Forum qui contient des adultes qui s'aiment derrière un paravent.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est en pause indéterminé pour un remaniement en vue d'une V3. Inscriptions fermées, partenariats ouverts.

Partagez | 
 

 Modern Sleeping Beauty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Shield Beast
Calder SutherlandMessages : 9
avatar
The Shield Beast
MessageSujet: Modern Sleeping Beauty   Ven 8 Jan - 11:20

Calder Sutherland

Lyfia Von Klarens

Modern Sleeping Beauty
L'équipe était constituée de cinq hommes. Il n'y avait aucune raison d'être plus nombreux puisqu'après tout, après enquête, le bâtiment était désert. Un seul homme aurait pu suffire mais la prudence faisant loi, c'est une équipe entière qui avait été envoyée. Vu ce qui s'était passé quelques années plus tôt, personne n'avait envie de revoir une équipe de scientifique réapparaître en inventant une nouvelle race de "super humain" en sacrifiant des vies innocentes comme ça avait été le cas pour les deux races déjà existantes. Aussi, un grand nettoyage des divers site d'expérience avait été décidé, histoire de s'assurer que rien n'avait été oublié. Jusque là, la mission était claire mais comme d'habitude, tout ce qui semble facile à première vue finit toujours par se compliquer... C'est ainsi qu'en arrivant dans un laboratoire secondaire, nous avons fait une découverte des plus surprenante.

Ce qui aurait dû n'être qu'exclusivement une salle de stockage se révéla être tout autre chose. A première vue, la salle n'avait rien d'extraordinaire et ressemblait à n'importe quelle salle de stockage mais les dimensions intérieures de la salle et extérieures ne correspondaient pas. Selon la taille extérieure, la salle aurait dû être bien plus profonde, il y avait donc anguille sous roche... Il nous fallut un peu de temps avant de trouver le mécanisme d'ouverture d'une porte dérobée cachant l'accès à une petite salle où nous fîmes la découverte la plus surprenante qui soit mais aussi la plus rageante... Un caisson hypothermique se trouvait au centre de la pièce, les machines alentour avaient depuis longtemps cessé de fonctionner, visiblement... C'est en se penchant sur la vitre du caisson que bon nombre d'entre nous furent secouer. Dans le caisson se trouvait une jeune fille, apparemment inconsciente... Après avoir rebranché le courant, il s'avéra que ses signes vitaux étaient stables, aussi nous lançâmes la procédure de réveil.

Les questions fusaient pour chacun. Depuis combien de temps était-elle là ? Qu'était-elle ? Pourquoi était-elle encore là ? Son corps ne dégageant encore aucune odeur identifiable, hormis celle des drogues qui lui avaient été injectée, il était difficile de savoir à quelle espèce elle appartenait. Après tout, nous étions tous humains à la base, peut-être l'était-elle encore, peut-être pas... Le temps nous le diraient. Quelqu'un avait pensé à appeler une équipe médicale pour la jeune fille. C'était bien beau qu'elle ait été maintenue ainsi inconsciente dans le caisson mais rien ne nous disait qu'elle allait mal ou bien. Aucun de nous n'était médecin même si nous connaissions la procédure des premiers soins.  
Je vais voir si l'équipe médicale arrive...
Comme à mon habitude, j'étais très calme, ne laissant rien paraître de ce que je pensais ou ressentais hormis la contrariété que cette situation me provoquait. Je connaissais l'histoire des deux races, je savais comment nous étions né... Certes, je n'avais pas vécu les laboratoires, je n'avais eu droit qu'à un "vaccin" mais cela ne m'empêchait pas d'être dégoûter parce ce qui s'était passé pour les premiers d'entre nous, qu'ils soient vampires ou lycaes... Malheureusement, un de mes équipiers m'arrêta...
Laisse, j'y vais, j'ai besoin d'une cigarette de toute façon...
Je cédais donc la place, pour ce que j'en sais, il n'est pas raisonnable de se mettre entre Viszs et sa cigarette quand il exprimait clairement son besoin de nicotine. Je revins auprès du caisson, détaillant la "Belle au bois dormant" qui s'y trouvait... Une chevelure blanche comme neige, longue, des lèvres roses annonçant son réveil prochain, un corps svelte, menu même, elle portait un pyjama d'hôpital de couleur bleu, à première vue, je ne pouvais distinguer aucune blessure ni contusion... Hm... Il ne restait plus qu'à espérer que l'équipe médicale arrive assez rapidement, histoire qu'on ai un topo de la situation et aussi qu'on puisse sortir de là. Je n'ai jamais été froussard mais cet endroit me donnait la chair de poule.

Une alarme s'enclencha et il me fallut quelques secondes pour relever la tête sur le moniteur du caisson... Le réveil était proche, très proche... Jetant un coup d'oeil aux autres appareils que nous avions débranchés, je finis par comprendre les liens qu'ils avaient entre eux... Chaque fois qu'une phase de réveil était susceptible d'arriver, une des machines injectait les drogues qui maintenaient la dormeuse dans l'inconscience. Dans un sens, c'était peut-être mieux ainsi, au moins elle ne s'était pas réveillée coincée dans le caisson dont l'ouverture ne pouvait provenir que de l'extérieur... C'est en baissant les yeux sur elle que je me retrouvais face à deux prunelles rougeoyantes me fixant avec une certaine avidité... Au moins je savais maintenant ce qu'elle était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Girl
Lyfia Von KlarensMessages : 7
avatar
Lost Girl
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Lun 25 Jan - 18:52

Inconsciente... Ho douce inconscience quand tu nous prend t ne nous lâche plus n'est ce pas? Tu m'as été d'une grande aide. Sans toi; j'aurais encore plus souffert que je ne l'aurais dût. Durant un long moment, mon esprit sans souvenir était demeuré prisonnier dans ce corps sans avoir la force de bouger ni même d'ouvrir les paupières. Quel situation alarmante. Étais je morte? Peu être mais j'en doutais car néanmoins je ressentais quelque chose d'assez fort. Une douleur en fait qui me donnait que chaque fibre de mon corps brûlait comme s'il était asséché. Il me manquait quelque chose d'essentiel. Oui mais quoi? de plus je ne pouvais pas bouger. Mais la douleur avait commencée et était bien plus dense au niveau de ma gorge. Puis au fil du temps je pouvais percevoir des bruits. Des bruits indéfinissables mais répétitif et aigus. Au bout d'un temps indéterminé ils s'étaient tue. Ou alors mon esprit plongeait dans les affres d'une inconscience des plus profondes allait savoir. de toute manière je pensais que je n'allais jamais avoir la réponse. Restée à jamais emprisonnée et sans force à souffrir pour une raison que j'ignorais.

Puis un jour un autre bruit inconnus me fut perceptible mais cette fois il était fort et bref. Comme si on ouvrait quelque chose. Puis je put entendre les bruits d'une alarme vraiment très désagréable qui me vrillait encore plus les tympans. Puis un léger souffle d'air se déposa sur mes joues. Mon regard s'ouvrit enfin sur le monde au bout de plusieurs années. Des bruits plusieurs bruits de battements qui me donnait l'eau à la bouche. Comme si j'atteignais ce bruit je n'aurais plus faim. plus de soif. Ma vision était au début brouillé pour devenir plus nette... Plusieurs têtes intrigués étonnés... Et moi j'avais soif. Ma main pâle et très faible vers le visage le plus prêt... Bruns cheveux courts, le regard bleu mais elle retomba bien vite. Trop faible... Elle retomba sur mon ventre tandis que ma voix bien faible se fit entendre*


-Aidez moi s'il vous plaît... J'ai si... soif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shield Beast
Calder SutherlandMessages : 9
avatar
The Shield Beast
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Mer 27 Jan - 16:08

Calder Sutherland

Lyfia Von Klarens

Modern Sleeping Beauty
Vampire... C'est la première chose qui me vint à l'esprit quand je croisais ses yeux d'un rouge lumineux braqués sur moi avec une avidité plus que remarquable ainsi qu'une grande détresse. Je ne pris même pas le temps de réfléchir, on me paie pour ma réactivité, pas pour tergiverser. Je lui présentais mon poignet tout en entendant mes collègues et amis me demander si j'étais pas devenu dingue de la nourrir alors qu'on ignorait depuis combien de temps elle était là, qu'elle serait capable de me vider de mon sang si sa faim était trop grande. Heureusement que je ne suis pas une petite nature... Aussi fis-je fi de ce qu'ils me dirent et me conseillèrent, approchant mon poignet de sa bouche...
Mords...
Un ordre simple auquel elle n'avait pas le droit de refuser parce que je ne comptais pas revenir sur ma décision. Les autres avaient penser que j'étais devenu cinglé, je ne m'en faisais pas vraiment. Quel chien mordrait la main qui le nourrit ? De fait, j'étais certain qu'elle ne me viderait pas à blanc, qu'elle ferait preuve de retenue. Elle était visiblement là depuis assez longtemps pour que la faim la tenaille et je n'étais pas du genre à refuser mon aide quand j'avais la possibilité de faire quelque chose. Ce n'était peut-ête pas toujours prudent mais jusqu'ici, je n'avais jamais eu à le regretter. Vizsz revint sur ces entre-faits, annonçant l'arrivée de l'équipe médicale à sa manière...
Les lunetteux arrivent, restez pas dans leurs pattes...
Jusqu'à ce qu'il remarque que mon bras était dans le caisson contre la bouche de la belle anciennement endormie et que l'odeur de mon sang vienne percuter son nez. Et voilà ! Je le savais... Il me fusilla du regard, j'aurais droit à un sermont quand on en aurait terminé avec cette mission qui aurait dû n'être qu'une routine. Je n'avais même pas grimacé quand elle m'avait mordu, je n'ai jamais été très prompt à montrer des signes de douleur même si celle de sa morsure avait été brève. Et puis, par expérience, je sais que d'autres choses font bien plus mal que ces deux petites aiguilles s'enfonçant dans mon bras. Je levais donc les yeux au plafond avant de répliquer platement à mon ombrageux collègue...
Tu laisserais un chat mourir de faim, toi ?
Oui, bon, elle n'avait pas grand chose à voir avec un chat mais je n'avais aucun doute qu'il comprendrait où je voulais en venir. Il fit demi tour pour guider l'équipe médicale tout en jurant et marmonnant dans son bouc qu'il n'allait pas se contenter d'un savon et que j'aurais certainement droit à un tour sur le tatami.

Affronter Viszs, même à l'entrainement, c'est comme escalader l'Éverest dans le froid, la neige et sans équipement, autant dire qu'il était impossible à vaincre, les seuls qui parvenaient à lui tenir tête étaient son frère et notre Ulfric, jusque là, personne n'avait jamais pu le battre, pas même moi. De toute façon, ce n'était pas comme si je craignais quelques bleus ou quelques courbatures...
Je reportais mon regard sur la jeune fille en train de se nourrir. Elle avait commencé à boire à longs traits mais à présent, elle ne prenait plus que de petites gorgées comme si elle craignais de ne pas en avoir assez et qu'elle voulait faire durer le plaisir. Elle allait pourtant devoir se décider à me lâcher parce que Viszs revint quelques secondes plus tard en compagnie de l'équipe médicale. Ceux-ci s'approchèrent en m'avertissant que je devais leur laisser la place, qu'ils se chargeaient du reste. Du coup, baissant la tête vers la buveuse, je lui demandais...
Va falloir me lâcher maintenant, les médecins vont s'assurer que tu ailles bien...
Avais-je dis une bêtise ? De l'extase alimentaire elle passa à la panique, chose à laquelle je ne m'étais pas attendu. Je ne voyais aucun mal à ce qu'on s'assure qu'elle allait bien, qu'elle soit débranchée de toutes ces machines de façon propre et sûre... Qu'avait-elle donc à craindre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Girl
Lyfia Von KlarensMessages : 7
avatar
Lost Girl
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Lun 15 Fév - 18:20

J'ignorais totalement pourquoi mais à ma supplication, l'homme aux cheveux courts et bruns m'avait tendu son poignet et il m'avait ordonné de mordre.Un dixième de seconde plus tard une odeur forte parvint à mes narines et j'en eu l'eau à la bouche. Je pouvais voir cet alléchant liquide couler dans les veines comme dans un circuit. Ce fut dans un geste très naturel que je pris son poignet entre mes deux mains après une minute d'hésitation. La seconde d'après, mes canines s'étaient délicatement enfoncé dans la peau de l'homme. Il était inutile d'infliger plus de douleur que nécessaire. Hum quel goût délicieux! C'était rafraîchissant, sucrée et... Nourrissant. Plus je buvait, et plus je sentais mes forces revenir! Mais au bout de quelques minutes j'avais l'impression étrange que le sang était plus lent à venir. Hors cette homme m'avait sauvé . Lui et son équipe m'avais libéré. Il ne fallait pas que je cause plus de soucis.

J'avais encore très soif je ne vais pas vous le cacher j'aurais bu encore quelques minutes mais les paroles du bruns me confirmait qu'il fallait que j'arrête. je l'avait donc fait non sans mal. mon souffle était rapide et saccadé. C'est là que le mot médecin provoqua une réaction en chaîne dans mon esprit: Médecin: Blouse blanche: opération; douleur: piqûre: douleur. D'un bon je m’était retrouvée debout parmi tout ses hommes en face de ceux vêtue en chemise blanche. Mon visage était plus effrayé que menaçant. La peur, l’effroi me prenait au tripes à cause de quelques images dans mon esprit, floues mais significative. D'un regard je perçu comme une porte électrique, si j'arrivais à la passer je pourrais m'enfuir et ne plus subir de douleur.

-Hors de question qu'ils me touchent! Hors de question que je les laisse encore me faire du mal! Tout ça c'est de leurs faute!

Sur ces mots je m'était précipitée vers cette porte prête à me déger si quelqu'un s'en prenait à moi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shield Beast
Calder SutherlandMessages : 9
avatar
The Shield Beast
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Sam 20 Fév - 15:19

Calder Sutherland

Lyfia Von Klarens

Modern Sleeping Beauty
Ola pas si vite... Je faisais rapidement le calcul et je commençais à comprendre pourquoi elle pouvait avoir peur des médecin. On ne se retrouve pas dans un caisson de ce genre sans raison. J'eus à peine le temps de dire ouf qu'elle s'arracha aux dernières machines auxquelles elle était rattachée, se blessant par le même occasion. Ce n'était vraiment pas bon... La tête tournant un peu parce qu'elle avait sans doute trop bu de mon sang, je ne pus réagir à temps pour l'empêcher de s'éloigner, heureusement, Viszs fut plus prompt que moi et s'interposa entre elle et la porte à la seconde où elle fit mine de vouloir sortir, lui bloquant le passage. Massif comme il était, il n'aurait aucun mal à l'empêcher de sortir, avant qu'il ne l'attrape, j'haussais la voix en espérant percer le brouillard de panique qui pesait sur elle...
On ne te fera aucun mal, dus-je m'en assurer moi-même. Nos médecins ne sont là que pour s'assurer que tu vas bien, regarde toi... Tu t'es arrachée des appareils et tu saignes. Et je devine que tu ne t'es pas nourrie depuis des lustres, je peux encore sentir ta faim. Laisse-les t'ausculter, je te promets qu'ils ne te feront aucun mal et si c'est le cas, je les étriperai moi-même...
Comme pour en donner la preuve, je sortis les griffes, la mine sévère et déterminée. Il n'y avait aucune raison pour que je doive me servir des mes armes naturelles mais ça, elle ne pouvait pas le savoir. Ces médecins nous étaient fidèles, sortaient de nos propres rangs, si certains étaient humains, d'autres provenaient également des deux autres races et si elle prenait quelques secondes pour humer leurs odeurs, elle devrait s'en rendre compte. Si comme je le croyais elle n'avait été qu'en présence d'humains, elle devrait bien se douter que jamais des vampires ou des lycaes ne se mêleraient avec des humains susceptibles de leur faire du mal.
Pas la peine, Gamin, il suffit que j'l'assome et les lunetteux pourront l'ausculter sans qu'elle fasse de difficulté...
Viszs ne m'aidait pas vraiment en parlant de la sorte mais je devais reconnaître qu'inconsciente, elle ne poserait plus de problème. Viszs était assez pragmatique mais aussi, assez brutal dans ses paroles et ce n'était pas vraiment ce qu'il fallait dans l'immédiat...
Viszs, laisse tomber, tu n'aides pas... Met-toi à sa place deux secondes, d'accord...
Pour ce que j'en savais, Viszs avait eu beaucoup de mal à maîtriser ses métamorphoses, justement parce qu'il n'avait pas accepté sa transformation en Lycae. En faisant appel à sa conscience, peut-être comprendrait-il ce que pouvait ressentir la jeune femme. De mon côté, je préférais la convaincre que personne, médecins compris, ne lui ferait de mal. Elle aurait sans doute d'autres examens à faire plus tard, établir la confiance serait un sacré avantage. Je n'allais pas passer ma vie à menacer nos médecins à chaque fois qu'elle aurait une auscultation à faire, je suis soldat pas baby-sitter.

Je m'appuyais contre le caisson avec nonchalance, masquant mon léger état de faiblesse du mieux que je pus en croisant un bras sur le torse, sans quitter des yeux la prétendante à la fugue qui venait de s'en échapper comme si le diable lui avait pincer les fesses.
Alors tu penses pouvoir nous faire confiance ou tu préfères fuir sans savoir où tu vas ni même où tu es...
Il fallait qu'elle se rende compte dans quelle situation elle se trouvait, en fin de compte, elle n'avait pas le choix mais au moins, en lui montrant patte blanche pour établir une relation de confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Girl
Lyfia Von KlarensMessages : 7
avatar
Lost Girl
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Ven 18 Mar - 17:34

J'étais bloquée, de nouveau captive. Certes je n'étais plus dans ce foutue caisson dans les vapes. Mais nouveau liberté c'était tout comme. Tout ce que je voulais c'était qu'on me laisse tranquille! Je voulais fuir cet endroit maudit pas y restée nom de dieu! C'était trop demandé!? Pourquoi l'autre il me barrait la route? Un élan de panique encore plus fort m'envahit. Je pouvais les voir approcher avec leurs tenues blanches et leurs seringues. Je me sentais comme une proie en cage tremblante de peur. Sauf que comme me l'avait bien rappeler le brun qui... M'avait nourrie j'étais aussi une vampire. Avec des crocs plutôt intimidants. Ma peur m'avait fait occulté une partie de ce qu'il voulait me dire mais lorsque il me montrât ses griffes la peur fit place à la surprise. J'avait écarquillée les yeux et reculée d'un pas. Mais plus de manière instinctive.

-Mais... Mais... C'est quoi ça?...

Ce que je venait de voir fut comme une douche froide dans mon esprit qui m'apporta un peu de lucidité. Oui j'avais mal là ou se trouvait les tubes avant sur ma peau. J'avais du mal à cicatriser à cause de ma privation de nourriture sanguine. D'ailleurs je me sentait flotter mes forces diminuait déjà mais je ne devait rien en montrer surtout à des inconnus, des potentiels ennemis non... Aussi pour donner le change je me suis mise à croiser les bras et à toiser une à une chaque personnes de la pièce.

Leurs odeurs me vint quelques secondes après. Parmit elles je reconnaissait la fragrance des êtres humains mais l'autre type d'odeur non... Elle provenait de la moitiés des personnes présentes et ces odeurs m'étaient totalement inconnus.

- Croyez moi je m'en fiche de ou je me trouve tout ce que je veux c'est partir d'ici et qu'on me laisse tranquille! Je veux quitter cet endroit maudit ou l'ont m'a faite prisonnière! N'en ai je pas le droit? Même si vous m'avez libérée je ne vous connaît pas! Je ne sait même pas ce que vous êtes! Cependant... S'il me suffit de passer vos foutus examens médicaux pour que je puisse me barrer alors oui je les ferais! Mais hors de question que je laisse des médecins humains m'approcher une nouvelle fois à partir de maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shield Beast
Calder SutherlandMessages : 9
avatar
The Shield Beast
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Jeu 24 Mar - 16:31

Calder Sutherland

Lyfia Von Klarens

Modern Sleeping Beauty
Il me fallut un moment pour me rendre compte qu'elle semblait sincèrement ignorer ce que j'étais, ce que certains d'entre nous étaient... J'en vins à me poser quelques questions comme le nombre d'années qu'elle avait passé dans ce caisson ou si elle n'était pas simplement une humaine transformée par un Broken psychotique dans l'ancien labo des inconscients qui avaient créé la race des vampires. Pourtant, malgré tout, elle refusait toute intervention de la part des médecins humains. Mademoiselle me donnait franchement l'impression de faire un caprice et ça commençait à me porter sur les nerfs alors que je suis d'un naturel patient... Je fis donc un signe aux deux médecins lycaes qui étaient arrivé de s'avancer vers elle alors que les humains restaient sagement en retrait. Histoire de la distraire son attention, vu qu'elle semblait un tant soit peu curieuse de ce que nous étions, je pris sur moi de lui dire ce que nous étions et comment nous avions été créé.
La moitié des hommes que tu vois ici sont des lycaes. Des loups garous si tu préfères sauf que les races ne se limitent pas aux seuls loups. Je suis un puma, le type derrière toi, Viszs, est un dingo, le type sur ta droite est une loutre... Bref, tu as compris... Nous avons été créé il y a quelques décénies maintenant, de la même manière que les premiers vampires alors tu peux être certaine qu'on ne prendrait pas le risque de fréquenter des humains comme ces scientifiques qui se prenaient pour Dieu. Ceux que tu vois là sont soit des calices de vampires, soit des humains connaissant notre existence et qui ont décidé de collaborer avec nous.
L'un des médecin lycae sorti deux poches de sang qu'il donna à la jeune fille pendant que l'autre préparait une seringue en vue de faire une prise de sang, un tensiomètre et un stéthoscope... Bref, le simple matériel pour une rapide auscultation, rien de bien extraordinaire. Il ne restait plus qu'à espérer que mes paroles la distrairaient assez pour qu'elle ne se remette pas à paniquer quand ils se décideraient à passer à l'examen. Je commençais à le croire mais encore une fois, Viszs intervint... Si seulement il pouvait la fermer...
De toute façon, tu vas devoir te plier à ce qu'on te dit, fillette... Sans quoi tu ne sors pas d'ici. J'ai pas envie de me retrouver à te courir après pour te corriger et si ça devait arriver, crois-moi, tu n'aimerais pas ça...
Impossible de retenir le soupire qui traversa mes lèvres. Viszs pouvait être une vrai tête de lard mais en même temps, son entêtement était aussi ce qui faisait qu'il n'abandonnait jamais rien ni personne. Il était simplement trop brute de décoffrage pour qu'on s'en rende compte au premier abord. Il avait beau dire, je savais qu'il ne la laisserait pas ici pour s'en aller tranquillement, pas le genre du bonhomme. Ce n'était le genre d'aucun d'entre nous d'ailleurs. On était là pour aider cette jeune fille butée, rien de plus, il serait peut-être temps qu'elle s'en rende compte. Nous ignorions pour quelle raison elle s'était retrouver dans ce caisson aussi on ne pouvait pas la déplacer tant qu'on était pas certain qu'elle pourrait le supporter. Il y a une différence entre évoluer dans un endroit aseptisé et le monde extérieur, on n'avait aucune envie qu'elle tombe malade à la première bouffée d'air une fois à l'extérieur.
Viszs n'a pas tord, si on insiste pour t'ausculter ce n'est pas sans raison et encore moins pour le plaisir de te mettre mal à l'aise. On veut simplement s'assurer que tu ne cours aucun risque en sortant d'ici et accessoirement soigner tes blessures, rien de plus. Tu saignes et ça pourrait attirer quelques désaxés qui ne se retiendrait pas pour te vider de ton sang ou te mettre en pièce. De ce que j'ai compris, il y a beaucoup de choses que tu sembles ignorer, si tu nous laissais faire et que tu apprenais à nous faire confiance, ça irait plus vite et tu pourrais apprendre tout ce qui t'est nécessaire jusqu'à ce que tu sois assez autonome pour t'en sortir toute seule.
Restait plus qu'à espérer qu'elle se décide à nous croire. Certes, elle ne nous connaissait pas mais bon dieu, qui irait inventer un tel bobard pour le seul plaisir de tourmenter une jeune fille ?! Oui, bon, d'accord, ça restait de l'ordre du possible avec quelques uns des hors-la-loi des deux races non-humaines mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Girl
Lyfia Von KlarensMessages : 7
avatar
Lost Girl
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Mar 2 Aoû - 2:59

Mon problème à moi c'était ma manière de communiquer. J'avais un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait autour de moi, Mon esprit était encore sous l'effet du sommeil et puis c'était... Bizzare tout ce qu'ils me disaient... Et puis ma soif bordel! Je n'avais pas assez bu et voilà que quelques jolies gorges humaines se trouvait dans les parages! Mais un autre problème se posait car outre mes blessures sommaires dût aux tubesque j'avait dégagés de ma peau mes muscles me faisait vraiment mal de partout. c'était comme des petit coup d'éclairs qui en partant, me piquait mes forces. Restons calme cela allait passer non? Ho et voilà que maintenant un Lycae me passait des poches de sang. Finalement ils devaient avoir compris non? Je n'avais pas tarder à l'ouvrir pour en boire de longues gorgées, puis la deuxième... J'était encore loin du compte mais je sentait mon esprit plus libre de penser...


-Rassurez- vous, vous n'aurez pas à le faire, je ne pense pas pouvoir courir bien loin surtout vue comme je suis...


Sur ces mots, j'avais tendue les deux poches au Lycae qui me les avait gentillement passer avant de tout simplement m'asseoir par terre. C'était bon mes muscles ne me permettait pas de rester plus longtemps debout sans faire une pause. J'aurais put me remettre dans mon "lit" mais hors de question de s'approcher de cet incarnation de Satan en personne! Voilà pourquoi le part terre était préférable.

- Je suis désolée... Je ne me sens pas comme d'habitude, je... Je suis un peu plus calme d'oridinaire... Mais là après tout ce temps j'ai vraiment soif, votre sang était bon mais... J'en ai encore besoin... Je sais que vous ne me laisseriez pas faire du mal aux humains ici... Mais s'il vous plaît écartez les. Je tien à garder ma dernière lueur de lucidité dans tout cela et...

Voilà que je m'arrêtait net. Pourquoi? Parceque je voyait un homme approcher avec une grosse seringue bleu. Je faisait comme je le pouvais pouvais à terre pour m'éloigner de lui jusqu'à ce que je sois confrontée à un mur et l'autre là il approchait à pas bien lent pour faire durer cela.... Enfin jusqu'à ce qu'un grondement instinctif sorte de ma gorge et que mes crocs ne fasse leurs jolies réaparition. Mais je ne voulais pas me battre, ni faire du mal. Il me fallut quelques secondes pour réaliser ce que je faisait. Aussitôt je me suis mise à dire avant de plaquer ma main sur ma bouche pour cacher mes canines aiguisées*

-Pardon je ne voulais pas je... J'ai si peur.... Les produits des seringues que l'on me mettait.... M'ont fait énormément souffrir je....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shield Beast
Calder SutherlandMessages : 9
avatar
The Shield Beast
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Ven 5 Aoû - 15:17

Calder Sutherland

Lyfia Von Klarens

Modern Sleeping Beauty
La voilà parterre... Si elle a passé beaucoup de temps dans la boîte, ce n'est pas étonnant que son corps ne tienne pas, elle doit avoir les muscles et les articulations aussi endoloris qu'un comateux sortant de son sommeil, sans compter sur la soif qui visiblement la tenait encore au corps si on considère la façon dont elle a avalé les deux poches de sang qu'on lui a donné. Ce qui m'amuse, c'est sa façon de répondre à Viszs, là où la plupart préfèrerait garder le silence, elle n'hésite pas à ouvrir la bouche avec, ce que que je crois déceler, une pointe d'ironie. Je suis sûr que Viszs lui-même doit apprécier son franc parlé même s'il ne le dit pas. Il suffit de voir sa mine amusée pour le comprendre.
Comme pour confirmé mon observation, elle s'étend sur le fait qu'elle n'est pas dans son état normal. C'était plutôt facile à deviner cela dit... Son interruption dans son discours va de paire avec sa tentative de fuite quand l'un des médecins tente de s'approcher, calmement et lentement pour ne pas l'effrayer mais encore une fois, c'est un échec cuisant et je peux entendre un soupire exaspéré provenir du dingo qui nous sert de supérieur dans cette mission. Il a beau être plus haut dans la hiérarchie, il sait qu'il n'est pas fait pour les situations humanitaires, c'est bien pour ça qu'il me laisse m'occuper de tout ce qui concerne la jeune fille même s'il ne peut se retenir d'intervenir verbalement de temps à autre...
J'oblige donc le médecin à reculer pour prendre sa place, lui demandant au passage de prendre une autre seringue en plus de celle qu'il tient dans la main et de me les donner toutes les deux dans le but de les donner directement à la demoiselle, l'aiguille pointée vers moi...
Jette un oeil à ce seringues... Elles sont vides et sont complètement identiques, non ? Elles n'ont aucun produits contenu dans le piston, pas vrai ?
Peut-être que lui permettre d'inspecter le matériel lui permettrait d'avoir moins peur, cela dit mon idée ne s'arrête pas là. Pour la convaincre qu'elle ne risque rien, il faut qu'elle puisse voir par elle-même qu'il n'y a aucun danger et pour ça, il faut bien que quelqu'un serve de cobaye au médecin avec l'une des deux seringues et vu que je suis apparemment celui qui parvient le mieux à capter son attention... Viszs semble avoir compris où je veux en venir et ne peut s'empêcher d'intervenir une fois de plus...
Tu vas finir sur une civière si tu continues à donner ton sang, gamin. Du moins si tu ne finis pas à sec avant ça...
Charmant comme à son habitude... Bien sûr, je comprends où il veut en venir, je suis déjà affaibli par la morsure de notre jeune vampire alors donner encore du sang juste pour sortir de cette impasse, c'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux. Seulement, il exagère peut-être un peu, après tout, c'est pas un petit flacon qui va me faire tomber dans les vapes.
La ferme, Viszs, c'est pas quelques gouttes en moins qui vont me faire tourner de l'oeil et puis, je ne vois pas d'autres moyens pour régler cette histoire sans l'assomer comme tu rêves de le faire.
Je récupérais lentement les seringues dans les mains de notre ancienne dormeuse et en tend une au médecin, gardant l'autre dans ma main, bien en vue pour qu'elle soit bien certaine qu'elle ne soit pas échangée. J'indique mon idée au médecin qui soupire également... Serais-je le seul à faire preuve de patience ? Toujours est-il qu'il fait ce que je lui dis, il relève ma manche, me pose un garrot, glisse l'aiguille sous ma peau, relâche le garrot et le flacon de la seringue se rempli de mon sang dans un débit constant jusqu'à ce qu'il soit rempli. Puis il retire le tout, pose un coton sur l'endroit où l'aiguille a été introduite et un scotch par dessus pour le fixer. Je regarde la jeune fille et penche la tête légèrement...
Ca n'a pas l'air si terrible, hein ? Je suis toujours vivant, je ne souffre pas et on ne m'a rien injecté... Maintenant, si tu es d'accord, il va te faire la même chose avec l'autre seringue que tu as déjà inspectée et que je tiens toujours... C'est juste pour un examen rapide qui nous permettra de savoir si tu ne crains rien à sortir d'ici, rien de plus... Je ne te promets pas qu'il n'y aura pas d'autres examens une fois qu'on sera rentré mais si ça peut te rassurer, on les testera sur moi avant de te les faire, comme ça tu seras certaine qu'il n'y a rien à craindre...
C'est tout ce que je pouvais faire, ma dernière carte en main, après ça, il faudrait que je laisse Viszs faire comme bon lui semble parce que je n'avais plus aucune idée pacifique qui puisse servir dans le cas qui nous occupe. Je peux faire preuve d'ingéniosité mais quand rien ne marche, il faut savoir reconnaître sa défaite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Girl
Lyfia Von KlarensMessages : 7
avatar
Lost Girl
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   Mar 20 Sep - 2:14

Contre tout attente, ce fut Calder qui s’approchât de moi alors que je me sentait en panique et prête à mordre l'autre tortionnaire qu'étais dans mon esprit ce que eux ils appelaient " médecin". Peu importe ce qu'il voulait me faire il n'avait pas intérêt à m'approcher point. Mais l'intervention de celui qui m'avait gentillement donner la permission de m'abreuver à ma gorge m'avait calmé. Il avait sut me prendre avec patience et douceur. Il m'avait montré ce que voulait me faire les porteurs de chemise de nuit blanche. Oui bon ce n'était pas cela qu'il portait, j’avais juste envie de penser cela. C'est pourquoi après avoir vue tout celaj'avais déclarée en essayant de rester dans un tempérament serein, je précise bien essayer hein...*

- C'est d'accord, je vais me laisser faire ou du moins essayer...

C'est ainsi qu'à peine réveillée d'un très long sommeil je laissait le médecin me faire le garot, palper mon avant bras pendant dix minutes avant de planter son aiguille, de la retirer vide... De repalper mon avant bras de remettre l'aiguille et de la retirer encore vide.

Le médecin quand à lui me retira garot et tout ce qui allait avec avant de se redresser et de s'adresser aux autres.

m: Pour le bilan sanguin... Impossible, ses veines sont à sec, pour bien faire il lui faudrait boire plus de 5 litres de sang. De ce que je peut en voir... Elle est enfermer ici depuis bien avant que le projet gène a voit le jour. Il est hors de question de la faire sortir en plein jour, elle mourrait en quelques minutes. Le plus sage serait d'attendre la nuit tombée avant de la transporter à Blakwood.

Depuis combien de temps j'étais enfermé ici? Tous semblait me regarder en se posant la question, question auquel je me contentât de répondre par un haussement d'épaule qui voulait tout simplement dire: Mais je n'en sait rien moi!

m: Nous pouvons nous estimer heureux qu'elle n'ai pas eu la force de se jeter sur un des humains ici... Elle semble avoir une bonne mentalité, néanmoins ne tentons pas le diable, que ceux qui sont uniquement humains ici se préparent à rentrer à l’hôpital et qu'ils nous ramènent le directeur ainsi que les poches de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Modern Sleeping Beauty   

Revenir en haut Aller en bas
 
Modern Sleeping Beauty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» Episode 1 - American Beauty
» Et un nouveau format un : Le Modern
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» sleeping satellite. (le 28/06 à 14h)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène-V :: Mariners Harbor-