Cyarán Yin Liu, pour vous servir... 3ry2LXd


NC-18
 

Cyarán Yin Liu, pour vous servir...
 :: Once Upon a Time :: Dossiers d'Inscription :: Carte d'Identité

Cyarán Liu

Messages : 7
Cyarán Liu
P'tit Nouveau
P'tit Nouveau
Mer 20 Nov - 10:35



« Cyarán Yin Liu »




Qui es-tu ?

Surnom : Aucun à ce jour mais ses proches l'appellent Yin
Age : 176 ans et pourtant une apparence de jeune premier de 25 ans
Date de naissance : 27/05/1935
Lieu de naissance : Newark, État de New York
Origine : Sino-américain
Race : Sino-américainampire
Statut : Solitaire
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etat civil : Célibataire
Profession : Barista dans son propre café
Faction :

Feat : Yu Kanda de "D.Gray-man Hallow"


« Personnalité »

15 lignes minimums : Réservés, méfiants et prudents, Cyarán n'est pas très à l'aise dans les rapports humains. Derrière son abord froid et distant, se cache une sensibilité douloureuse car difficile à exprimer, aussi gagne-t-il à être connus... Cyarán est hypersensible, toujours les nerfs à fleur de peau. Même s'il semble bien souvent calme ou flegmatique, ce n'est qu'une apparence. Il a peu confiance en lui-même et est un inquiet, doutant sans cesse, en proie au scepticisme, voire au pessimisme. Plutôt instinctif, cet homme préfère néanmoins s'appuyer sur les démarches sensées de son jugement et croit davantage en ses efforts personnels, sa capacité de travail, sa discipline, qu'en la chance pure. Il a des principes, une moralité un peu stricte, des scrupules qui peuvent être plus ou moins étouffants. Il manque souvent de souplesse et tend à être obstiné. Il déteste ce qui est artificiel ou léger et, en homme stable, recherche la sécurité sur tous les plans de son existence. Il avance lentement mais sûrement et n'est pas ennemis d'une certaine routine, la fantaisie lui faisant parfois défaut. Écologiste dans l'âme, il est proche de la nature, a également horreur du bruit, de la foule, et recherche un certain isolement. Plutôt cartésien, son esprit est rationnel et analytique : il a le sens des détails et une lucidité à toute épreuve car il aime garder la tête froide. Il est vrai qu'il donne souvent l'impression d'être un personnage quelque peu énigmatique. Il ne faut jamais le brusquer : c'est un hypernerveux dont le rythme est lent.

En amour comme en amitié, Cyarán est assez difficile à approcher mais une fois passé ses défenses, c'est un homme loyal et droit pour qui la confiance est primordiale. Sous ses dehors quelques fois arrogants se cache une vraie gentillesse dont il fait bénéficier ses proches bien que parfois celle-ci se cache derrière un flagrante mauvaise foi. C'est aussi un homme déterminé, quand il veut quelque chose, il ne ménage pas ses efforts pour l'obtenir, peu importe le temps que cela prend. Il est peu bavard préférant bien souvent l'acte à la parole ce qui peut lui valoir quelques déboires ou une certaine incompréhension de la part des autres mais bien qu'il en souffre, il est incapable de faire autrement.

Pour le reste, à vous de découvrir ce qu'il cache encore...



« Physionomie »

15 lignes minimums : Cyarán est un jeune homme plutôt grand sans pour autant être un géant du haut de son mètre quatre-vingt-six. Doté d'une musculature fine et fuselée obtenue au gré de quelques entraînement sportifs pour se maintenir en forme, il n'en reste pas moins souple. Il a une longue chevelure noire semblable aux ailes d'un corbeau, soyeuse comme le ruban de soie rouge qu'il utilise régulièrement pour attacher ses cheveux en une queue de cheval haute. Son regard, d'un bleu céruléen semble de premier abord souvent froid, hautain, exprimant une suffisance qu'il n'éprouve pourtant pas. Sur son torse, au niveau du pectoral gauche, un tatouage représentant les idéogrammes du "Yin et Yang" comme une visualisation de la dualité de sa personnalité (Cliquez pour voir).

D'un point de vue vestimentaire, Cyarán aime la simplicité et la sobriété tout en restant dans l'élégance que sa tenue soit habillée ou décontractée. On ne le verra jamais porter de couleur flashy ou au motif provoquant, à moins que ce ne soit une absolue nécessité comme quand l'un de ses amis le pousse à sortir pour s'amuser et choisit sa tenue. Cependant, s'il porte volontiers la chemise, il lui arrive également de porter quelques hauts moulant son corps sans trop laisser de place à l'imagination. Il aime également les accessoires tant qu'ils ne sont pas bling bling à outrance. Les grosses chaînes avec un pendentif large comme une main et rempli de strass, très peu pour lui. Un bracelet de cuir, une chaîne discrète avec un pendentif tout aussi discret, pourquoi pas mais guère plus.



« Histoire »

30 lignes minimums : Cyarán est d'une autre époque, la seconde guerre mondiale se préparait déjà alors qu'il poussait son premier cri. Heureusement, il n'est pas né sur le vieux continent mais bien aux États-Unis, là où son père s'est installé alors que le pays n'en était encore qu'à la ruée vers l'or. Grandir dans un monde si peu tolérant ne fut pas de tout repos, faire face au mépris des blancs quand on est qu'un petit garçon qui ne comprend pas qu'on puisse simplement ne pas l'aimer à cause de sa couleur de peau ou de ses yeux bridés alors que sa mère, blanche qui plus est, semble l'adorer. Son père, artificier, n'eut jamais de mal à trouver un travail, surtout dans les carrières ou dans les mines. La vie n'était pas facile tous les jours mais ils parvenaient à subvenir à leur besoin et quand Cyarán eut l'âge, il aida son père ou les autres ouvriers, ce qui participa à l'acquisition de sa musculature. Ce fut plus difficile quand vint l'âge de la transition, Cyarán devant faire preuve de prudence à cause du soleil mais en fin de compte, tout allait bien.

Quand l'homme blanc commença a se montrer plus tolérant, son père laissa tomber son métier d'artificier petit à petit, à mesure que ses investissements dans le monde des affaires devenaient suffisamment florissante pour leur permettre d'arrêter de travailler et vivre de leur rente. Cela ne plut pas trop à Cyarán qui avait appris à ne pas trop aimer l'oisiveté. Il continua donc à travailler, passant de petits boulots en petits boulots, souvent mal rémunéré qui ne rencontraient bien souvent que la désapprobation de son père. Ce dernier avait tout fait pour offrir à sa famille une vie aisée et dépourvue de contraintes et ne comprenait pas que son fils puisse vouloir continuer à supporter d'être si mal considéré. Cyarán ne se découragea pas bien qu'il se mit à douter de plus en plus de lui-même à mesure que son père critiquait ses choix. Sa mère, souvent partagée entre son époux et son fils faisait de son mieux pour le soutenir cependant.

Quand le jeune homme eut cent ans, il trouva enfin un travail qui le passionnait, Barista. Sous l'égide de son dernier employeur en date, il apprit l'art de préparer le café et le thé en fonction de l'image que renvoyait le client. Devenir observateur, attentif, décrypter le langage corporel pour servir la boisson parfaite qui satisferait ses clients devint peu à peu comme une seconde nature, au grand bonheur de son patron. Quand celui-ci prit sa retraite, il légua le café à Cyarán qui le rebaptisa et fit quelques améliorations au niveau des installations alors que son père désapprouvait toujours son emploi qu'il jugeait inutile. Il avait fini par comprendre que Cyarán voulait travailler et l'acceptait mais il aurait préféré qu'il rejoigne les affaires familiales au lieu de travailler dans un café.

Quand l'existence des Surnats fut révélée, Cyarán vit sa clientèle se diversifier, observant un mélange des espèces bien plus prononcé qu'au début lorsqu'il avait réouvert le café, dont il avait hérité, après les transformations. Son café connu un franc succès auprès de ses clients, toutes races confondues, les affaires marchaient bien et il ne connaissait jamais de période creuse. Le seul problème, c'était la boutique à côté de la sienne dont la propriétaire l'intriguait malgré lui, faisant de son mieux pour l'ignorer, ce qui n'était pas facile alors qu'il se fournissait en viennoiseries et autres pâtisseries auprès d'elle...


« Derrière l'écran »




Qui es-tu ?
Pseudo : Réponse
Age :Réponse
Comment as-tu découvert le forum ? : Réponse
Quelque chose à dire sur le forum ? : Réponse
Commentaire : Facultatif


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Cyarán Yin Liu, pour vous servir... 20pxxz8
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: