle considère ces "retrouvailles" comme un viol plutôt que pour une réaffirmation de notre lien, de notre appartenance l'un à l'autre... Rien que d'y penser, j'en avais la nausée...


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Mar 29 Déc - 1:36

C'était vraiment beaucoup, mais alors beaucoup de paroles à géré. Les craintes de Rhydian je les comprenais parfaitement. Oui vue que je les ressentais... Car après tout c'est moi dans l’histoire qui va devoir accoucher dans la douleur... En plus Rhydian ne pourra pas assister au premier souffle des enfants... Et puis... Il devra partir jusqu'à ce que je puisse enfin le rejoindre. Je me doutais bien que la suite des évènements serait dur. A vrai dire je ne voyais pas nos retrouvailles autrement. Mais vue que l'ont en était au confidence il fallait moi aussi que je m'exprime. Je me mit à inspirer doucement et à expirer pour me détendre un peu. Tandis que mon homme me séchait les cheveux dans des gestes simples et doux.

- En fait nos peurs l'un pour l'autre ne sont pas différente... Imagine moi ce que je ressent quand tu pars en vadrouille. Je sais parfaitement que tu risque à chaque fois de ne pas te revenir. Quand tu en reviens blesser j'ai envie de crier. Tu sais pourquoi j'ai envie de crier? Par-ce-que je déteste que tu risque ta vie. C'est comme si moi j'accouchais tout les soirs avec les mêmes risques. Comme avoir des séquelles, mourir... Mais comme toi j'ai confiance en moi, en nous deux. Je sais qu'ensemble les obstacles sont plus faciles à affronter. Cependant je comprend enfin du moins j'essaye pour ton travail en tant que Rule out. Tu est quelqu'un de bon Rhydian. tu protège ceux qui ne peuvent pas se défendre. Je crois que moi aussi si j’aurais été une vampire capable de les arrêter je l'aurais fait. Mais je ne peu pas m'empêcher non plus de guetter ton retour toute les nuits. c'est dans ma nature et je ne peut pas changer ça. Même si je le pouvais je ne le ferais pas.


Je pris une autre grande inspiration, c'est à ce moment là que je me suis mise à remarquer que je tremblais et que des petites larmes coulaient le long de mes joues. Dire ce genre de choses comme ça c'était un peu dur pour moi.

- On va dire qu je vais arrêter de me plaindre du moins un petit moment pour les crises de somnambulismes... Mais quand j'aurais accoucher là je serais en mesure de râler dessus ok?

J'avais tournée mon corps nu vers lui pour pouvoir mieux le regarder avec un grand sourire bien que je pleurais toujours encore un peu.

-Et puis ne va pas t'imaginer de toute manière, que tu aurais échapper à une dure séance de labeur sportive dans le lit. J'ai été frustrée durant des semaines entières! De toute façon je suis quasiment certaine que je t'aurais séquestré dans notre chambre et menotté au lit. Et puis j'ai confiance en toi notre amour va bien au delà du lien on s'est aimé au premier regard. Donc lien à affirmé ou pas tu seras le plus doux possible tu sais pourquoi? Parce que tu m'aime, que je t'aime et qu'un amour pure est la base même du lien. Donc dans tout les cas tu seras incapable de te comporter comme une brute avec moi.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Mar 29 Déc - 16:29






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Faire preuve d'optimisme...

Je savais déjà qu'elle s'inquiétait à chacune de mes sorties, du moins quand ce n'était pas pour travailler à l'atelier... C'était bien pour ça que je me montrais chaque fois plus prudent que par le passer, parce que je savais qu'elle m'attendait et que rentrer blessé n'aurait fait que l'inquiéter plus encore. C'était arrivé une fois et je n'étais pas pressé de recommencer. Cela dit si ça pouvait l'aider à comprendre ce que je ressentais depuis que je la savais enceinte alors pourquoi pas...
Je pouvais sentir l'odeur amère de ses larmes mais je ne fis aucun geste pour les arrêter, parfois il faut savoir laisser tout ça s'écouler, parce que ça fait du bien, ça nettoie l'âme, c'est ce que ma mère disait... Et puis je ne voulais pas non plus qu'elle puisse prendre mon geste comme une nouvelle tentative de morsure alors qu'il n'en était rien. Certes j'avais bien compris qu'il ne fallait plus que je tente quoi que ce soit du point de vue des morsures et j'en étais autant soulagé qu'inquiet. Soulagé car la mordre sans pouvoir la boire avait été assez difficile même si je m'y étais plié pour son bien être et inquiet parce qu'il fallait bien reconnaître qu'il était assez dur de ne pas se nourrir d'elle... Le sang n'est pas seulement source de nourriture, c'est aussi un moyen pour moi de savoir si elle va bien, un moyen de sentir son être lié au mien et ce qui me permettait également de savoir ce qu'elle pouvait ressentir.

Et puis voilà qu'elle se réservait le droit de râler sur ses crises de somnambulisme après l'accouchement... Cela suffit à m'arracher un léger étirement des lèvres faisant naître un très léger sourire sur mes lèvres. Quand elle se tourna, je pus enfin sécher ses larmes d'un revers des doigts alors qu'elle me jetais à la figure, rayonnante, l'idée qu'elle avait derrière la tête au sujet de nos futures retrouvailles... Si je ne m'étais pas retenu, je lui aurais sans doute déjà sauter dessus pour "prendre un peu d'avance"... Mon sourire s'élargit et se fit quelques peu plus sombre ainsi que mon regard alors que je plantais un simple baiser sur ses lèvres, grondant presque, la voix un peu rauque par l'envie...

♦ Je ne peux pas te promettre d'être aussi doux que d'habitude mais je ferai de mon mieux...

Elle n'était pas la seule à qui nos moments d'intimité manquaient. Même enceinte, j'avais toujours autant envie d'elle et ça faisait déjà pas mal de temps que je me retenais alors en ajoutant le stress de son accouchement et le manque de sang qui me feraient tourner la tête, je n'étais vraiment pas certain de pouvoir faire preuve de douceur. Peut-être avais-je trop pris l'habitude de la traiter comme si elle risquait de se briser au moindre choc... Du coup, j'avais de nouveau peur que la sauvagerie supposée avec laquelle je reprendrais possession d'elle ne l'effraie et l'éloigne de moi. Cependant, puisqu'elle voulait visiblement faire un effort pour rendre l'atmosphère plus légère, je tus mon inquiétude, après tout, on verra bien le moment venu, de toute façon, il était trop tard pour revenir en arrière et je ne le voulais pas non plus. Je ne me sentais peut-être pas prêt à être père à cause de toutes les inconnues qui se profilaient sur ce chemin mais je ne m'imaginais pas sur une autre route. Chassant ces idées plus que troublantes, je revenais sur l'ambiance qu'elle tentait d'installer pour faire passer la peur qu'elle avait ressentie un peu plus tôt...

♦ Au fait, ça te dirait un bain en tête à tête ce soir ? J'ai réussi à négocier une heure après la fermeture des bains avec la gérante, juste pour toi et moi... Personne pour espionner et on ne serait plus chacun de notre côté...

Il n'était peut-être pas nécessaire que je lui dise que j'avais une idée très précise de la manière dont je voyais ce bain de minuit improvisé, si ça pouvait lui faire une agréable surprise, je n'allais pas l'en priver...


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Gène-V
Aëlys StendonMessages : 182
avatar
Radio Gène-V
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Lun 4 Jan - 11:03

Voilà maintenant qu'il se mettait à sécher mes dernières larmes d'un simple geste ?Voilà maintenant qu'il se mettait à sécher mes dernières larmes d'un simple geste ? Mais j'avais promis de ne plus me plaindre pour le moment donc je n'avais pas relevé tout ça. Et puis le principal dans l'histoire, c'est que j'étais parvenue à le faire sourire! Il paraissait un peu plus confiant sur notre avenir et tant mieux si lui il craquait moi aussi. En plus mon homme avait fait en sorte à ce que je puisse être avec lui seule pour le serrer dans mes bras dans la source thermale. Comme j'étais heureuse ! Il savait vraiment comment faire pour me combler. Mon sourire s'élargit et mon regard se mit à pétiller de joie tandis que je le serrais vivement contre moi déposant ma tête ou reposait toujours ma serviette sur son torse en soupirant d'aise.


- Cette nouvelle me comble de joie ! Bien sûr que je te dis que ça me va mon cœur ! Mais j'ai encore une ou deux questions, car moi aussi, j'ai beaucoup réfléchi par rapport à l'après...


Sur ses mots le tenant toujours dans mes bras, j'avais légèrement levé la tête pour le regarder avec un air un peu inquiet.


- Parce que je sais très bien que lorsque je sortirais de l'hôpital avec les filles, tu n'aimeras pas beaucoup me voir avec d'autres personnes et sentir leurs odeurs sur nous. Enfin pas dans l'état dans lequel tu seras donc... En arrivant, je pourrais commencer par te donner mon sang. Mais il y a aussi d'autres soucis... Avant de m'occuper de toi, je vais devoir m'occuper de nos enfants, mais j'ai pensée que... En arrivant, je pourrais commencer par te donner mon sang. Ainsi, tu n'auras plus aussi soif qu'avant et tu auras un meilleur raisonnement... Avant de m'occuper de toi, je vais devoir m'occuper de nos enfants, mais j'ai pensé que...

Quelques secondes s'écoulèrent avant que je ne reprenne dans un silence pour moi un peu gênant.


-Sinon ben j'ai une autre question. Tu pense qu'on ferait mieux de manger ici ou dans un restaurant? Car il se trouve que toute cette histoire m'a donner un tout petit creux...

J'avais dit ses mots en rougissant légèrement. Mais au moins j'avais faim donc j'allais bien mieux non ? Je pris mon téléphone en main et essayai d'appeler Train, mais il n'était pas joignable. Cependant il m'envoya un sms pour me dire qu'il ne pouvait pas vraiment répondre à voix haute. Aussi, je lui ai donc expliqué la situation par écrit. Il m'envoya un sms que je me suis empressée de montrée à mon vampire.


Train : À partir du moment ou le calice à peur de la morsure, il faut savoir que l'accouchement aura lieu dans minimum 5 jours et au maximum 15. Il n'est pas vraiment utile d'aller à l'hôpital avant que le travail n'est commencé. Mais tu devra rester le moins souvent debout pour te reposer et Rhydian devra y veiller. De toute manière, il sait ce qu'il a à faire.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlys's willing slave
Rhydian HamiltonMessages : 150
avatar
Aëlys's willing slave
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   Mer 6 Jan - 16:23






Source thermalePourquoi faut-il toujours qu'on matte ma femme ?



Relâcher la pression...

Voilà qui était bien mieux, elle avait à nouveau le sourire et ce n'était pas fait pour me déplaire mais son inquiétude revint au galop. Je pouvais comprendre ses préoccupations, j'avais les même, même si elles ne se plaçaient pas vraiment dans la même ligne. Certes, j'étais presque certain que je l'interrogerais sur les enfants mais sans doute pas avant d'avoir goûté à nouveau à son sang et d'avoir repris possession d'elle. Avant tout, ma vie tournait autour d'elle et je doutais de toute façon d'avoir les idées assez claires pour penser d'abord aux filles avant tout le reste. Pas plus que mes collègues ne la laisseraient entrer dans ma cellule avec les enfants, ce n'était pas un endroit pour elles. Ce n'était pas censé non plus être un endroit pour Aëlys mais nous n'aurions pas vraiment le choix... Cela dit, je pouvais comprendre qu'elle prenne le temps de s'assurer que les enfants allaient bien avant de venir me voir, du moins à présent que j'avais encore toute ma tête, pas sûr que je le comprendrais encore quand je perdrais la boule... Je me contentais donc de hocher la tête sans ajouter quoi que ce soit. De toute façon, on ne pouvait rien y changer et je ne chercherais jamais à le faire.

Pour l'instant, tout ce que je voulais, c'était profiter d'elle, de sa présence et du temps qui nous restait. Aussi quand elle posa sa tête sur ma poitrine, je l'enlaçais sans trop la serrer, primo pour son confort et deuzio pour qu'elle se sente libre de se dégager si elle en ressentait l'envie. Une fois je lui avais fait peur sans le vouloir, je ne voulais pas recommencer... Son histoire de petit creux me fit brièvement rire, je m'attendais presque à entendre son estomac gronder et réclamer de la nourriture mais cela n'arriva pas...

♦ Je pense qu'il vaut mieux qu'on mange ici, sauf qu'on en profiterait pour se faire servir dans la chambre... Au moins ça me permettrait de te nourrir sans qu'on me regarde comme un phénomène de foire... et puis, j'aime bien te nourrir...

Oh que oui, j'aimais ça ! Ca laissait place à bon nombre de fantasmes à chaque fois que sa bouche s'approchait du couvert que je lui présentais ou de mes doigts. D'ailleurs rien qu'à l'idée, je me sentais déjà à l'étroit dans mon survêtement... du moins j'en avais l'impression parce que le vêtement était assez large pour ne rien laisser paraître. Heureusement son attention s'était focalisée sur autre chose, me glissant des bras, elle avait contacter Train qui lui avait répondu par sms... Le contenu était des plus inquiétant, du moins pour moi... Son accouchement ne tarderait pas mais j'avais déjà l'impression que les secondes allaient me donner l'impression de durer des heures. Je me rendis compte à quel point je ne me sentais pas prêt pour être père, j'avais certes eu un excellent exemple mais rien en garantissait pour autant que je serais un bon père pour mes filles... Me montrerais-je aussi possessif envers elle qu'envers leur mère ? Aussi protecteur ? N'allais-je pas faire comme mon propre père, faire comme si elles n'existaient pas... Est-ce que l'indifférence peut-être héréditaire ? C'était ce qui m'inquiétait le plus dans ma future relation avec mes filles, je ne voulais pas les voir malheureuse à cause de moi sans même me rendre compte que cette façon de penser prouvait déjà à quel point je me préoccupais d'elles alors qu'elles étaient encore dans le ventre d'Aëlys. Je me sentais oppresser mais encore une fois, je n'en montrais rien pour ne pas inquiéter ma compagne, elle avait besoin de calme et de tranquillité pour se concentrer sur nos enfants à venir, pas que je lui déballe mes inquiétudes et que je lui ajoute de la pression supplémentaire...

♦ Tu vois, tu dois te reposer et ne pas passer trop de temps debout, j'avais donc raison en disant que ce serait mieux de manger ici...

Faire le fanfaron n'était vraiment pas mon genre mais là, je me forçais un peu... J'avais besoin qu'elle pense réellement que je n'étais pas inquiet plus que nécessaire, besoin qu'elle ignore les doutes qui m'étouffaient.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Source thermale (pv Rhydian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Source thermale (pv Rhydian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Source Thermale ?
» Sources thermales privées
» Fairy Tail Scan 443 !
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» [Code Source] Code Source

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Citi Field-